6 erreurs qui mettent en péril votre recherche d’emploi

Par Valentine le 9 novembre 2022

Recrutement Candidatures Recherche d'emploi
Partager cet article

Activement en recherche d’emploi, vous avez peut-être parfois l’impression de faire du surplace. Entretiens peu concluants, aucune réponse à vos candidatures, relances ignorées… Entre un marché de l’emploi tendu et le grand nombre de candidats, il est parfois difficile de se frayer un chemin vers le poste de ses rêves. D’autant plus si vous accumulez les petites erreurs dans vos candidatures, qui ralentissent votre processus vers l’emploi. Alors pour éviter ces erreurs courantes et vous frayer un chemin vers le succès, suivez notre guide ! 

 

1. Ne pas soigner son CV 

Une des premières erreurs faite par les candidats est de bâcler leur CV. Pourtant, selon une étude menée en 2018 par le cabinet de recrutement The Ladders, les recruteurs passeraient en moyenne 6 secondes à lire un CV. Le véritable enjeu d’une candidature est un CV parfait. Ainsi vous sortirez du lot pour décrocher un entretien. Attention, sortir du lot ne signifie pas forcément un curriculum bariolé, à la typographie trop originale. Mais alors, comment mettre en avant son sérieux tout en montrant son originalité ? 

Il faut tout d’abord distinguer le fond de la forme. En effet, si les deux aspects sont à prendre en compte car ils permettent tous deux de faire la différence face aux autres candidats, ils sont à traiter séparément. Bien évidemment, si vous visez un poste de directeur artistique, par exemple, la forme sera à soigner d’autant plus. À l'inverse, si vous cherchez un emploi de rédacteur, vous ferez d’autant plus attention au fond et aux termes employés. 

Chacune de vos expériences vous ont appris quelque chose, et c’est à vous de faire ressortir vos réussites. Pour ce faire, pensez vos précédents postes en termes de réalisation et non d’expérience. Cela revient à penser votre CV en termes de finalité plutôt que d’action. En plus de la “liste” de vos expériences, nous vous conseillons d’ajouter à votre CV un onglet “compétences”. Contrairement à la partie précédente, celle-ci se concentrera plus sur vos apprentissages que sur vos expériences en tant que telles. 

Si vous appliquez ces conseils, il y a de forte chance que votre candidature soit retenue, du moins pour un entretien.

 

2. Lésiner sur la lettre de motivation

Au même stade du processus de recrutement que le CV, la lettre de motivation passe souvent à la trappe… C’est une autre erreur courante qui met en péril votre recherche d’emploi. 

Souvent vue comme obsolète et inutile, l'objectif premier d'une lettre de motivation est de démontrer que le candidat est à la fois motivé, mais également en mesure de formuler et de structurer ses motivations à partir d'une lettre écrite, de manière claire et concise. Par conséquent, il est plus que judicieux d'opter pour un plan de rédaction bien spécifique. Pour commencer, la lettre doit impérativement être composée d'une seule page dans laquelle figure l'en-tête, avec les coordonnées de l'expéditeur et du destinataire, ainsi que le motif de celle-ci, par exemple, celui d'une candidature spontanée. 

Il est essentiel d'insérer un certain nombre de mots-clés pour qu'une lettre soit remarquée par les recruteurs. De plus, intégrer un lexique particulier dans la description de vos expériences et l'expression de vos compétences permettra au candidat d'ajouter de la force de conviction vis-à-vis de ses aspirations professionnelles.

En appliquant ces conseils, en plus d’un CV soigné, votre candidature éveillera l’attention des recruteurs qui n’ont plus forcément l’habitude de recevoir une lettre de motivation respectant les codes tout en allant à l’essentiel ;)

 

3. Ne pas oser la candidature spontanée 

Quand on est la recherche du job de ses rêves, on se contente bien souvent de répondre aux offres d’emploi publiées sur le marché. Et c’est un bon début ! Malheureusement, cela ne suffit pas, et répondre aux offres déjà publiées, reviendrait à se fermer beaucoup de portes… Il ne faut donc pas oublier la candidature spontanée

La candidature spontanée est une solution souvent mal maîtrisée, voire même souvent laissée de côté par les personnes en recherche d'emploi. Il s’agit pourtant d’une bonne pratique pour trouver rapidement le job de vos rêves ! Si beaucoup d’entreprises publient une annonce quand un poste est disponible, sachez que ce n’est pas systématique. En effet, Pôle Emploi estime que 60% des postes vacants ne donnent jamais lieu à une annonce d’emploi. D’où l’intérêt de postuler spontanément pour optimiser vos chances de trouver rapidement un job, tout en continuant de répondre aux offres ! 

6 erreurs qui mettent en péril votre recherche d’emploi

Capture d'écran de la vidéo Pôle Emploi "On est là pour vous ! #36 

Même si vous répondez très vite aux offres d’emploi, vous restez en concurrence avec d’autres candidats. Vous courez donc toujours le risque d’être en compétition avec une personne plus expérimentée, plus diplômée ou disponible plus tôt que vous. Un problème qui se pose nettement moins lorsque vous postulez sans attendre qu’une annonce soit publiée... Mais gardez à l’esprit que les entreprises les plus prestigieuses reçoivent chaque année un certain nombre de candidatures spontanées. En revanche, les PME et les TPE sont beaucoup moins touchées par ce phénomène, alors qu’elles ont elles aussi des postes « cachés » intéressants à pourvoir : pensez à elles ! 

Vous l’aurez compris, pour mener à bien votre recherche d’emploi et vous démarquer des autres candidats dans votre quête du job idéal, il ne faut se fermer aucune porte.

 

4. Ne pas préparer son entretien 

Une fois votre première candidature retenue, vous êtes réellement en lice pour obtenir le job tant convoité. Vous avez d’ailleurs décroché un entretien d’embauche (visio ou physique).

C'est maintenant que tout se joue. Gardez en tête qu’un entretien est le premier véritable contact que vous aurez avec l‘entreprise et votre recruteur : c’est un moment unique où vous devez prouver que vous êtes le bon candidat pour le poste à pourvoir. Le recruteur se fait très rapidement une opinion de vous. C’est pourquoi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous ne pouvez pas vous présenter les mains dans les poches, surtout que vous aurez potentiellement à passer plusieurs fois l'épreuve du feu avant d'obtenir votre proposition d'embauche. Certaines entreprises font en effet passer jusqu'à 4 entretiens !

 

6 erreurs qui mettent en péril votre recherche d’emploi

source : entretien-dembauche.fr

Le maître mot de la réussite ? Vous préparer avec méthode et organisation, car un entretien bien préparé est un entretien en partie réussi !

Il est indispensable de vous informer en amont sur l’entreprise : son fonctionnement, les différentes missions de celle-ci, son organisation, ses valeurs et sa culture. Accumulez certaines informations précises en visitant le site web de l’entreprise : listez précisément les différents produits et services qu’elle propose, consultez son organigramme, retenez les noms des principaux responsables et consultez leur profil LinkedIn

N’oubliez pas non plus la forme. Lors de vos essais avant le jour fatidique, vous devez être soucieux de vos gestes et faire attention à la manière dont vous regardez votre interlocuteur. Pensez à l’intonation de votre voix, elle doit être posée et aussi « mélodieuse » que possible. Une voix dissonante et mal posée peut être agaçante pour votre interlocuteur. Lors de vos essais, maîtrisez votre débit de parole et entraînez-vous à poser les accentuations aux bons endroits pour un discours cohérent.

Encore une fois, le fond est aussi important que la forme. Alors, n’hésitez pas à bien préparer votre entretien en amont pour vous assurer toutes les chances de réussite !

 

5. Se laisser submerger par le stress 

Bien que vous ayez préparé votre entretien avec attention, une erreur très courante est de perdre ses moyens le jour J. Et c’est normal ! Beaucoup de candidats se laissent surprendre par le stress

Évidemment, l’entretien d’embauche n’est pas un exercice facile, d’autant plus pour les personnes introverties qui peuvent se sentir sous pression lors d’une rencontre. Locution, posture, assurance, etc. Ces facteurs sont bien évidemment à prendre en compte dès lors que l’on passe la barrière du contact virtuel et impersonnel. 

Pourtant, ne vous laissez pas démotiver par le stress. Essayez d’ailleurs de voir l’entretien d’embauche comme une opportunité de vendre votre profil mieux encore que par écrit ! Pour cela, il vous faut transformer votre stress en énergie positive pour montrer le meilleur de vous-même aux recruteurs :) 

Si le stress est principalement perçu comme négatif, voire paralysant, ce n’est pas tout à fait vrai. Au contraire, il peut même être positif pour l’organisme. C’est le cas de l’instinct de survie, première manifestation d’un stress immédiat qui permet de prendre les bonnes décisions rapidement en cas de danger, par exemple. Le stress, s’il est positif, peut également être une source d’énergie (grâce à la production d’adrénaline notamment), et booster la créativité et l’enthousiasme ! À l'inverse, le stress négatif se traduit par une baisse d’énergie et l’apparition d’un état de tension et autres symptômes associés au stress comme les troubles de l’humeur, etc. 

Dans le cadre d’un entretien d’embauche, la source de votre stress est plutôt évidente. Mais il répond surtout à une appréhension subjective de ce qui pourrait mal se passer. Il convient alors d’identifier quelle est la vôtre : la gestion de votre élocution, le manque d’expérience, l’image que vous renvoyez aux autres, etc. Dès lors que vous connaissez la source de votre stress, il sera beaucoup plus facile de trouver des solutions pour le transformer en positivité. 

Somme toute, stresser à l’approche de son entretien est tout à fait normal. Mais pour éviter de tomber dans l’erreur courante et vous démarquer des autres candidats, tirez profit de votre stress pour le transformer en positivité !

 

6. Oublier de faire jouer son carnet d’adresses

Enfin, et non des moindres, l’erreur serait d’oublier de networker ! Aujourd'hui, faire jouer son carnet d’adresses est quasiment indispensable pour vous frayer un chemin vers le job de vos rêves.

En effet, le networking est devenu incontournable. D’ailleurs, aujourd'hui, 85 % des actifs estiment que le réseautage professionnel contribue fortement à la réussite d'une carrière. Vous l’aurez compris, le networking fait partie intégrante de votre recherche d’emploi et en 2022, vous ne pouvez clairement pas vous en passer. C’est LA méthode douce qui vous permet d’alimenter votre carnet d’adresses dans l’optique d’une éventuelle collaboration future.

Vous connaissez désormais les erreurs courantes qui mettent en péril ou ralentissent votre recherche d’emploi. Vous avez également quelques pistes pour les éviter et vous assurer le succès lors de vos prochaines candidatures, alors à vous de jouer ! Bonne chance dans votre recherche :) 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 155 300 offres d'emploi !