L'Elevator pitch : la technique pour booster votre carrière

Par Mathieu le 24 décembre 2018

Adaptabilité Savoir-être Valorisation des expériences Soft skills Bonnes pratiques Recherche d'emploi
Partager cet article

Il y a des opportunités dans la vie qui ne se présentent pas deux fois. Avoir les bonnes techniques pour les saisir peut tout changer, l'Elevator Pitch est l'une d'entre elles.

Imaginez plutôt : vous montez dans un ascenseur. Juste avant que la porte ne se ferme, une personne haut placée et en mesure de donner un sérieux coup de boost à vos projets monte avec vous. Vous avez approximativement cinq secondes pour trouver une accroche, puis une vingtaine pour faire passer votre message. Mission impossible ? Loin de là.

Qu'est-ce qu'un Elevator Pitch ?

Vous l'aurez compris, l'Elevator Pitch n'implique pas nécessairement d'ascenseur. Il s'agit d'un exercice de communication orale, ayant pour objectif de mettre vos projets en valeur dans un laps de temps très court : "Pitcher".

C'est une pratique courante dans le milieu startups, un entrepreneur devant à tout moment être en mesure de présenter son projet et convaincre en quelques secondes. L'idée ici est de reproduire ce format, mais à votre échelle. Une compétence utile toute votre vie, qui sera à coup sûr reconnue et appréciée par votre interlocuteur, mais aussi par les recruteurs.


Source image : unsplash.com

Comment réaliser le pitch parfait ?

  1. Définir son objectif : un Elevator Pitch doit être (très) bref, vous ne pourrez pas développer. Il convient donc de créer différentes versions de votre pitch, en fonction de la personne et de la situation. Les objectifs peuvent être multiples, mais ayez toujours en tête le peu de temps imparti, visez quelque chose d'atteignable, comme obtenir un rendez-vous ou une carte de visite.

  2. Trouvez une accroche : il s'agit du moment le plus délicat de votre intervention, les premières secondes étant généralement décisives. Bien souvent, l'accroche idéale rebondit sur ce qu'il se passe à l'instant T, c'est donc un point difficile à anticiper. L'une des techniques les plus efficaces consiste à aborder un sujet simple, avant d'ajuster la discussion. Cela arrive plus souvent qu'on ne le pense avec des inconnus. Inspirez-vous donc de ces moments quotidiens pour briser la glace, puis déroulez votre pitch.

  3. Développez : c'est la partie que vous devez impérativement travailler chez vous, car vous ne devez mentionner que ce qui est intéressant. N’hésitez pas à user d’anecdotes ou de métaphores pour capter l'attention dès le début de l'échange, puis enchaînez directement. Dites ce que vous faites sans vous éparpiller et résumez votre parcours en deux phrases, jusqu’à aborder le sujet que vous voulez traiter. Expliquez votre rôle, les enjeux et vos objectifs du moment. Développez de manière optimiste, vous aurez ainsi plus de chances de susciter une réaction positive de la part de votre interlocuteur.

  4. Jouez la carte mystère : identifiez ce qui rend votre projet ou votre profil unique et utilisez cet aspect pour répondre à la question : « pourquoi vous plutôt qu'un autre ? ». Vos paroles doivent être un subtil mélange d'originalité, de mystère, de confiance et d'optimisme. Elles doivent susciter l'intérêt et soulever des questions auxquelles vous n'aurez pas forcément le temps de répondre. Si vous disposez de plus de temps, anticipez ces questions et répondez du tac au tac, mais rappelez-vous de ne dévoiler que la partie la plus intéressante. Gardez la suite pour un prochain rendez-vous, c'est tout le but de cet échange.

  5. Prenez les devants et concluez : si vous parvenez jusqu'au quatrième point, le temps restant vous est compté. C'est le moment de prendre les devants, et de conclure l'échange. Proposez une prochaine rencontre avec un air déterminé, positif et assuré. N'attendez pas que la proposition vienne de votre interlocuteur, il est question ici de rapidité et proactivité.


Source image : unsplash.com

Les Do & Don't 

Do

  • Avoir des cartes de visite sur soi : cela vous fera gagner un temps important sur les échanges de numéros souvent longs et fastidieux, mais elle fera aussi office de mémo quand vous ne serez pas là pour relancer votre interlocuteur sur votre projet.

  • Bien choisir ses mots : les mots que vous utilisez à l'écrit et à l'oral en disent long sur votre personnalité, lors d'un pitch vous devez être paré à toutes éventualités. C'est le moment d'utiliser des mots clairs et impactants. 

  • Avoir le sourire : c'est la base de tout échange positif.

  • Parler distinctement : une attitude optimiste et positive implique de s'ouvrir à son interlocuteur. Cela passe par une voix suffisamment forte (pas trop non plus !) et distincte. Aussi intimidant puisse être l'exercice, la voix est vraiment un paramètre à ne pas négliger.

  • S'entraîner chez soi : ne croyez pas qu'il suffit de connaître son sujet pour être en mesure d'improviser un pitch sans entraînement. L'idée n'est pas de pouvoir tout dire, simplement mentionner l'essentiel et le plus adapté. Cela requiert plusieurs séances d’entraînement, chronomètre en main.

Don't

  • Se perdre dans les détails : il faut éviter pour deux raisons. La première parce qu’ils risquent de vous détourner de l'essentiel, vous pourriez ainsi perdre votre interlocuteur. La deuxième parce que les détails apportent des réponses à d'éventuelles questions qui elles-mêmes suscitent l’intérêt. Laissez le temps à votre interlocuteur de vous les posez et développez, favorisez l’échange, puis répondez en détaillant parfaitement quand vous aurez du temps.

  • Utiliser des termes techniques : les termes techniques sont parfaitement intégrés à votre vocabulaire, mais ce n'est pas forcément le cas pour votre interlocuteur. Il peut tout simplement ne pas comprendre de quoi vous parlez. C'est particulièrement vrai avec les nombreux anglicismes fréquemment utilisés dans le milieu des startups.

  • Parler vite : parler vite ne vous fera pas gagner du temps, cela vous fera simplement perdre en clarté. Cela donne aussi une impression de stress et de négativité.

  • Paniquer : le statut de la personne en face de vous peut impressionner, mais elle ne reste pas moins un être humain. Respectez ces simples règles universelles et tout ira bien.


Source image : unsplash.com

Mise en situation d'un exemple de pitch réussi

Pour cela nous ne sommes inspirés d'un projet que nous connaissons bien, le nôtre : Jobibou ! Mise en situation : vous travaillez chez Jobibou et assistez à un évènement entre professionnels du marketing. Un journaliste web influent se retrouve dans votre cercle de discussion, c'est l'occasion ou jamais de lui faire découvrir Jobibou, obtenir son contact et qui sait : décrocher un article ou une interview sur son média. Voici un exemple de pitch d'à peine 20 secondes à envoyer juste après avoir brisé la glace :

"Saviez-vous que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore ? Je m'intéresse à ce genre de données, car je travaille pour un site de recherche d'emploi dédié aux professionnels du marketing, de la relation client et du digital. Cela nous promet un boulot de décryptage passionnant dans les années à venir ! On a déjà commencé d'ailleurs. En plus de nos 42 000 offres d'emploi, on propose également des fiches métiers descriptives et des vidéos de professionnels en poste. C'est à croire qu'il n'y a pas meilleur moment pour songer à une reconversion. Avez-vous déjà écrit sur ce sujet ? Si vous aimez l'idée, je peux vous fournir beaucoup d'infos pertinentes."

Dans un Elevator Pitch, la précision et l'impact des paroles ne sont pas les seuls enjeux, il est également question d'attitude. Vous devez inspirer la confiance et la sympathie. Sans cela, votre interlocuteur pourrait, et à juste titre, ne pas se laisser convaincre ou ne pas vous écouter. Avoir de l'assurance passe par bien entendu par la maîtrise de votre sujet, vous devez donc impérativement vous entraîner. Cela vous permettra également d'ajuster votre message et optimiser le vocabulaire employé en fonction de votre interlocuteur. Si cette technique est excellente pour booster une carrière, c'est précisément parce qu'elle révèle beaucoup de votre personnalité : proactivité, capacité d'adaptation, sociabilité, etc., autant de Soft Skills aujourd’hui très recherchées par les recruteurs. Ces dernières mettent en lumière votre capacité à évoluer dans un monde rempli d'opportunités.

 

Partager cet article

A la recherche d'un job dans le Marketing, la Relation Client et le Digital ?

Bloc cycles diplomant jobibou %281%29
Publicité
Map jobibou

Plus de 55 100 offres d'emploi !