Partager cet article

Pour trouver un bon job dans la communication, le digital ou le marketing, mieux vaut préparer soigneusement votre entretien d’embauche. Pour vous aider, nous avons dressé pour vous la liste des meilleures questions à poser pour faire bonne impression aux recruteurs… Et celles que vous devez vraiment éviter.

 

Mettre en valeur ses qualités professionnelles lors d’un entretien d’embauche ça ne s’improvise pas : ça se travaille !

 

Les 5 pires questions à poser à un recruteur

Même avec une solide expérience professionnelle et d’excellents diplômes, type Executive MBA par exemple, évitez à tout prix de poser les questions suivantes pour optimiser vos chances de décrocher le poste :

1.  Combien de temps l’entretien va-t'il durer ?

Rien de tel que cette question pour donner au recruteur l’impression que vous avez hâte d’en finir et que vous préféreriez largement être ailleurs…. Même si vous êtes réellement pressé par le temps, évitez de la poser sous peine d’envoyer de très mauvais signaux concernant votre motivation.

2. Quel salaire vais-je toucher ?

Certes, il est tout à fait naturel de vous demander combien vous allez gagner à ce poste. Mais il est vivement déconseillé de poser cette question dès le premier entretien d’embauche : vous pourriez passer pour quelqu’un de plus intéressé par la rémunération que par le poste en lui-même.

Gardez à l’esprit que les recruteurs cherchent avant tout des personnes passionnées par leur métier.
Dans le même ordre d’idée, ne parlez pas non plus des avantages sociaux de l’entreprise (ex. : primes, 13ème mois) ou encore de la rémunération des heures supplémentaires….

Remarque : bien entendu, si le recruteur vous interroge lui-même sur vos prétentions salariales, vous pouvez lui répondre clairement. L’essentiel est de ne pas aborder vous-même ce point lors de votre première rencontre. Reste ensuite à lui indiquer un salaire « correct », qui ne soit ni sous-évalué ni trop au-dessus des prix du marché…

Pour éviter les impairs, il est plus sage de vous renseigner sur la rémunération moyenne du job pour lequel vous postulez avant votre entretien. En gardant à l’esprit qu’il peut y avoir des disparités selon les régions et la taille des entreprises… A titre informatif, Challenges.fr publie chaque année un palmarès du salaire des cadres : plusieurs métiers du digital, du marketing et de la communication y sont représentés.
 


Source image : Challenge

3. Les horaires sont-ils assez flexibles ?

De manière générale, mieux vaut éviter toutes les questions ayant trait aux horaires et aux congés lors d’un premier entretien d’embauche. Cela pourrait donner l’impression au recruteur que vous avez « peur » de travailler et/ou que vous risquez d’avoir du mal à concilier votre vie professionnelle et votre vie privée.

4. Avez-vous un autre poste dans le web marketing ou la communication digitale à pourvoir ? 

Avec ce type de question, le recruteur risque de penser que vous n’êtes pas réellement intéressé par le poste qu’il vous propose et que vous postulez seulement « à défaut de mieux »… Un bien mauvais départ pour décrocher le job.

5. Dans combien de temps puis-je espérer une promotion ?

Démontrer votre motivation et votre désir de progresser au sein de l’entreprise est plutôt une bonne chose. Cependant, demander de but en blanc le temps nécessaire pour être promu risque de vous faire passer pour quelqu’un d’impatient

Conseil : laissez plutôt votre interlocuteur vous poser lui-même des questions sur l’évolution que vous souhaitez donner à votre carrière. Indiquez-lui alors quel type de job vous visez sur le long terme (ex. : chef de projet digital, directeur marketing) tout en lui expliquant que, pour le moment, vous désirez surtout vous accomplir professionnellement et améliorer vos compétences au poste qu’il vous propose. En d'autres termes, montrez-lui que vous avez parfaitement conscience que gravir les échelons nécessite du temps, des efforts et de la persévérance.

 

Les 5 meilleures questions à poser lors d’un entretien d’embauche

Les questions ci-dessous renvoient habituellement des signaux très positifs aux recruteurs : n’hésitez jamais à les poser.

1. A quoi ressemble une journée type à ce poste ?

Avec cette question, vous indiquez clairement au recruteur que vous vous projetez réellement dans le poste proposé. De plus, elle vous permet d’obtenir des informations très concrètes sur les différentes tâches que vous aurez à accomplir.

2. J’ai appris qu’il y avait X personnes dans l’équipe. Pouvez-vous m’en dire plus sur elles ?

Premier bon point : vous prouvez que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise. Ce qui est toujours bien vu lors d’un entretien d’embauche… Cette question met aussi en valeur votre esprit d’équipe et vous permet d’apprendre qui sera votre supérieur hiérarchique direct, avec quelles personnes vous devrez collaborer régulièrement etc.

3. Quels genres de formations proposez-vous à vos salariés ?

Nous ne le dirons jamais assez : les métiers du marketing, du digital et de la communication sont en perpétuelle évolution. Dans ce contexte, demander quelles formations sont proposées par l’entreprise est parfaitement légitime : vous souhaitez simplement savoir si vous pourrez mettre régulièrement à jour vos connaissances en stratégie social media ou en digital Brand Content par exemple.

Bref : il y a peu de risques que le recruteur prenne ombrage de votre question. Mieux encore, vous lui renverrez l’image d’un candidat sérieux, motivé et conscient que dans ce genre de profession, il faut toujours se tenir au courant des dernières innovations. 

4. Comment se déroulent les évaluations ?

Beaucoup de gens ne pensent pas à poser ce type de questions. Pourtant, c’est une bonne manière de manifester votre désir de vous perfectionner constamment au sein de l’entreprise. Et de récupérer, au passage, des informations utiles sur le processus d’évaluation et les critères qui sont pris en compte !

5. Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ?

Cette question toute simple, à poser à la fin de votre premier entretien d’embauche, prouve une fois encore votre intérêt pour le poste à pourvoir. Elle démontre également votre sens de l’organisation tout en vous permettant d’obtenir de précieuses informations pour la suite du recrutement…

 
Source image : Pixabay

Pour aller plus loin…

Connaître les bonnes questions à poser lors de votre entretien d’embauche est un atout indéniable pour obtenir le poste que vous visez. Mais cela ne fait pas tout. Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez aussi à prendre tous les renseignements que vous pouvez sur l’entreprise : quelles sont ses différentes activités, ses valeurs, quel est son chiffre d’affaires, qui sont ses principaux concurrents etc.

N’hésitez pas non plus à simuler votre entretien d’embauche pour bien vous préparer. Par exemple, vous pouvez demander à l’un vos amis de jouer le rôle du recruteur et filmer votre faux entretien. Faites ensuite votre auto-critique en regardant la vidéo : clignez-vous beaucoup des yeux ? Avez-vous tendance à toussoter ou à enrouler une mèche de cheveux autour de vos doigts ? Lors d’un entretien d’embauche, tous ces petits gestes d’apparence anodine peuvent être perçus comme des signes de nervosité. Avec un peu d’entraînement vous pourrez les corriger !

Bon à savoir : il existe des simulateurs d’entretiens virtuels pour vous perfectionner avant le jour J, comme le simulateur jobinlive proposé par la Société Générale. Vous pouvez également faire appel à un coach professionnel si vous le souhaitez. La plupart d’entre eux vous aide non seulement à vous préparer pour les entretiens mais aussi à mettre en valeur votre CV. Cela peut être intéressant, surtout pour une première recherche d’emploi. Mais avant d’arrêter votre choix, comparez bien les tarifs et lisez les avis des clients vous ayant précédé !  

Partager cet article
Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 28 100 offres d'emploi !