Chercher un emploi quand on est en poste : les clés du succès

Par Marie le 19 novembre 2018

Profil professionnel Reconversion Entretien d'embauche Bonnes pratiques Candidatures Recherche d'emploi
Partager cet article

La fin de votre contrat est proche, ou vous avez tout simplement envie de changement, quelle que soit votre raison pour vous mettre à la recherche d'un nouvel emploi, il va vous falloir un peu de stratégie et d'organisation. Il s'agit en effet d'une période professionnelle un peu stressante, pendant laquelle on peut se sentir comme un "traitre" agissant seul dans l’ombre. Afin de maximiser ses recherches, et d'être discret, tout en restant pro dans sa boite actuelle, voici quelques conseils efficaces.
 

Se poser les bonnes questions

Avant de vous lancer dans un branle-bas de combat de changement de poste, il est primordial de se poser quelques questions. Les bonnes questions ! (A moins que votre contrat ne se termine et qu'on ne vous laisse pas espérer de renouvellement).

  • Pourquoi ai-je envie changer de poste ?

  • Ai-je envie de nouveaux challenges ?

  • Suis-je mal dans mon boulot au point de vouloir le quitter ?

  • Le problème vient-il vraiment du travail lui-même ou me suivra-t-il ailleurs ?

  • Suis-je prêt à affronter une « double vie », soit à mener de front travail et recherche d'emploi ?

Une fois que vous aurez cerné vos motivations et que serez assuré de vouloir changer de travail pour les bonnes raisons, lancez-vous. Et rappelez-vous, on ne quitte pas son emploi avant d’avoir signé son nouveau contrat !


Rester discret

Votre décision est prise ? Le plus difficile va être de demeurer discret. Etre à l’affut d’un nouveau job, quand on est déjà en poste, ce n’est pas la position la plus confortable. Vous devez chercher activement sans que vos collègues et votre patron ne s’en aperçoivent. Ne commencez pas à passer mille coups de fil à des employeurs dans les couloirs du bureau, ni à imprimer vos CV par dizaines sur l'imprimante de la boite. Nous vous invitons vivement à passer tous vos appels à l'extérieur, et à vous occuper de vos CV et lettres de motivation chez vous. Evitez autant que faire se peut d'utiliser votre ordinateur de bureau pour chercher des offres d'emplois. Si vous n'avez pas d'ordinateur à la maison et que vous avez des documents persos sur cet ordinateur, réunissez les dans un dossier "Personnel", que personne ne sera légalement autorisé à ouvrir.
 

Planifier

Comme vu plus haut, il va de soi qu’on ne cherche pas un nouveau job pendant ses heures de travail. Mais comme la recherche d'un emploi est un boulot en soi, cela prend du temps. Il va donc falloir vous organiser. Préparez un petit planning d’heures sup' (matinées et soirées) et de weekends pour faire vos recherches, rédiger votre CV et vos lettres de motivation, et envoyer vos candidatures. Par la suite, pour bien vous y retrouver, pourquoi ne pas créer un tableau récapitulatif avec le suivi des retours positifs, négatifs, et des relances à effectuer. Cela vous fera gagner du temps. Avec une bonne organisation, vous devriez mener de front sans problème travail et recherche d'emploi.

Et ne soyez pas trop impatients, d'après une étude Opinionway-Deloitte datant de 2015, il faudrait envoyer environ 29 CV pour avoir un poste (Enquête menée chez les jeunes diplômés).

 

Mettre à jour ses réseaux sociaux

Votre CV est à jour ? N'oubliez pas d'en faire autant pour tous vos réseaux sociaux professionnels : LinkedIn, Viadeo, Xing... En effet, les RH en sont très friands et beaucoup de recrutements passent par internet. 

Et pour cause, en France, selon une étude Médiamétrie de 2017, LinkedIn a lui tout seul comptabilise 16,0 millions d’utilisateurs par mois, soit 2,1 millions par jour.


Les réseaux sociaux sont donc un vivier de candidats et un repère important pour votre futur employeur. N'hésitez pas à demander des recommandations à d'anciens collaborateurs, et ajoutez les contacts de vos collègues actuels. Si vous les quittez en bons termes, il pourra vous être utile plus tard de les avoir dans votre réseau. Un conseil toutefois, n'allez pas trop loin dans la mise à jour ! Inutile par exemple de vous déclarer En recherche active sur LinkedIn, ou adieu la discrétion !


Source image : idsa et piktoschat

 

Etre à l’écoute

Pour trouver un nouveau travail, il faut être à l'affut de toutes les opportunités, et faire une veille active. Ouvrez les yeux et les oreilles, contactez votre réseau, renseignez-vous auprès de personnes en poste dans la même branche que vous. Le fait que vous soyez toujours actif est un vrai plus : vous pouvez vous tenir au courant de tous les forums à venir, des salons et des conférences, des Afterworks divers... Autant d'occasions pour glisser une carte de visite et faire comprendre à mi mots, comme une confidence, que vous êtes ouvert à toute proposition. Qui plus est, votre activité vous rend nettement plus attractif qu'un chercheur d'emploi au chômage.
 

Maitriser son agenda

Votre recherche a porté ses fruits et vous décrochez enfin un entretien ! Le hic, l'employeur vous appelle alors que vous êtes toujours au bureau. Proposez lui poliment de le rappeler en fin de journée. De même, évitez d'aller passer un entretien pendant vos heures de travail. Préférez demander un créneau en début de soirée. Les recruteurs ont l’habitude et devraient répondre positivement à votre requête. Qui plus est, vous n'en paraitrez que plus professionnel et respectueux. C'est toujours un plus ! Si les débuts de soirée sont compliqués pour vous, posez un jour de congé ou un RTT. Tout, plutôt que de courir entre midi et deux au bout de la ville, ou pire, de mentir à son chef pour s'absenter du bureau.


Source image : unsplash
 

S’expliquer

Lors de votre entretien, votre futur recruteur vous demandera certainement pourquoi vous voulez quitter votre entreprise actuelle. Soyez prêt à fournir une explication cohérente et avouable. Ne soyez pas trop franc ("je hais mon boss"), ne vous dévalorisez pas ("je suis nul(le) à mon poste"), ne crachez pas sur les collègues ("je travaille avec des crétins"), ne passez pas pour un flemmard ("je fais trop d'heures sup"). Restez toujours positif, professionnel et ambitieux. Voici par exemple quelques bonnes raisons à invoquer auprès d'un futur employeur :

  • J'ai l'impression d'avoir fait le tour de mon poste et j'ai envie de nouveaux challenges ;

  • Voilà des années que je suis dans le même secteur d'activité, et j'ai envie de changement. Je suis curieux de ce nouvel univers ;

  • Je voudrais évoluer, franchir des étapes, et mon entreprise ne me laisse entrevoir aucune évolution de carrière ;

  • J'ai de nouvelles - et importantes responsabilités - et le salaire ne suit pas ;

  • Je déménage (ville, région, pays. Attention, on ne change pas de job car on change de quartier ! Du moins, on ne le met pas en avant.)

Rester pro

Que vous ayez un ras le bol ou envie de nouveaux défis, cela vous appartient, et c'est votre droit le plus stricte. Toutefois, vous avez tout à gagner à rester professionnel et disponible pour l’entreprise que vous souhaitez quitter. Pendant la phase de recherche d'emploi, tout comme pendant la phase des entretiens, continuez à travailler normalement et à mener à bien vos missions. Ne partez pas en laissant derrière vous un travail à moitié fini ou un client pas complètement satisfait.

De même, quelle que soit la nature de vos relations avec vos collègues et votre patron, quittez les en bons termes si possible, ou du moins de façon pro et respectueuse. N'oubliez pas que ces gens font désormais partie de votre réseau, et qu'un univers professionnel est souvent plus petit qu'on ne le croit. Vous pourriez les recroiser tôt ou tard.

Si vous n'avez pas envie de faire une grosse fête pour dire au-revoir à tout le monde, nous vous invitons toutefois à ne faire l'impasse ni sur le mail groupé de remerciement à vos collègues, ni sur la tradition du pot de départ. C'est l'occasion de saluer l'équipe et de partir sur une note positive.

Vous avez éteint votre ordinateur pour la dernière fois, laissé derrière vous votre carte de cantine, dis au-revoir à tout le monde et pris un dernier café à la machine ? Un pincement au coeur pourrait pointer le bout de son nez. Pensez à tous les challenges qui vous attendent, à cette nouvelle étape enrichissante que vous allez aborder. Et hop, foncez !

Partager cet article
Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 10 300 offres d'emploi !