Partager cet article

Lien vers photo de couverture : https://pixabay.com/fr/photos/l-%C3%A9quipe-construction-d-%C3%A9quipe-3373638/

De nos jours beaucoup d’entreprises peinent à retenir leurs meilleurs collaborateurs, ce qui peut fortement fragiliser leur activité : comment expliquer ce phénomène ? Quelles solutions mettre en place pour endiguer la fuite des talents ? On vous donne toutes les clés pour fidéliser vos salariés à l’ère du digital !

Pourquoi la fidélisation des salariés est-elle devenue un enjeu majeur pour les entreprises ?

Entre l’avènement du digital et la globalisation des marchés, l’environnement des entreprises devient de plus en plus concurrentiel : pour se développer, elles doivent faire preuve de toujours plus de créativité et de réactivité, en s’appuyant notamment sur les capacités de leurs équipes. En parallèle, on assiste aussi à une importante pénurie de candidats qualifiés dans de nombreux secteurs, dont celui de l’informatique… Dans ce contexte, la guerre des talents fait rage ! Et pas seulement lors de la phase de recrutement d’ailleurs. Car même si cette « manche » est remportée, à ce stade rien n’est encore gagné.

En effet, le salarié d’aujourd’hui est beaucoup plus mobile que par le passé : il n’hésite plus à changer d’employeur, souvent même durant sa première année au sein de l’entreprise, s’il pense pouvoir bénéficier de meilleures conditions de travail ailleurs. D’après l’étude Indeed sur « l’attraction des talents : comment les salariés les plus performants recherchent-il un emploi », les meilleurs talents rechercheraient même activement et régulièrement de nouvelles opportunités de carrière :

Comment fidéliser vos salariés ?

Source : étude Indeed sur l'attraction des talents

Lorsque l’un d’entre décide effectivement de changer d’entreprise, les conséquences sont souvent dramatiques pour son ex-employeur. Non seulement il perd un talent au profit d’un de ses concurrents mais en plus :

  • les frais de recrutement et de formation de son ancien salarié ont été dépensés en pure perte ;

  • le recrutement d’un nouveau talent pour le remplacer va entraîner des frais supplémentaires ;

  • les performances de son équipe vont être amoindries. D’une part parce qu’elle est amputée d’un de ses membres. D’autre part parce que son départ peut démoraliser ses ex-collaborateurs, d’où une baisse de productivité marquée : l’avancée de plusieurs projets peuvent en pâtir, ce qui impacte là encore les finances de l’entreprise ;

  • il y a toujours un risque pour que sa démission « inspire » d’autres salariés.

A tout cela il faut ajouter que des départs fréquents peuvent entacher la marque employeur et par conséquent rendre le processus de recrutement des prochains collaborateurs encore plus long et difficile : les candidats postulent plus volontiers aux annonces d’emploi d’une société jouissant d’une bonne réputation…

Comment fidéliser vos salariés ?

Source : étude Indeed sur l'attraction des talents

Afficher un taux de turn-over trop élevé à notre époque peut donc fragiliser une entreprise à plusieurs niveaux et fortement entraver sa croissance. C’est pourquoi de plus en plus de sociétés mettent en place une solide stratégie de fidélisation des salariés pour réduire leurs coûts et limiter au maximum la fuite des talents.

Bien connaître les nouvelles attentes des salariés pour mieux y répondre

Pour fidéliser vos salariés il est essentiel de tenir compte de leurs attentes. Or celles-ci ont beaucoup évolué ces dernières années. En effet, les nouveaux collaborateurs issus de la génération Y (les fameux Millennials nés entre 1980 et 2000) sont profondément en quête de sens et de bien-être au travail. Ils souhaitent en particulier :

  • remplir des missions intéressantes ;

  • avoir des opportunités de faire évoluer leur carrière ;

  • travailler en équipe ;

  • disposer d’un environnement de travail agréable ;

  • travailler dans une entreprise ayant de vraies valeurs humaines ;

  • trouver un bon équilibre vie privée/vie professionnelle ;

  • avoir plus de flexibilité au travail. 

Bien entendu, la rémunération fait toujours partie des leviers de fidélisation et de motivation des salariés. Mais là encore, leurs attentes ont changé : plus qu’un salaire très élevé, ils attendent surtout une politique de rémunération cohérente, juste, équitable et transparente.

Comment fidéliser vos salariés ?

Source : Etude Indeed sur l'attraction des talents

Accompagnez vos salariés dès leur arrivée dans l’entreprise

Déployer un solide processus d’intégration des salariés, c’est la base pour fidéliser vos nouveaux collaborateurs : grâce à lui, vous limiterez grandement les risques de rupture de contrat de travail durant leur période d’essai ! Il vous aidera également à les faire adhérer plus rapidement aux valeurs de l’entreprise et à booster leur motivation.

Pour réussir cette étape délicate, nous vous conseillons d’aller au-delà du « classique » livret d’accueil. En effet, bien que ce document soit toujours très utile, il ne peut pas garantir à lui seul que l’intégration de votre nouvelle recrue se déroulera bien. En complément, vous pouvez notamment :

  • préparer soigneusement son espace de travail en amont (ex. : bureau propre et bien rangé, ordinateur correctement configuré, documents nécessaires à sa prise de poste facilement accessibles etc.) ;

  • coacher l’équipe pour qu’elle lui fasse bon accueil le jour J. Vous pouvez même désigner un tuteur référent parmi les collaborateurs les plus âgés : il pourra conseiller le nouveau salarié et partager avec lui son expérience ;

  • prévoir un accueil personnalisé le jour J, comprenant une visite de l’entreprise et une présentation à l’équipe. En règle générale, cette mission est dévolue au manager du nouveau collaborateur mais en fonction des circonstances elle peut aussi être effectuée par un responsable RH voire par le chef d’entreprise ;

  • proposer au nouveau salarié de rédiger un « rapport d’étonnement ». Celui-ci lui permet de noter tout ce qui le surprend, en bien ou en mal, au sein de sa nouvelle entreprise. Objectifs : s’assurer qu’il ne s’était pas fait une vision trop éloignée de la réalité et l’aider à s’adapter plus facilement à son nouvel environnement de travail ;

  • identifier au plus tôt les éventuelles compétences que le nouveau salarié doit acquérir pour être pleinement opérationnel et mettre en place les actions de formation nécessaires.

Enfin, il est également recommandé de faire régulièrement le point avec lui dans les mois suivants son arrivée pour s’assurer qu’il s’intègre correctement à l’entreprise.

Luttez activement contre le bore-out et le burn out

Le bore-out (ennui au travail) et le burn out (surmenage professionnel) sont des fléaux touchant de trop nombreuses entreprises. L’un comme l’autre peuvent entraîner l’apparition de divers troubles chez les salariés en étant atteints (ex. : épuisement, insomnie, dépression) et sont également des causes courantes de démission.

L’ennui au travail est la principale raison de départ évoquée par 42% des sondés dans les grandes entreprises, selon une étude du cabinet de recrutement Robert Half publiée en 2017.

Pour les éviter, vous pouvez par exemple :

  • mettre en place un système de management collaboratif pour développer l’autonomie des collaborateurs et les inciter à prendre plus d’initiative ;

  • proposer des activités sportives au sein de votre entreprise. C’est parfait pour évacuer le stress, rester en forme et garder le moral ! Un espace de relaxation pourrait également être judicieux ;

  • veiller à ce que les charges de travail soient correctement réparties et traquer les « excès de zèle ». L’un de vos collaborateurs quitte systématiquement le bureau très tard le soir ? Il oublie de poser ses RTT ? C’est très bien de vouloir faire ses preuves et de s’impliquer dans son travail mais c’est souvent cette attitude qui mène au burn-out : il est nécessaire de faire le point avec lui et de l’inciter à prendre plus de repos ;

  • proposer des horaires et/ou des organisations de travail plus flexibles (ex. : télétravail, poste partagé) pour permettre aux employés de mieux concilier leur vie privée et professionnelle.

Favorisez l’évolution de carrière

Si vous ne donnez pas à vos collaborateurs la possibilité de s’améliorer, de développer de nouvelles compétences et d'évoluer dans leur carrière, ils ne pourront pas se projeter sur le long terme dans votre entreprise : cela peut les inciter à chercher un nouveau poste qui leur donnera plus d’opportunité d’évolution.  

C’est pourquoi il est recommandé de proposer régulièrement des actions de formation et de développement des compétences à vos différents collaborateurs, en tenant compte de leurs attentes et des besoins de l’entreprise. C’est à la fois un excellent levier de fidélisation des salariés et de performance !

A noter : depuis la révolution digitale, les technologies et les métiers évoluent très rapidement. Dans ce contexte, le gouvernement a décidé d’élargir le champ d’application de la formation professionnelle pour aider les salariés à maintenir leur employabilité et à faire progresser leur carrière. Ainsi, depuis le 1er janvier 2019, les actions inscrites au plan de développement des compétences (nouveau nom du plan de formation) peuvent comprendre n’importe quel « parcours pédagogique permettant l’atteinte d’un objectif professionnel ». Il peut aussi bien intégrer des formations en présentiel ou réalisées tout ou partie à distance que des actions de formation en situation de travail (AFEST), des bilans de compétences et des VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Menez une politique de rémunération cohérente et incitative

Enfin, nous vous conseillons également de soigner votre politique de rémunération pour fidéliser vos salariés. Celle-ci doit permettre de récompenser vos collaborateurs les plus performants car s’ils estiment que leur travail n’est pas reconnu à sa juste valeur, ils risquent de se tourner vers la concurrence. Pour éviter cela vous pouvez envisager un système de rémunération variable à base de primes à la performance individuelle par exemple. Il peut donner de très bons résultats en termes de motivation et de fidélisation des salariés ! Du moins quand il est bien conçu : retenez que la performance de chaque collaborateur doit être évaluée sur des critères objectifs, facilement mesurables et totalement transparents. C’est la meilleure manière de prévenir les conflits et d’éventuels mouvements sociaux.

Conseil bonus : soignez aussi votre communication interne pour que vos collaborateurs comprennent parfaitement le fonctionnement de votre politique de rémunération. Idéalement, chaque salarié devrait être en mesure d’anticiper ses gains en fonction de ses résultats

 

Sources : 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11267

https://www.digitalrecruiters.com/blog/experience-candidat/3-conseils-faire-diminuer-turn-over.html

https://www.fedhuman.fr/actualites/fidelisation-des-salaries-les-cles-pour-retenir-les-talents

https://opiasolutions.com/blog/comment-retenir-les-meilleurs-employes-dans-votre-entreprise/

http://www.dynamique-mag.com/article/retenir-salaries-talentueux.10864

http://gestionnaireborg.blogspot.com/2010/03/huit-facons-de-fideliser-les-employes.html

https://www.manager-go.com/management/la-fidelisation-des-salaries.htm

https://www.adequasys.com/comment-fideliser-les-salaries-de-son-entreprise/

https://www.roberthalf.fr/blog/fidelisation-collaborateurs

https://www.focusrh.com/strategie-rh/mobilite-interne-fidelisation-des-salaries-21546.html

http://www.journaldunet.com/management/ressources-humaines/conseil/07/071114-fidelisation/index.shtml

http://www.gestionsociale.fr/motivation-ce-que-veulent-vraiment-les-salaries/

https://www.ladn.eu/nouveaux-usages/etude-marketing/ce-que-veulent-vraiment-les-employes/

https://www.ladn.eu/nouveaux-usages/etude-marketing/ce-que-veulent-vraiment-les-employes/

http://ancre-normandie.org/wp-content/uploads/2018/02/ENQUETE-INDEED-RECHERCHE-EMPLOI.pdf

http://www.jobtruster.com/blog/integration-des-salaries/

https://www.manager-go.com/ressources-humaines/integration-un-nouveau-salarie.htm

https://www.psychologies.com/Travail/Souffrance-au-travail/Stress-au-travail/Interviews/Bore-out-quand-l-ennui-au-travail-rend-malade

https://investissements-personnels.fr/etes-vous-atteint-de-bore-out/

 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 20 500 offres d'emploi !