Partager cet article

L’entretien d’embauche, ce sont ces deux mots que les candidats rêvent d’entendre, tout en les redoutant secrètement. Ils sont pourtant le signe d’une première étape réussie puisque votre CV a plu, et que votre lettre de motivation a convaincu. Mais rien n’y fait, l’entretien d’embauche demeure l’une des étapes redoutées chez la grande majorité des chercheurs d’emploi. Alors comment vaincre cette frousse et passer ses entretiens d’embauche la tête haute ? Voici 7 conseils indispensables pour impressionner les recruteurs. 

Avant l’entretien

S'y préparer

Un entretien d’embauche, c’est comme un test à l’école : on le prépare en amont pour avoir une bonne note. L’idéal est donc de prendre un stylo, de faire des fiches et de réviser.

  • on bachote sur le produit/service de l’entreprise : on s’inscrit sur le site, on le décortique, on s’abonne à la newsletter. Bref, on utilise une à plusieurs fois tous les outils à disposition, afin de bien comprendre les services proposés par l’entreprise.

  • on étudie l’environnement et les concurrents de l’entreprise. En effet, pour bien cerner un job, rien de tel que de connaître son univers, et donc les entreprises qui font le même métier.

  • on épluche les retombées presse de l’entreprise : articles de journaux spécialisés, hashtag sur les réseaux sociaux... 

  • on écrit un argument pour chaque mission décrite dans la fiche de poste (compétences, qualifications). "Oui, ce job vous colle à la peau", point par point, et vous pourrez le démontrer.

  •  on se renseigne sur son futur interlocuteur sur LinkedIn. Car ce réseau social vous en apprendra non seulement sur le poste actuel de votre recruteur, mais également sur ses expériences, sur ses centres d’intérêt professionnels… (Si vous souhaitez le faire en mode privé : allez sur votre profil - préférences et confidentialité - options des vues de profil.)

  • on évacue le stress : yoga, étirement, exercices de respiration. Un peu de stress peut être bénéfique et booster, mais trop de stress peu vous faire perdre vos moyens. Alors quelques jours avant l’entretien, adoptez une bonne hygiène de vie (alimentation, exercice physique), et détendez-vous. 


Source Image : beaute-job.com

S’habiller en fonction 

Cela peut sembler anodin, mais en entretien, l’habit fait souvent le moine. Pour ne pas être à côté de la plaque, on détermine en amont le code vestimentaire de l’entreprise. Si vous postulez dans un très grand groupe, une banque ou une administration importante, vous pouvez vous attendre à voir beaucoup de tailleurs et de costumes cravates. Dans une startup, ou une PME, les employés seront sans doute plus décontractés. A vous donc d’adapter votre tenue en fonction.

Exemple de tenue pour un grand groupe :

Un tailleur ou un costume uni sombre, avec chemise blanche, touche de couleur discrète pour la cravate ou le foulard. Chaussures marrons de cuir mat ou escarpins noirs à talon moyen et collants opaques. Un beau manteau marine ou gris chiné.

Exemple de tenue pour une startup :

Un beau jean bien coupé, une belle chemise/chemisier, une veste. Des chaussures marrons de cuir mat ou des escarpins à talon moyen. On peut oser davantage sur les accessoires un peu jeunes et colorés.

En général on évite :

  • le parfum, l’after shave ou le déodorant à outrance

  • les bijoux trop clinquants

  • les marques apparentes, les logos extravagants

  • les chaussettes blanches dans les chaussures en cuir

  • le maquillage trop soutenu

Pensez à essayer votre tenue au complet avant le jour de l'entretien.


Source Image : Unsplash.com

Pendant l’entretien

Le comportement à adopter 

Vous voilà tiré à 4 épingles et prêt à en découdre avec ce moment tant redouté ! Vous êtes prêt, et vous allez assurer. Veillez toutefois à suivre quelques-uns de nos conseils :

  • Prenez des notes ! Cela donne le sentiment que vous vous intéressé à ce que l’on vous dit, et cela permet également d’avoir des pistes pour poser des questions à la fin de l’entretien. Qui plus est, cela donne une contenance, et donc de l’assurance. 
  • Posez des questions. En vous basant sur vos notes prises pendant l'échange, sur vos connaissances de l’entreprise, n’hésitez surtout pas à poser des questions à la fin de votre entretien. Cela montre de votre part un réel intérêt pour l’entreprise et le poste à pourvoir, et cela fait preuve d’une certaine assurance de votre part (voir plus bas le paragraphe "Les questions à poser au recruteur").

  • N’interrompez pas votre interlocuteur, c’est assez mal vu. Ecoutez-le et montrez lui que vous l’écoutez : hochements de tête, prise de note. Cela met en valeur ses propos et cela vous permettra également de mieux rebondir ensuite sur ce qu’il a dit. 

  • Tenez-vous correctement et souriez : c’est la base de la communication non verbale. Tenez-vous droit, restez ouvert, votre corps dirigé vers la personne (et pas vers la porte comme quelqu’un qui veut fuir). Ayez l’air attentif et souriez. Une personne souriante inspire la confiance et la sympathie et donne envie de travailler avec elle. 


Source image : monster.fr

Les faux pas à éviter

Vous vous êtes abreuvés de conseils pour savoir quoi faire, mais ne passez pas à côté des choses à ne surtout pas faire ! Lors d’un entretien, comme lors de toute interaction sociale, il existe des faux pas qu’il est préférable d’éviter. 

  • Venir habillé n'importe comment. On l’a vu plus haut, tous les secteurs ont leurs codes, et même pour un entretien dans une startup, on fait preuve de respect et d’intérêt en adoptant une tenue correcte.

  • Etre arrogant. Si vous semblez avoir tout vu, savoir tout sur tout, avoir déjà tous les codes, cela peut fortement agacer le recruteur assis en face de vous. Savoir des choses c’est bien, être prétentieux l’est beaucoup moins. Inutile donc de jargonner ou de vouloir à tout prix impressionner votre interlocuteur.

  • Se disperser. Soyez toujours précis dans vos réponses et privilégiez la concision. Rien de pire qu’un candidat qui se perd en digression ou qui en raconte beaucoup trop sur sa vie. Vous devez être clair, et détailler certains points seulement si la personne en face de vous le demande.

  • Etre trop critique. Même si votre ancien patron était une crapule, inutile de dire du mal de lui lors de votre entretien. Cela ne fera que vous desservir et vous fera passer pour quelqu’un de vindicatif et de peu sympathique. D’autant plus que dans certains milieux professionnels, tout le monde se connait.

  • Prévoir un rendez-vous collé à l’entretien. Rien de plus stressant que de ne pas avoir le temps. Si vous avez plusieurs entretiens en ce moment, ne les mettez pas les uns à la suite des autres. Vous ne feriez que regarder votre montre et stresser, ce qui n’augure rien de bon pour vos prestations auprès du recruteur. De même, si vous êtes en poste, évitez de caser un rendez-vous entre midi et deux. Prenez votre après-midi, et prenez le temps !

Les questions auxquelles s'attendre

Une fois que vous vous serez présenté, que vous aurez résumé votre expérience, le recruteur aura probablement des questions. Si chaque recruteur est différent, et que chaque poste représente des attentes spécifiques, certaines questions demeurent immuables. Vous avez donc beaucoup de chances de vous entendre demander :

« Parlez-moi de vous » - Selon les recruteurs, c’est la question type pour démarrer un entretien. Simple, mais déstabilisante, cette question peut pourtant vous permettre d’orienter la conversation sur tous les aspects positifs de votre parcours. Evoquez vos expériences significatives, parlez de votre situation et de ce que vous recherchez. Soyez concis et mettez en valeur vos atouts.

« Pourquoi avoir postulé à ce poste et dans notre entreprise en particulier ? » - Cette question permet aux recruteurs de voir d’emblée qui a postulé faute de mieux, et qui est réellement motivé. Revenez sur ce qui vous a attiré dans le poste, sur ce qui vous plait dans le secteur d’activité, sur ce que vous aimez de la culture de l’entreprise. 

« Quelle situation pro vous a posé le plus de problèmes ? » - Grâce à cette question, le recruteur veut savoir comment vous surmontez les obstacles, et si vous êtes facilement déstabilisé. Montrez que vous avez su faire preuve d’optimisme et de persévérance malgré les difficultés, que vous êtes venu à bout d’un vrai challenge et que vous en avez tiré des leçons !

« Pourquoi êtes-vous le meilleur candidat pour ce poste ? » - Ici, soyez sûr de vous et pragmatique. Comparez la fiche de poste et à vos expériences passées réussies, et envisagez chacun de vos atouts pour le poste. Si vous êtes motivé et que vous savez convaincre, le job est à vous !

« Quelles sont vos prétentions salariales ? » - C’est une question qui met souvent mal à l’aise, pourtant elle est on ne peut plus légitime. Ne vous laissez pas prendre au dépourvu, au risque de voir vos prétentions au rabais. En amont, n’hésitez pas à demander des avis autour de vous, à consulter sur le web les salaires moyens pour tel type de poste dans tel secteur. 

« Avez-vous des questions ? » - C’est une question primordiale à laquelle vous devez absolument répondre « oui ». Un candidat qui n’a pas de question peut passer pour quelqu’un qui manque d’enthousiasme ou d’intérêt pour le poste. Si vous avez bien mené votre entretien et que vous l’avez bien préparé en amont, vous aurez surement quelques questions. Sinon, passez au paragraphe suivant.

Les questions à poser au recruteur 

Oui ! Vous avez des questions, vous en avez plein même ! Car vous êtes motivé, curieux(se), et que vous avez préparé votre entretien à fond ! Voici quelques idées de questions à poser au recruteur le jour J : 

« Quel sera l’impact de mon travail sur les missions globales de l’entreprise ?» - Grâce à cette question, le recruteur comprend que vous cherchez un travail, mais que vous souhaitez également rejoindre une équipe, et participer au succès d’une entreprise. Vous montrez que vous voyez plus loin que votre simple poste. 

« Quelles sont les possibilités d’évolution ? » - Cette question montre clairement que si vous êtes embauché, votre ambition est de rester le plus longtemps possible. Vous faites preuve ici d’une envie de vous investir, de donner le meilleur de vous-même, et de progresser. 

« Qu’appréciez-vous chez vos meilleurs collaborateurs ? »- Une fois encore vous mettez en avant votre esprit d’équipe, et votre envie de connaître les exigences de l’entreprise. Cette question vous permettra également d’en apprendre davantage sur les qualités attendues par votre recruteur et de vous adapter en fonction.

« Quelle est la culture d'entreprise ? »- Cette question montrera l’intérêt que vous portez à l’entreprise au-delà de votre travail propre. La culture d’entreprise est capitale pour l’épanouissement au travail, et en savoir davantage pour permettra d’avoir envie, ou non, de vous investir sur le long terme.

« Quelles sont les prochaines étapes du processus ? » - Prenez les devants et terminez l’entretien sur une note optimiste. Vous montrez ici votre sérieux, votre motivation et votre esprit structuré.


Source image : blog-emploi.com

Les détails pratiques 

Cette fois, vous êtes prêt, les entretiens d’embauche n’ont plus de secrets pour vous. Pour éviter le stress du dernier moment, voici quelques détails purement pratiques à préparer la veille du grand jour :

  • Repérer le lieu de l’entretien, planifier le trajet, regarder le plan d’accès, noter le code s’il y en a un.

  • Prendre un carnet de notes et un stylo (qui écrit !).

  • Mettre sa montre à l’heure.

  • Vérifier que la tenue qu’on a prévu de porter est propre et repassée.

  • S’assurer qu’il n’y a pas de grève des transports, de route détournée, de possibilité de trafic imprévu…

  • Partir 30 minutes en avance, au cas où.

Tous les conseils que vous venez lire vous seront très utiles. Mais en voici un dernier. Restez vous-même ! Vous avez toutes les qualités requises puisque vous êtes arrivé jusque-là. Et n’oubliez pas, vous aussi êtes là pour être séduit. La personne en face de vous doit également faire ses preuves et vous convaincre de venir à travailler avec elle. Foncez !

Partager cet article

A la recherche d'un job dans le Marketing, la Relation Client et le Digital ?

Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 88 600 offres d'emploi !