La rentrée, période idéale pour se reconvertir grâce au reskilling

Par Hélène le 7 septembre 2021

Adaptabilite Savoir-être Soft skills Reconversion Competences Tendances Recrutement
Partager cet article

Bien que la rentrée soit principalement associée à la reprise d’activité, elle peut également être propice à la concrétisation de divers projets professionnels comme le développement de nouvelles compétences et celui de la reconversion. De nombreuses personnes désirent chaque année se réorienter dans l’espoir de parvenir à trouver une forme de bien-être et d’épanouissement au travail. En effet, d’après l’enquête menée par Hays, le leader mondial de recrutement spécialisé, seulement 10% sur un panel de 500 candidats s’imaginent dans la même société ou envisagent de rester au même poste dans les cinq ans à venir.

C’est la raison pour laquelle le concept reskilling déjà adopté par une multitude d’entreprises remporte un franc succès. Basé davantage sur les motivations et le savoir-être que sur les qualifications techniques, ce dispositif permet aux recruteurs de sélectionner un candidat même si celui-ci ne dispose pas de toutes les aptitudes requises pour une fonction spécifique. L'objectif est ici de privilégier des profils aussi polyvalents que motivés, et ce, en vue de faciliter l'acquisition des compétences manquantes, lors d'une formation professionnelle. Mais alors comment fonctionne exactement le reskilling ? Quels sont les secteurs d'activités qui le favorisent ? Ou encore, qui finance les formations ? On vous dit tout !  

"La seule façon de faire du bon travail est d'aimer ce que vous faites. Si vous n'avez pas encore trouvé, continuez à chercher". 

 Steve Jobs

 

L'émergence du concept reskilling et sa stratégie de recrutement

Le terme anglais reskilling que l'on traduit par requalification se caractérise par la mise en place d'un procédé alliant le processus de recrutement et celui de la formation. Instauré par le POEI (préparation opérationnelle à l'emploi individuel) de Pôle emploi en 2009, ce système offre l'opportunité aux personnes souhaitant se réorienter ou simplement évoluer, de bénéficier d'une formation pouvant aller jusqu'à 400 heures en fonction du poste à intégrer et des connaissances supplémentaires à acquérir.

 

Les avantages du reskilling pour les candidats

Si cette culture d'apprentissage à l'avantage de faciliter la réinsertion des candidats et de pérenniser leur employabilité face aux besoins du marché du travail, elle offre également plusieurs bénéfices :

  1. Disposer d'une formation qualitative et intégralement financée

  2. Le maintien de l'indemnisation de vos droits pendant la durée de la formation

  3. La signature d'un contrat CDI à l'issue du parcours de formation

Du point de vue des employeurs, cette stratégie leur permet d'échapper à cet impératif selon lequel un candidat doit exclusivement être recruté en fonction des compétences techniques qu'il a acquises au cours de ses précédentes expériences. En effet, depuis l'apparition du concept reskilling, les entreprises élargissent leurs critères de sélection et s'intéressent davantage aux softskills, autrement dit, aux compétences humaines du futur collaborateur. Ainsi, le risque de pénurie de candidats peut désormais être évité et un poste vacant, être pourvu rapidement. 

 

7 softskills que les recruteurs recherchent lors d'un entretien professionnel 

  • L'écoute active

  • La capacité d'adaptation

  • Les motivations

  • La curiosité

  • La créativité

  • L'intelligence relationnelle

  • La prise d'initiative

 

Bien entendu, l'idée n'est pas d'énumérer au recruteur, lors de l'entretien, les qualités humaines qui vous caractérisent. Pour être bref, c'est votre attitude naturelle qui fera pencher la balance de votre côté. Par exemple, si l'un de vos softskills est l'écoute active, cela signifie que vous êtes en mesure d'écouter votre interlocuteur, et donc de prendre en considération ce qu'il vous dit afin de rebondir en adaptant votre discours. Ci-dessous une autre classification présentant 8 soft skills particulièrement recherchés dans les métiers du digital et pourtant trop peu maîtrisées par les candidats.

La rentrée, période idéale pour se reconvertir grâce au reskilling

Source : https://www.coachingment-votre.fr/classement-des-soft-skills/

 

Quelles sont les étapes du recrutement reskilling ?

Le déroulement de ce concept visant à recruter et former un futur collaborateur se divise en trois étapes :    

 

Étape 1 :  l'envoi de votre candidature en vue d'être sélectionné 

L'étape de la sélection est la plus déterminante de toutes lorsque l'on prévoit d'entreprendre une démarche de transition de carrière ou de montée en compétence, notamment dans le cadre d'une affectation. Par conséquent, il est opportun de savoir comment atteindre au mieux son objectif et réussir cette étape avec brio. Pour ce faire, il est vivement recommandé d'effectuer en premier lieu, une VAE, autrement dit une validation des acquis ou encore ce qu'on appelle un bilan de compétence auprès d'un organisme de formation agréé. Ce dernier est constitué d'une analyse approfondie de votre parcours professionnel afin d'identifier les aptitudes et motivations qui pourraient favoriser la réalisation de votre projet professionnel en fonction du marché de travail actuel. 

 

Étape 2 : l'entretien d'embauche 

Partant du principe que le savoir-faire technique peut s'acquérir au cours d'une formation professionnelle, le recruteur misera sur les qualités humaines du candidat, mais également sur ses motivations. C'est donc le moment idéal pour valoriser son savoir-être. Qu'elles soient liées à la personnalité ou aux  expériences professionnelles, vos compétences comportementales représentent un atout majeur dans le processus de recrutement reskilling. Les formations telles que développer son intelligence émotionnelle ou mieux communiquer avec les autres vous seront d'une aide inestimable pour améliorer votre communication interpersonnelle avec vos interlocuteurs. 

Le petit + : transmettez votre bilan de compétence au recruteur lors de l'entretien d'embauche. De ce fait, il pourra constater que vous disposez déjà d'une partie des prérequis attendus dans le métier et dans l'idéal, vous proposer de combler les compétences manquantes avec le reskilling.

 

Étape 3 : le plan de formation

Après avoir signé une convention POEI (préparation opérationnelle à l'emploi individuel) ou AFPR (action de formation préalable au recrutement) avec pôle emploi, celle-ci devra impérativement être transmise à l'employeur pour être validée. Dès lors, le candidat héritera du statut de stagiaire et bénéficiera d'un programme d'apprentissage personnalisé comprenant des ressources pédagogiques à la fois théoriques et pratiques. Par ailleurs, il est essentiel de retenir que l'apprenant est accompagné d'un tuteur ou d'un coach pendant toute la durée du parcours de formation qui sera dispensé soit en présentiel, soit en distanciel. 

Une fois le processus de recrutement finalisé, l'attributaire du reskilling pourra dorénavant intégrer l'entreprise ainsi que sa nouvelle équipe, et ce, pour une durée indéterminée.

La rentrée, période idéale pour se reconvertir grâce au reskilling

Source : pole-emploi.fr

 

Quels sont les secteurs d'activités qui favorisent le recrutement reskilling ?

Toutes les entreprises confondues peuvent bénéficier de ce dispositif et décider d'en faire usage lors du processus de recrutement. Cependant, la crise économique liée à la COVID-19 a précipité l'ascension du concept reskilling vers ce que de nombreux employeurs estiment être, la solution la plus immédiate dans certains secteurs en tension. Parmi eux, nous retrouvons :

  • Le secteur du digital et de l'IT (technologies de l'information)

En effet, ces deux domaines d'activités subissent encore la pénurie de candidats tant le processus de recrutement est laborieux. Les fonctions associées au digital et à l'IT sont entre autres ceux d'administrateur système et réseaux, de contrôleur de gestion, de web designer mais également d'intégrateur en cybersécurité et de chargé de communication web. Des formations en ligne sont disponibles pour vous préparer à l'univers du digital et vous accompagner dans vos projets de reconversion professionnelle. 

  • Le secteur du BTP 

Le reskilling touche particulièrement le secteur du bâtiment puisque plusieurs nouvelles fonctions vont apparaître d'ici peu, plus précisément dans la branche de l'économie circulaire. En effet, le développement durable est au cœur des préoccupations des entreprises et industriels émanant de cette filière en tension. C'est pourquoi des espaces dédiés à l’apprentissage théorique et pratiques de futurs métiers tels que valoriste, appelé également technicien de réemploi ainsi que celui de chargés d'affaires en écologie territoriale et industrielle, se développent et se multiplient. 

  • Le secteur commercial et la relation client

Les métiers assimilés au commerce, à la vente et au marketing font partie de l'une des filières qui regroupent les fonctions les plus variées comme celles de traffic manager, négociateur commercial et celle d'agent immobilier. Si vous souhaitez vous réorienter dans ce secteur et aiguiser votre fibre commerciale, voire, développer vos aptitudes relationnelles, la rentrée est indéniablement la meilleure période pour vous former !  

 

Les formations : qui peut en bénéficier et qui les financent

Qui peut bénéficier des formations ? 

Les formations sont globalement dispensées par des organismes externes à l'exception des entreprises qui disposent d'un service interne dédié à cette fonction. Par ailleurs, pour en bénéficier, vous devez répondre à l'un des critères suivants :

  1. Être inscrit à pôle emploi 

  2. Obtenir une promesse d'embauche 

  3. Avoir signé un contrat CDI ou  CDD d'au moins 12 mois nécessitant une formation au préalable 

 

Qui finance les formations ? 

Certains organismes externes peuvent assurer un soutien financier total ou partiel aux salariés comme aux personnes en recherche d'emplois : 

  • Pôle emploi

Si le candidat sélectionné est inscrit comme demandeur d'emploi, le financement du reskilling POEI est alors pris en charge à 100% par Pôle emploi. Le dispositif AFPR quant à lui, n'autorise qu'un  financement partiel et fluctue selon le projet d'embauche défini par l'employeur. Néanmoins, il est tout à fait possible de percevoir une rémunération d'aide au retour à la formation que l'on nomme AREF, durant toute la durée du programme. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller. 

L'OPCO 

L'opérateur de compétences (l'OPCO), dont le rôle est de collecter des fonds pour soutenir financièrement les salariés, n'intervient cependant qu'auprès des entreprises TPE-PME de moins de 50 salariés. De surcroît, pour que les futurs collaborateurs puissent percevoir l'aide de l'OPCO, il est indispensable que leurs projets professionnels d'évolution ou de réinsertion soient raccord avec une transition de carrière.  

  • Le compte CPF

En effet, le droit individuel à la formation (DIF) remplacé depuis peu par le compte personnel de formation (CPF) demeure une solution alternative qui soit utilisable à vie par tous les salariés et exploitable également pendant la période de chômage. Pour consulter vos droits, rendez-vous sur https://www.moncompteformation.gouv.fr .

La rentrée, période idéale pour se reconvertir grâce au reskilling

Source : statista.com

Pour faire court, cette nouvelle rentrée est sans aucun doute la période la plus idéale pour entreprendre une reconversion professionnelle. Grâce au reskilling, vous avez dès à présent toutes les chances d'accéder au métier qui vous ressemble et dans lequel vous pourriez enfin vous épanouir. Les compétences techniques n'étant désormais plus un frein majeur, préparez-vous à voir vos ambitions professionnelles se concrétiser. En attendant, je vous invite à lire l'article "Reconversion professionnelle en 2021, près d'un Français sur deux concernés !"  afin d'obtenir des informations complémentaires sur le sujet. Bonne chance à tous et bonne reconversion ;) 

 
 
Partager cet article
Cpf final 2
Publicité
Map jobibou

Plus de 14 600 offres d'emploi !