Partager cet article

La candidature spontanée est une solution souvent mal maîtrisée, voire même souvent laissée de côté par les personnes en recherche d'emploi. Il s’agit pourtant d’une bonne pratique pour trouver rapidement le job de vos rêves ! C’est pourquoi nous vous expliquons l’intérêt de postuler spontanément et comment faire pour optimiser vos chances d’obtenir un poste avec cette technique. 

Les bonnes raisons d’envoyer des candidatures spontanées

Accédez au marché caché de l’emploi

Vous avez l’habitude de répondre aux offres d’emploi publiées sur Jobibou et d'autres jobboards ? Félicitations ! C’est une manière efficace de trouver un job. Cependant, même si beaucoup d’entreprises publient une annonce quand un poste est disponible, sachez que ce n’est pas systématique. En effet, Pôle Emploi estime que 60% des postes vacants ne donnent jamais lieu à une annonce d’emploi. D’où l’intérêt de postuler spontanément pour optimiser vos chances de trouver rapidement un job, tout en continuant de répondre aux offres ! 

60% des offres d'emploi ne sont jamais publiées indique Pôle Emploi

Capture d'écran de la vidéo Pôle Emploi "On est là pour vous ! #36 - Réussir sa candidature spontanée"

Bien entendu, ces "postes cachés" ne sont pas uniquement pourvus grâce aux candidatures spontanées. Des sociétés font aussi appel à des chasseurs de têtes pour trouver le bon profil par exemple. D’autres encore jouent la carte de la cooptation, en embauchant une personne recommandée par un de leurs propres collaborateurs… Mais on peut quand même dire que les profils qui postulent spontanément obtiennent une grande partie des jobs disponibles. 

Dans certaines entreprises, jusqu’à 1/3 des postes serait pourvu suite à une candidature spontanée d’après Pôle Emploi.

Limitez la concurrence

Même si vous répondez très vite aux offres d’emploi, vous restez en concurrence avec d’autres candidats. Vous courez donc toujours le risque d’être en compétition avec une personne plus expérimentée, plus diplômée ou disponible plus tôt que vous. Un problème qui se pose nettement moins lorsque vous postulez sans attendre qu’une annonce soit publiée... Mais gardez à l’esprit que les entreprises les plus prestigieuses reçoivent chaque année un certain nombre de candidatures spontanées. En revanche, les PME et les TPE sont beaucoup moins touchées par ce phénomène, alors qu’elles ont elles aussi des postes « cachés » intéressants à pourvoir : pensez à elles ! 

Trouvez LA PLACE de vos rêves

Last but not least, envoyer une candidature spontanée vous offre une chance unique d’obtenir le job dont vous rêvez, dans une entreprise pour laquelle vous avez réellement envie de travailler. Pourquoi attendre qu’une offre d’emploi soit publiée si vous voulez à tout prix devenir responsable marketing ou community manager pour telle ou telle enseigne ? Prenez plutôt les devants ! Même si elle n’a pas besoin de vos services dans l’immédiat, rien n’est perdu. En effet, elle peut vous recontacter plus tard, lorsqu’elle aura un poste « dans vos cordes » à pourvoir. 

candidature spontanée : un exemple de job de rêve

5 conseils à appliquer en amont de votre candidature spontanée

Soignez votre timing

Pour optimiser les chances que votre demande aboutisse : 

  • l’entreprise doit être dans une période favorable à l’embauche ; 

  • le recruteur doit avoir un minimum de temps à consacrer à votre demande ;

  • vous devez aussi avoir suffisamment de temps de votre côté. En effet, comme vous le verrez dans nos conseils ci-dessous, adresser une candidature spontanée demande un certain nombre d’efforts : il faut sélectionner vos cibles, rédiger une lettre de motivation personnalisée, etc. 

Pourquoi ne pas mettre à profit la période du confinement par exemple, si elle vous donne plus de temps libre ? Profitez-en : « coincés » chez eux sur leur écran, beaucoup de chefs d’entreprise et de DRH ont aussi plus de temps à consacrer aux candidatures spontanées !

Cela étant dit, il existe d’autres périodes propices comme : 

  • le mois d’août. Même combat que durant le confinement : avec les vacances d’été, vous avez du temps à consacrer à vos demandes. Quant aux recruteurs, ils reçoivent généralement moins de candidatures durant ce mois. Ils peuvent ainsi analyser la vôtre plus en profondeur  ; 

  • les mois de janvier et février, lorsque l’activité de la plupart des entreprises repart de plus belle ;

  • près des fêtes de fin d’année pour les secteurs qui connaissent une hausse d’activité durant cette période (ex. : grande distribution). 

Pensez aussi à surveiller l’activité des entreprises qui vous intéressent tout au long de l’année. Un gros contrat de signé ? Un appel d’offre remporté ? C’est le moment d’envoyer votre candidature spontanée ! A contrario, évitez de le faire en cas de baisse marqué du chiffre d'affaires ou de licenciements massifs...

Ciblez les bonnes entreprises 

Second conseil : postulez uniquement dans les structures qui vous plaisent vraiment. Vous trouverez beaucoup plus facilement les bons arguments pour prouver votre motivation si vous êtes réellement enthousiaste à l’idée de rejoindre l’entreprise ! Parfois, le choix s’impose de lui-même : vous avez déjà une ou plusieurs sociétés en tête parce que vous aimez leur esprit d’innovation ou leurs valeurs humaines par exemple. 

Dans d’autres cas, l’étape de sélection est plus compliquée : si vous n’avez pas d’idée précise, c’est le moment de faire le point sur vos envies. Commencez par déterminer dans quels secteurs vous voulez travailler (ex. : nouvelles technologies, e-commerce) et le type de structure que vous aimeriez intégrer. Une start-up prometteuse de la French Tech ? Un grand groupe international ? Une entreprise à taille humaine ? Ou encore une société favorable au télétravail ? Répondre à toutes ces questions vous aidera à trouver des cibles potentielles. 

Enfin, pour affiner votre sélection pensez aussi aux services de l’Emploi Store suivants :

  • la Bonne Boîte, où Pole Emploi détermine les entreprises qui vont probablement embaucher dans les 6 mois ;

  • la Bonne Alternance, qui reprend le même principe en se concentrant sur les entreprises susceptibles de recruter rapidement des alternants. Pour rappel, un contrat d’alternance vous permet de suivre une formation alliant cours théoriques (à distance ou en présentiel selon les organismes) et « apprentissage pratique » dans l’entreprise qui vous embauche. C’est une manière économique de suivre un cycle long diplômant comme un Executive MBA par exemple, tout en travaillant. Si vous voulez plus de détails, nous vous invitons à consulter ce guide de l’alternance proposé par VISIPLUS academy. 

Pourquoi créer un compte Emploi Store ?

Capture d'écran de la FAQ de l'Emploi Store expliquant l'intérêt de créer un compte. Vous pouvez profiter de plusieurs services, même si vous êtes actuellement en poste. 

Consultez des offres d’emploi publiées par l’entreprise

« Par définition, une candidature spontanée ne répond à aucune offre publiée. Malgré tout, les candidats sont souvent bien inspirés en allant consulter de vieilles offres postées par les entreprises pour des postes similaires. Une fiche de poste n’est jamais rédigée au hasard et contient souvent des indices sur ce qui est cher au recruteur : mobilité, management, maîtrise de tel ou tel logiciel » recommande la directrice du cabinet Human’it dans une interview pour Keljob. 

Consulter d’anciennes annonces d’emploi est effectivement une bonne idée pour repérer les compétences attendues au poste visé. Vous ne trouvez que des offres sans rapport avec vos fonctions ? Prenez quand même le temps de les analyser : elles peuvent vous donner des indications sur la tonalité à employer dans votre lettre ou sur le type de management pratiqué dans l’entreprise. 

Identifiez le bon destinataire

Pour que votre candidature soit prise en compte, vous devez absolument l’adresser à la bonne personne :

  • pour les plus petites structures, ciblez le chef d’entreprise ;
  • pour les PME de 200 à 300 salariés, qui n’ont pas forcément de service recrutement, recherchez celui qui serait votre manager (ex. : Directeur Marketing) ;

  • enfin, pour les plus grandes structures, recherchez le Directeur ou la Directrice des Ressources Humaines

Bien souvent, vous trouverez le nom et les coordonnées de votre "cible" sur le site institutionnel de l’entreprise. Ils n’y sont pas ? Alors faites cap sur LinkedIn ou Viadeo. En entrant les bons mots clés sur leur moteur de recherches (ex. : DRH Nom de l’Entreprise) vous trouverez généralement la personne qu’il vous faut !

Optimisez votre profil professionnel sur internet

Gardez à l’esprit que le recruteur ne s’attend pas du tout à recevoir votre proposition : pour mieux vous cerner, il recherchera sans doute activement des informations sur vous. Mieux vaut donc optimiser votre profil sur les réseaux sociaux professionnels (ex. : LinkedIn)  AVANT d’envoyer votre candidature spontanée. Mettez bien vos informations à jour, soignez votre orthographe et demandez des recommandations à vos contacts si ce n’est pas encore fait !

3 conseils pour bien rédiger votre candidature spontanée

Optez pour le bon support de communication

A l’ère du digital, la plupart des candidats privilégient l’envoi par e-mail. C’est simple, rapide et souvent efficace. Pensez simplement à :

  • rédiger un bon objet pour convaincre votre destinataire d’ouvrir votre mail ;

  • ne pas utiliser votre adresse mail professionnelle si vous êtes encore en poste. 

Cela étant dit, si vous avez la chance de connaître quelqu’un dans l’entreprise, préférez une lettre de candidature spontanée « papier ». Demandez ensuite à votre contact de la remettre à son destinataire : c’est difficile de faire mieux pour capter son attention ! 

Rédigez un objet clair et percutant

Si vous optez pour un mail, soignez son objet : votre destinataire doit tout de suite savoir que vous postulez spontanément pour tel type de job. Par exemple, l’objet « candidature spontanée pour poste de community manager » est tout à fait acceptable. Mais vous pouvez opter pour une formulation plus accrocheuse, mettant vos compétences ou votre expérience en valeur. Exemple :  "Community manager expérimenté(e), candidature spontanée". Vous préférez le format papier ? Là aussi, indiquez clairement l’objet au début de votre courrier !

Personnalisez votre CV et votre lettre de candidature spontanée

Comme lorsque vous répondez à une offre d’emploi, vous devez envoyer votre CV et expliquer pourquoi vous postulez. La grande règle est de rédiger un contenu personnalisé. Pensez surtout à : 

  • mettre en valeur les missions et les compétences les plus pertinentes pour l’entreprise sur votre CV. Vous pouvez aussi opter pour un décor particulier si vous envoyez un CV vidéo;

  • commencer votre lettre en expliquant brièvement pourquoi vous postulez. Un des salariés vous a averti qu’un poste allait bientôt être créé et vous a recommandé de déposer votre candidature ? Vous avez été séduit par l’entreprise durant un salon professionnel ? Centrez ensuite votre lettre sur les besoins de l’entreprise : en vous basant sur vos missions et les résultats que vous avez déjà obtenus, démontrez en quoi vous pouvez lui être utile pour augmenter son chiffre d’affaires, conquérir de nouveaux marchés etc. Mais restez concis : dans l’idéal, votre lettre ne doit pas dépasser une page.

Pensez au CV vidéo pour votre candidature spontanée

Dernier conseil : assurez le suivi de votre candidature !

Enfin, n’hésitez pas à relancer l’entreprise si vous n’avez aucune nouvelle, pour prouver votre motivation. L’essentiel est de ne pas le faire trop tôt : sinon vous risquez de passer pour une personne "aux abois". Attendez donc au moins 8 jours avant de tenter une seconde approche, par mail ou téléphone. Vous n'obtenez toujours aucune réponse ou votre interlocuteur vous informe qu'il n’a rien à vous proposer pour le moment ? Ne désespérez pas : une candidature spontanée peut déboucher sur une embauche plusieurs mois plus tard !

« Je me rappelle avoir un jour adressé une candidature en juin. Je n'ai reçu aucune nouvelle. En janvier,  je recevais un appel du DRH Europe qui voulait me rencontrer. Dix jours plus tard j'étais embauché » témoigne Thierry Verdier, du cabinet de recrutement 1001 talents, pour le Journal du Net.

En attendant, ce n’est pas la peine de trop solliciter l’entreprise : postulez plutôt auprès d’autres structures intéressantes. Bonne chance pour la suite de vos recherches !

 

Sources : 

  • https://www.pole-emploi.fr/candidat/vos-recherches/preparer-votre-candidature/la-candidature-spontanee--mode-d.html
  • https://www.keljob.com/articles/8-facons-de-rater-sa-candidature-spontanee
  • https://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/1175212-voici-comment-reussir-sa-candidature-spontanee/1175412-relancer
Partager cet article

A la recherche d'un job dans le Marketing, la Relation Client et le Digital ?

Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 29 200 offres d'emploi !