Jeunes et recherche d’emploi : comment trouver un job quand les études ne nous y préparent pas ?

Par Valentine le 1 août 2022

Bonnes pratiques Candidatures Recherche d'emploi
Partager cet article

Jeune diplômé, vous venez d'arriver sur le marché de l’emploi… La fleur au fusil, vous pensiez que votre bagage théorique suffirait à trouver un emploi cohérent avec votre parcours. Pourtant, comme de nombreux jeunes, vous vous retrouvez confronté à la dure réalité de la recherche d’emploi. Pire encore, vous vous rendez compte que vos études ne vous ont pas préparé à cette situation. Pas de panique, de nombreux jeunes sont dans la même situation, et il existe des actions concrètes à mettre en œuvre pour trouver votre job idéal. On vous dit tout !

 

Les études supérieures déconnectées de la réalité de l’emploi

Des systèmes universitaires et scolaires obsolètes

Chaque année, 750 000 jeunes intègrent le marché de l’emploi. Ils ont tous des bagages culturels et universitaires différents, pourtant le constat est le même pour tous : la difficulté à trouver un emploi stable

Si cela peut être en partie expliqué par la crise économique et sanitaire, la tendance n’est pas nouvelle et elle est propre au système éducatif français. En effet, certains dénoncent un enseignement supérieur poussiéreux, qui privilégient l’écrit à l’oral et qui de fait ne prépare pas à l’insertion professionnelle. Car, malgré des connaissances théoriques solides, la vie professionnelle nécessite un savoir-être, une posture et une éloquence, que l’on n’apprend pas sur les bancs d’un amphithéâtre. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’à été pensée la réforme du baccalauréat en 2019, qui a instauré le grand oral dans la filière générale. Cette réforme nous montre une certaine prise de conscience du gouvernement face à ce problème, qui est encore loin d’être résolu et poursuivi dans le système universitaire. 

 

Des différences entre les universités et les écoles

Si le constat général est sensiblement le même que l’on sorte d’une école ou bien d’une université, certaines différences persistent. Les universités, les Instituts universitaires de technologie (IUT), ou encore certains Instituts d’études politiques (IEP), sont beaucoup tournés vers le savoir théorique. En effet, leur principal objectif n’est pas nécessairement de former à un métier, mais plutôt d’étendre le champ de connaissances des étudiants. Ce sont des études intéressantes, qui permettent d’acquérir une culture générale solide et de construire un raisonnement grâce à des façons de penser. Pourtant, une fois sur le marché de l’emploi, le manque d'entraînement pratique et de formation spécifique se fait fortement sentir par les ex-étudiants. 

Du côté des écoles, tout n’est pas tout rose non plus. Si elles ont comme objectif de former aux métiers de demain, ce dernier peut-être un peu trop bien atteint. En effet, de nombreuses entreprises et professionnels du recrutement déplorent des profils formatés, qui manquent souvent de nuance et de créativité. Dès lors, les nouveaux arrivants sur le marché de l’emploi et sortant de grandes écoles se retrouvent confrontés à la même situation que leurs acolytes de l’université : une grande difficulté à trouver du travail.

 

La difficulté d’entrer sur un marché de l’emploi saturé 

Bien que le monde de l’enseignement supérieur français compte des failles, elles ne peuvent pas expliquer à elles-seules les difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes actifs français au moment de leur première recherche d’emploi. Le contexte actuel y est malheureusement pour beaucoup ! 

Il n’y a nul besoin de rappeler que nous traversons toujours une crise sanitaire et économique qui a ébranlé le paysage de l’emploi depuis 2020. Et les conséquences sont particulièrement lourdes pour les jeunes diplômés, qui subissent plus que certaines classes d’âge. En effet, le taux de chômage a eu tendance à baisser dernièrement, il n’en est rien pour les jeunes. En novembre 2020, après seulement quelques mois de crise, l'Insee soulignait déjà

“Sur un an, le taux de chômage progresse davantage pour les jeunes (+2,6 points) que pour les autres autres classes d’âge”

 

 

Jeunes et recherche d’emploi : comment trouver un job quand les études ne nous y préparent pas ?

source : Insee, Enquête emploi en continu

 

Vous l’aurez compris, le contexte actuel n’arrange en rien les lacunes du système universitaire français, et les jeunes ont plus de difficulté que jamais à réussir leur insertion sur le marché de l’emploi. Mais pas de panique ! Des solutions existent, il vous suffit de mettre en place certaines actions simples pour mettre toutes les chances de votre côté. On fait le point ;) 

 

Les actions à mettre en place pour trouver le job de ses rêves

L’importance de s’inscrire à pôle emploi

Comme beaucoup de jeunes diplômés, vous ne pensez pas forcément vous inscrire à Pôle Emploi ? C’est une erreur très courante, pourtant l’inscription à Pôle Emploi est une des premières choses à faire à la sortie de vos études lorsque vous cherchez du travail. Programme peu réjouissant me direz-vous… Mais sachez qu’en vous inscrivant à Pôle Emploi, non seulement vous bénéficierez d'un accompagnement dans votre recherche d'emploi, mais aussi peut-être d’une indemnisation, dans certaines conditions si vous avez travaillé pendant vos études (job étudiant, saisons d’été, etc.). Pour cela, vous pouvez faire une simulation sur le site de Pôle Emploi pour estimer vos indemnisations, pour de suivre la démarche indiquée.

 

Jeunes et recherche d’emploi : comment trouver un job quand les études ne nous y préparent pas ?

 

source: Pôle Emploi

Une fois inscrit à l’organisme, vous pourrez vous appuyer sur une plateforme en ligne et un conseiller qui pourront vous aider. Si vous n’êtes pas encore familier avec la recherche d’emploi, vous bénéficierez ainsi d’un appui sur les différentes techniques à mobiliser pour trouver un travail : la rédaction d’un CV ou d’une lettre de motivation, etc. De plus, vous recevrez des offres d’emploi cohérentes avec votre profil, auxquelles vous pouvez choisir de postuler, ou pas. 

Enfin, en recevant votre carte de de demandeur d’emploi par l’organisme, vous bénéficiez aussi de réductions et autres avantages : transports, musées, cinéma, piscine, etc. Chercher un emploi n’est pas forcément négatif, alors profitez de vos avantages en attendant de décrocher le job de vos rêves ;)

 

Faire un bilan de compétences 

En cherchant un emploi après avoir fait des études pluridisciplinaires, la porte s’ouvre à une multitude de métiers. De quoi avoir le tournis ! Il est aussi possible que vous doutiez de la pertinence de votre parcours supérieur compte tenu de vos objectifs professionnels. Si vous hésitez encore sur la voie à prendre, vous pouvez réaliser un bilan de compétences. Il permet d’évaluer de manière approfondie vos compétences personnelles (soft skills) et professionnelles. Pour cela, il prend en compte toute une série de paramètres : motivations, envies, centres d’intérêts, acquis, conjoncture, réalité du marché de l’emploi, etc. Il s’agit d’une démarche 100% volontaire.

En analysant toutes ses données, le bilan de compétences doit permettre de définir un projet professionnel cohérent et adapté pour la personne qui en est le sujet. Si besoin est, ce bilan permettra également d’identifier la marche à suivre pour y parvenir (remise à niveau, upskilling, formation, etc). Le bilan de compétence peut être réalisé à tout moment de sa carrière, dès lors qu’on en ressent le besoin. Si vous ne souhaitez pas le faire tout de suite à l’issue de vos études, vous pourrez toujours y revenir plus tard, et pourquoi pas à l’occasion d’une reconversion ;) 

 

Continuer ses études en alternance

À l’issue de votre bilan de compétences, vous pouvez vous rendre compte que vous avez encore besoin d’apprendre certains savoir-faire. Pourtant, à peine arrivé sur le marché de l’emploi, vous n’avez pas envie de retourner si vite sur les bancs de l’école. Et c’est tout à fait compréhensible ! Alors pourquoi ne pas vous tourner vers l’alternance ? Ce mode d’apprentissage vous permet de mettre un pied dans la vie active en entreprise, tout en continuant de vous former. 

Depuis que la culture du diplôme recule au profit de l’expérience, l’alternance est davantage valorisée par les recruteurs. L'emploi en alternance permet de se former à un métier et de développer des compétences par l'expérience professionnelle concrète. C'est un excellent moyen pour intégrer facilement la vie active en entreprise. Propulseur vers l’emploi, le mode d'apprentissage de l'alternance séduit de plus en plus de jeunes aujourd'hui. 

En ce qui concerne recherche d'un emploi en alternance, elle peut se faire sur les plateformes d'emploi classiques. Ici aussi, vous trouverez des offres d'emploi en alternance dans la catégorie dédiée.

Aujourd'hui, énormément d'entreprises proposent des postes en alternance. C’est un format idéal pour les jeunes actifs qui veulent acquérir de l'expérience et un diplôme supplémentaire tout en percevant une rémunération. Les emplois en alternance vont du CAP au Master, en passant par le BAC professionnel, le BTS, le DUT, ou la licence. Peu importe votre niveau d’études, il existe une solution adaptée à vos besoins ;) 

De plus, l’alternance est un excellent tremplin pour votre entrée sur le marché de l’emploi puisque 60 % des apprentis décrocheraient un emploi en CDI au cours des 7 mois suivant la fin de leur alternance. 

 

Oser les candidatures spontanées 

Qu’il s’agisse d’un emploi “classique” ou d’une alternance, l’essentiel est de voir large lorsqu’on intègre la vie active. Ne vous limitez pas à ce que l’on vous propose. Au contraire, c’est le moment d’aiguiller votre carrière en fonction de vos centres d’intérêt pour les années à venir. Vous avez sûrement une idée de la vie professionnelle que vous souhaitez mener ? Alors si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les offres d’emploi proposées, osez la candidature spontanée ! Elle permet non seulement de cibler une entreprise qui remplit tous vos critères et qui vous plaît vraiment, mais aussi de vous démarquer des autres candidats en montrant votre motivation. 

 

Jeunes et recherche d’emploi : comment trouver un job quand les études ne nous y préparent pas ?

 

La concurrence lors d’une candidature spontanée est d’ailleurs bien moindre que dans le cadre d’un recrutement classique, puisqu’aucune offre d’emploi n’a été normalement encore publiée. Ainsi, certaines de vos « lacunes » (âge, manque d’expérience, situation personnelle) perdront de leur importance puisque vous ne serez pas comparé à une ribambelle d’autres candidats ;) 

Bien sûr, il n’existe aucune garantie que cette démarche porte ses fruits, et il se peut que l’entreprise que vous souhaitez intégrer ne cherche pas à agrandir son équipe pour le moment. Pourtant, la candidature spontanée n’est pas pour autant inutile puisqu’elle vous permet de semer l’information chez les recruteurs, qui pourraient retenir votre profil et pourquoi pas penser à vous lorsqu’un poste se libèrera ? Pas de panique donc, si votre demande n’aboutit pas immédiatement, il est fort probable que vous en récoltiez les bénéfices à moyen-long terme !

Vous l’aurez compris, chercher un emploi à la sortie d’études qui ne nous y préparent pas forcément est loin d’être facile… Entre un système universitaire poussiéreux et des grandes écoles qui formatent leurs étudiants, les recruteurs sont très frileux avec les nouvelles recrues. Pourtant, il existe des solutions pour casser cette image : l’alternance pour pallier au manque d’expérience, Pôle Emploi pour se faire accompagner dans ses démarches, le bilan de compétences pour y voir clair dans votre future carrière, etc. À vous de mettre en œuvre les bonnes actions en fonction de vos besoins ! Bonne chance :) 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 15 400 offres d'emploi !