4 conseils pour augmenter le nombre de réponses suite à des candidatures spontanées

Par Clément le 19 octobre 2018

Recrutement Bonnes pratiques Candidatures Recherche d'emploi
Partager cet article

Lorsqu’on cherche un emploi, on est souvent confronté au manque de réponses de la part des recruteurs. Voici quelques astuces simples mais auxquelles on ne pense pas forcément pour obtenir plus de retours.

Depuis 2014, le volume de recrutement a augmenté de 55 %, entraînant un nombre croissant de candidatures reçues et une augmentation du temps de travail dédié aux échanges d’emails. Cela peut en partie expliquer le fait que les recruteurs ne répondent pas à vos sollicitations mais ce n’est bien entendu pas l’unique raison. Nous allons donc voir comment augmenter le nombre de réponses suite à vos candidatures spontanées en 4 étapes.
 

Comprenez la façon dont les entreprises gèrent les candidatures spontanées

Cette étape est très importante car elle vous permet de prendre conscience du fait que ne pas recevoir de réponse ne signifie pas pour autant que votre profil ne correspond pas ou que votre CV n’est pas attirant. En effet, généralement 81% des candidatures restent sans réponse, ce qui bien entendu ne veut pas dire que 81% des candidats ne répondent pas aux critères de recrutement. 

Les recruteurs adoptent trois comportements différents qui dépendent de leur personnalité et de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Le premier comportement est celui de l’employeur qui répond à chaque candidature et rencontre un maximum de candidats. Il s’agit pour la plupart de recruteurs de grandes entreprises qui recherchent avant tout des personnalités plutôt que des compétences et des qualifications. Le deuxième comportement observé est celui de la personne qui répond systématiquement, souvent de manière automatique via une lettre évoquant l’intérêt de votre candidature, mais ne rencontre que les candidats qui sortent vraiment du lot. Si vous recevez une réponse de la part de cette entreprise disant que votre profil est intéressant mais sans obtenir de rendez-vous, n’hésitez pas à la relancer quelques mois plus tard. Enfin, la troisième attitude d’un recruteur est de ne répondre qu’aux candidatures qui l’intéressent.

Ces comportements à adopter sont définis en amont par la direction et les ressources humaines en fonction de la taille de l’entreprises et du budget alloué au recrutement. Il faut bien comprendre que pour des recruteurs, répondre à des candidatures demande du temps et donc de l’argent. Si vous n’obtenez pas de réponse, ne vous découragez pas mais essayez d’analyser ce que vous pouvez améliorer.
 

Faites un audit de vos méthodes de recherche d’emploi

Comme nous venons de le voir, ne pas obtenir de réponses ne signifie pas votre profil n’est pas intéressant, simplement que vous devez chercher à améliorer vos méthodes de recherche d’emploi. Pour ce faire, commencez par solliciter vos contacts afin d’obtenir des avis extérieurs sur vos démarches, votre CV et votre lettre de motivation. Interrogez des personnes qualifiées si possible issues de votre réseau professionnel : des recruteurs, des personnes qui évoluent dans la branche qui vous intéresse, des conseillers en recrutement ou des chefs d’entreprise. Vous pouvez également demander l’avis de vos proches en leur précisant bien que vous attendez un retour objectif. Enfin, pensez à faire un CV original : cela peut vous aider à vous différencier des autres candidats.

Parmi les points à vérifier, il faut voir si les postes recherchés correspondent à vos compétences et expériences professionnelles précédentes. Pour espérer avoir une réponse, il faut correspondre au minimum à 70% du profil décrit dans l’annonce. Si ce n’est pas le cas, vous aurez beau adopter la meilleure démarche possible pour candidater auprès des entreprises, vous n’aurez que peu de retours car les recruteurs ne verront pas ce que vous pourrez leur apporter. Pas de panique toutefois, vous pouvez toujours vous former pour acquérir ces compétences, ce qui intéressera les employeurs potentiels et montrera que vous êtes un candidat motivé et autonome.

4 conseils pour augmenter le nombre de réponses suite à des candidatures spontanées

Pensez aux MOOC pour développer vos compétences (source : FUN MOOC)
 

Pensez au marché invisible

Les personnes qui cherchent un emploi répondent généralement à des offres diffusées sur les sites spécialisés. C’est ce que l’on appelle le marché ouvert, qui malheureusement est très vite saturé : 80% des candidats en recherche d’emploi utilisent ce marché visible alors que seulement 30% des postes sont proposés dessus. C’est donc un marché très concurrentiel.

Pour augmenter vos chances d’avoir une réponse, il faut regarder du côté du marché invisible qui regroupe toutes les offres ne passant pas par les annonces des sites spécialisés, les agences d’intérim ou les cabinets de recrutement. Ces opportunités se trouvent par exemple lors des ouvertures d’entreprise ou au moment où une personne est licenciée. C’est aussi le cas lorsque le responsable cherche un nouveau collaborateur qui devra s’acquitter de plusieurs tâches mais n’a pas de profil précis en tête.

Pour candidater sur le marché invisible, aussi appelé marché caché, il est nécessaire de privilégier l’approche directe avec une prospection au porte à porte ou du démarchage téléphonique en ciblant les moments où les décisionnaires sont disponibles : le matin, après le déjeuner ou en fin de journée.

 

4 conseils pour augmenter le nombre de réponses suite à des candidatures spontanées

Utilisez LinkedIn pour faire de la prospection (source : OnePageCRM)
 

Relancez les entreprises

Après avoir envoyé une candidature spontanée, il est normal de se demander quelle attitude adopter auprès des recruteurs : appeler quotidiennement l’entreprise pour démontrer sa motivation avec le risque d’en faire trop ou patienter jusqu’à ce que l’employeur vous recontacte et paraître trop attentiste ? S’il n’existe pas d’attitude idéale, il est tout de même conseillé de respecter certaines règles.

Selon le groupe Office Team, qui a interviewé des DRH de neuf pays, 22% des interrogés conseillent une relance par e-mail ou téléphone dans les trois jours qui suivent l’envoi de CV tandis que 20% recommandent d’attendre quatre à cinq jours. En d’autres termes, il faut laisser un peu de temps au recruteur pour prendre en considération votre candidature mais se rappeler à son bon souvenir dans les dix jours qui suivent la prise de contact.

 

4 conseils pour augmenter le nombre de réponses suite à des candidatures spontanées

Relancer le recruteur sans être trop insistant (source : VisualHunt)

En revanche, il faut éviter de rester passif après avoir envoyé votre CV et votre lettre de motivation. Maryvonne Labeille, vice-présidente du syndicat de conseil en recrutement Syntec, explique qu’il est nécessaire « d'établir un minimum de relations avec l'entreprise. Un candidat qui ne rappelle pas sera immédiatement suspecté d'un manque de motivation ». Elle renchérit : « Le candidat ne doit pas être intrusif et systématique en disant 'Je vous rappellerai lundi prochain’ ». Il est donc important de créer une relation durable avec le recruteur et de ne pas le harceler mais aussi de profiter du temps de réponse pour continuer de se renseigner sur la culture de l’entreprise.

Nous espérons qu’avec ces quelques conseils, vous aller pouvoir affiner votre méthode de recherche d’emploi et ainsi augmenter le nombre de réponses obtenues suite à vos candidatures spontanées.

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 21 500 offres d'emploi !