6 conseils pour assurer la réussite de votre formation en alternance ?

Par Anouk le 18 juillet 2018

Montee-en-competences Contrat d'apprentissage Contrat de professionnalisation
Partager cet article

L’alternance vous permet d’étudier et de travailler en entreprise en même temps, pour une période donnée qui peut aller de six mois à trois années. De plus en plus d’établissements scolaires proposent ce type de cursus : BTS, universités, mais aussi, depuis peu, les grandes écoles.

En parallèle, les employeurs sont plutôt friands de ce genre de contrat : tous les secteurs proposent maintenant des offres d’alternance, et notamment dans le milieu du marketing et de la communication. Les entreprises de plus de 250 employés sont d’ailleurs obligées, par la loi, d’accueillir 4% d’alternants au minimum.

Pour les étudiants, ce parcours présente des avantages indéniables car il permet d’optimiser ses études au maximum : la théorie et la pratique sont apprises en parallèle ! Notons en plus que les alternants, considérés à la fois comme des salariés et comme des étudiants ont un statut à part entière, qui leur permettent de bénéficier des avantages des salariés (congés payés, RTT, protection sociale…) et de ceux des étudiants (bourses, réductions, logements et restaurants universitaires…).

Mais attention, l’alternance est loin d’être un parcours facile ! Voici les conseils de Jobibou pour réussir votre cursus :

 

1 - Choisir son contrat d’alternance

Il existe deux types de contrats possibles : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Même si la plupart des écoles et des entreprises ne laissent pas vraiment le choix aux alternants, il est important que vous sachiez les distinguer, afin de choisir en amont un établissement scolaire proposant la formule qui vous convient le mieux.

Le contrat en apprentissage : il peut durer d’une à trois années. L’objectif de ce cursus est le diplôme, plus que l’entrée dans le marché du travail. De fait, vous êtes encouragés à continuer vos études après la fin de votre contrat. En tant qu’apprenti, vous pouvez avoir jusqu’à 50% de formation théorique. Le salaire est plus bas que celui d’un contrat de professionnalisation, même si celui-ci est exonéré de charges sociales. Il est obligatoire pour un apprenti d’avoir un tuteur, qui va l’accompagner tout le long de son apprentissage.

Le contrat de professionnalisation : il peut durer de six mois à deux ans. Il s’agit, dans ce cursus, d’apprendre un métier à proprement parlé, pour pouvoir ensuite se lancer dans la vie active. Le salaire proposé est plus élevé que dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, mais attention, il y a 20% de différence entre le salaire brut et net. La formation théorique ne peut pas excéder 25% du temps imparti. La présence d’un tuteur est facultative, même si, pas de panique, vous ne serez jamais lâché tout seul dans la nature !

 

2 - Trouver l’entreprise idéale

Votre recherche d’alternance nécessite bien plus d’attention qu’une recherche de stage : ce n’est pas un engagement à prendre à la légère. De fait, vous allez vous engager pour un temps bien plus long, avoir plus de responsabilités, et peut-être même un emploi à la clé. Il est important que vous réfléchissiez au type d’entreprise dans lequel vous souhaitez faire votre alternance.

Travailler dans une start-up ou dans un grand groupe peut s’avérer très différent : êtes-vous à la recherche d’indépendance et de polyvalence ou préférez-vous être pris en charge et vous spécialiser dans un service particulier ? Réfléchissez-y et lancez vos recherches plusieurs mois en amont.

N’hésitez pas à envoyer des candidatures spontanées à l’entreprise de vos rêves. Renseignez-vous aussi sur la culture de l’entreprise avant de postuler, afin d’être sûr que vous êtes sur la même longueur d’onde. Rappelons qu’un quart des contrats en alternance sont rompus avant la date de fin.

 

3 - Sélectionner son futur métier

Le milieu du marketing et de la communication est en constante évolution : de nouveaux métiers apparaissent régulièrement. Et pour ces nouveaux postes, comme pour les plus anciens, il existe des offres d’alternance. Réfléchissez bien à ce que vous souhaitez apprendre. Encore une fois, l’alternance est un engagement dans la durée, et il serait dommage, pour vous comme pour votre employeur que vous postuliez pour un métier qui ne vous convient pas.

Etudiez attentivement les fiches de poste, et postulez seulement si vous êtes intéressés.

 

4 - Soigner son intégration en entreprise

Une fois votre alternance décrochée, les choses ne font que commencer ! Même si la première impression n’est pas forcément la bonne, c’est celle qui reste dans les mentalités.

Les premières semaines faites votre possible pour vous intégrer au mieux dans votre équipe et dans votre entreprise : souriez, déjeunez avec vos collègues, posez des questions, soyez force de proposition… On demande bien plus à un alternant qu’à un stagiaire : montrez que vous êtes à la hauteur !

 

5 - S’investir dans ses études

Une fois que vous êtes parfaitement intégré à l’entreprise, il peut être tentant de se focaliser plus sur la partie pratique de votre parcours que sur son aspect théorique. De fait, vous allez passer, pour la plupart d’entre vous, plus de temps en entreprise qu’à l’école.

Cependant, négligez votre cursus est loin d’être une bonne idée. La richesse de l’alternance tient justement au fait qu’elle permet de mélanger formation in-situ et théorie en école, et chaque aspect à son importance.

Par ailleurs, n’oubliez pas le diplôme en fin de parcours, qui est souvent un élément indispensable à l’embauche en entreprise, notamment pour les grands groupes ! Si vous n’avez pas assez étudié régulièrement tout au long de votre alternance, c’est votre future carrière qui en pâtira.

 

6 - Trouver le bon rythme

L’alternance se rapproche plus du marathon que du sprint. Il peut être difficile d’en voir le bout, et d’être sur les deux fronts en même temps. Pour que votre alternance soit réussie, il faut que votre école tout comme votre employeur soit satisfait.

Quelque soit votre rythme d’alternance (une semaine de cours, trois semaines en entreprise, ou quatre jours d’entreprise et un jour à l’école), prenez le temps qu’il vous faut pour trouver vos marques. L’organisation est le maître-mot d’une alternance réussie.

Mais attention, être organisé signifie aussi de garder du temps pour vous : ménagez-vous afin d’éviter un burn-out.

 

Vous voilà maintenant prêt pour votre alternance ! N’oubliez pas que cet investissement sera payant : même si vous n’êtes pas engagé à l’issue de votre contrat, l’alternance est considérée comme une véritable expérience professionnelle par la majorité des recruteurs.

Partager cet article
Cpf final 2
Publicité
Map jobibou

Plus de 33 100 offres d'emploi !