Le stress : positif en entretien ?

Par Valentine le 7 juin 2022

Savoir-être Recrutement Entretien d'embauche Bonnes pratiques
Partager cet article

Vous avez enfin décroché un entretien d’embauche pour le poste de vos rêves. Super nouvelle ! Oui, sauf que vous êtes paralysé par le stress. Pour beaucoup, il s’agit de l’épreuve la plus délicate dans le processus de recrutement. Vous devrez, dans un temps limité, montrer le meilleur de votre profil tout en faisant preuve d’assurance devant vos futurs employeurs. De quoi vite se laisser déborder par vos émotions. Pourtant, il est tout à fait possible de transformer votre appréhension en stress positif qui va vous stimuler pour apparaître comme le candidat idéal. Oui, mais comment ? Suivez notre guide pour faire de votre stress un véritable atout en entretien ! 
 

L’entretien d’embauche : pourquoi est-ce si stressant ? 

Le processus de recrutement peut s’avérer long et laborieux pour beaucoup de candidats. Après avoir écumé les offres, envoyé une montagne de CV et de lettres de motivations, vous obtenez enfin une réponse favorable vous proposant une rencontre dans le cadre d’un entretien d’embauche. Super, vous avez passé le plus dur ! En effet, le gros du travail a déjà été fait à ce stade puisque selon une étude de Glassdoor, seulement 2 à 3% des candidats ayant envoyé leur CV sont sélectionnés pour passer le sacro-saint entretien !

Cependant, vous commencez à stresser, car c'est maintenant que tout se joue. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un entretien est le premier véritable contact que vous aurez avec l‘entreprise et votre recruteur : c’est un moment unique où vous devez prouver que vous êtes le bon candidat pour le poste à pourvoir. Le recruteur se fait très rapidement une opinion de vous. Et la pression monte… Quelle tenue choisir ? Comment gérer la prise de contact en visio dans le cadre d’un entretien à distance ? Comment me démarquer des autres candidats ? Comment faire valoir mon expérience ? Comment éviter de me laisser submerger par mes émotions ? Autant de questions qui vous paralysent pour le jour J !

Évidemment, l’entretien d’embauche n’est pas un exercice facile, d’autant plus pour les personnes introverties qui peuvent se sentir sous pression lors d’une rencontre. Locution, posture, assurance, etc. Ces facteurs sont bien évidemment à prendre en compte dès lors que l’on passe la barrière du contact virtuel et impersonnel. 

Pourtant, ne vous laissez pas démotiver par le stress. Essayez d’ailleurs de voir l’entretien d’embauche comme une opportunité de vendre votre profil mieux encore que par écrit ! Pour cela, il vous faut transformer votre stress en énergie positive pour montrer le meilleur de vous-même aux recruteurs :) 

 

Quel stressé êtes-vous ? 

Vous l’aurez donc compris, stresser avant son entretien d’embauche est tout à fait normal. Mais sachez que personne ne réagit de la même façon et qu’il existe différents profils en fonction de la manière d'exprimer son stress. Pour savoir exactement les points sur lesquels travailler pour faire de votre stress quelque chose de positif en entretien, il faut d’abord établir votre profil. Alors, quel est votre profil en fonction du type de stress auquel vous êtes sujet ? 

 

Le stress physique 

Bien souvent, on considère le stress physique comme la forme de stress la plus évidente à reconnaître. Comme son nom l’indique, il s’accompagne de symptômes physiques, comme les maux de tête ou autres douleurs (accélération du rythme cardiaque, palpitations, tremblement, sueur, etc.). 

 

Le stress mental 

Ce type de stress est relativement fréquent et, encore une fois, il est relativement facile à identifier. Le stress mental s’accompagne de symptômes psychiques comme la perte de mémoire, la difficulté de concentration ou encore l’angoisse (attaque de panique, par exemple). 

 

Le stress comportemental

Un peu moins évident à identifier soi-même, le stress comportemental est pourtant très courant en entretien d’embauche. Ce type de stress induit un changement, parfois très subtil,  dans vos habitudes courantes. Ce changement peut concerner la consommation alimentaire (perte ou gain d’appétit), le sommeil (insomnies), le retrait social ou l’évitement des responsabilités habituelles. 

Le stress émotionnel 

Là encore, le stress émotionnel est bien présent en entretien d’embauche. Pourtant, il est tout aussi difficile à diagnostiquer soi-même que le précédent. En effet, dès lors que le corps éprouve un stress émotionnel, il se prépare à la fuite ou au combat. Ce réflexe naturel du corps peut se manifester de façon sournoise à travers des émotions telles que l’agitation (tremblements, hyperactivité, locution accélérée) ou la morosité (perte d'enthousiasme et d’énergie).

Vous connaissez désormais les 4 grands types de stress. Peu importe celui auquel vous êtes principalement sujet, il convient de distinguer le stress positif du stress négatif. Faisons le point. 

 

Stress positif VS stress négatif 

Si le stress est principalement perçu comme négatif, voire paralysant, ce n’est pas tout à fait vrai. Au contraire, il peut même être positif pour l’organisme. C’est le cas de l’instinct de survie, première manifestation d’un stress immédiat qui permet de prendre les bonnes décisions rapidement en cas de danger, par exemple. Le stress, s’il est positif, peut également être une source d’énergie (grâce à la production d’adrénaline notamment), et booster la créativité et l’enthousiasme ! À l'inverse, le stress négatif se traduit par une baisse d’énergie et l’apparition d’un état de tension et autres symptômes associés au stress comme les troubles de l’humeur, etc. 

Vous l’aurez compris, peu importe le type de stress auquel vous êtes sujet, il s’exprime de façon très différente selon qu’il soit positif ou négatif. Pour y voir plus clair, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous qui résume point par point les différences entre le stress positif et le stress négatif. 

Le stress : positif en entretien ?

Il existe différentes façons de combattre le stress négatif, si vous en êtes victime au quotidien :

  • communiquer avec son entourage pour trouver des solutions
  • faire des exercices de concentration, de relaxation ou de respiration (méditation, yoga)
  • prendre régulièrement l’air 
  • marcher et/ou faire du sport
  • s’accorder des temps de repos
  • respecter son sommeil
  • passer du temps avec ses proches

Si ces conseils ne sont pas destinés spécifiquement à un entretien d’embauche, ils permettent déjà de jouer sur la façon dont vous gérer votre stress au quotidien pour l’aborder de façon plus positive ;) 

Mais alors, en ce qui concerne l’entretien d’embauche, comment limiter au mieux votre stress ? 

 

Comment limiter le stress avant votre entretien ? 

Bien préparer l’entretien en amont 

La première clé d’un entretien réussi c’est d’abord de le préparer en amont. L’idéal est donc de prendre un stylo, de faire des fiches et de réviser. Comme pour un exam ! Pour cela

  • On se renseigne sur le produit/service de l’entreprise : on s’inscrit sur le site, on le décortique, on s’abonne à la newsletter.
  • On étudie l’environnement et les concurrents de l’entreprise. En effet, pour bien cerner un job, rien de tel que de connaître son univers, et donc les entreprises qui font le même métier.
  • On épluche les retombées presse de l’entreprise : articles de journaux spécialisés, hashtag sur les réseaux sociaux... 
  • On écrit un argument pour chaque mission décrite dans la fiche de poste (compétences, qualifications). "Oui, ce job vous colle à la peau", point par point, et vous pourrez le démontrer.
  •  On se renseigne sur son futur interlocuteur sur LinkedIn

 

Le stress : positif en entretien ?

 

Arriver dans la sérénité

Ça y est, vous avez tout bien préparé et êtes fin prêt à montrer le meilleur de vous-même le jour de l’entretien. Pourtant, les heures passent et, évidemment, à quelques minutes de l’entretien, le stress recommence à vous envahir… Et c’est tout à fait normal, tant que ce stress ne se transforme pas en appréhension paralysante. Pour éviter d’arriver transpirant, tremblant ou bégayant devant les recruteurs, il existe de petites actions très simples à mettre en place. 

Devant les locaux de l’entretien (vous aurez pris le soin d’arriver un peu en avance), prenez quelques minutes pour respirer et faire le vide dans votre esprit. La « respiration carrée », par exemple, utilisée par les yogis est un très bon anti-stress : il suffit de respirer par le ventre (4 secondes d’inspiration, 4 secondes de pause, 4 secondes d’expiration). Au bout de quelques minutes, vous vous sentirez déjà plus serein et prêt à aborder votre entretien du bon pied ! 

 

S'entraîner à adopter la bonne attitude

Dès la poignée de main (attention, elle peut ne pas être appréciée en période covid), montrez votre confiance en vous en mettant une bonne pression. De même, faîtes attention à respecter les règles de politesse les plus élémentaires, ce qui vous montrera comme un collègue agréable, mais aussi en mesure de représenter l’entreprise auprès des clients, des prestataires, etc. Cela aura tendance à gommer votre stress auprès de vos interlocuteurs, vous montrerez ainsi une image d’assurance et de sérénité.

Un autre point d’attention essentiel : votre débit de parole et tics de langage. En effet, à cause du stress, de nombreux candidats ont tendance à parler très vite pour caler un maximum d’informations dans leur présentation. Or, cela peut renvoyer une image d’un candidat peu sûr de lui, articulant peu, et se laissant submerger par la situation. Alors, tentez de réguler au maximum votre débit de parole, et n’oubliez pas de laisser votre interlocuteur s’exprimer également. Vous montrerez votre attention, et c’est également un moyen pour vous de glaner des informations intéressantes qui pourront vous servir par la suite ;) 

Pour ce faire, entraînez-vous en amont ! Récitez votre préparation devant votre miroir ou demandez à un ami de vous faire passer un “entretien blanc” avec des questions sur votre profil. Tentez de répondre aux questions le plus sereinement possible. Au plus vous répéterez l’exercice, au mieux vous serez préparé et moins vous aurez de chance de vous laisser submerger par le stress.

 

Nos clés pour favoriser le stress positif 

Une fois préparé, votre stress aura normalement fortement diminué. Pas de panique si vous stressez encore, c’est tout à fait normal ! Mais avec un stress plus maîtrisé, il sera d’autant plus facile de le transformer en stress positif. Voici nos dernières astuces pour faire du stress votre moteur le jour de l’entretien ;) 

 

Identifier la source de stress pour mieux l’appréhender

Dans le cadre d’un entretien d’embauche, la source de votre stress est plutôt évidente. Mais il répond surtout à une appréhension subjective de ce qui pourrait mal se passer. Il convient alors d’identifier quelle est la vôtre : la gestion de votre élocution, le manque d’expérience, l’image que vous renvoyez aux autres, etc. Dès lors que vous connaissez la source de votre stress, il sera beaucoup plus facile de trouver des solutions pour le transformer en positivité. 

 

Vous concentrer sur le moment présent

Un autre facteur de stress : se focaliser sur le passé ou au contraire sur la suite des évènements. Ce biais fait de la production d’adrénaline un stress paralysant plutôt qu’un moteur. Alors, plutôt que de vous dire “j’ai raté mon dernier entretien” ou “et si j’obtenais une réponse négative à l’issue de cet entretien”, tentez au maximum de vous recentrer dans le moment présent en changeant votre manière d’aborder le problème. Dites-vous plutôt : “j’ai appris de mes erreurs au dernier entretien et je fais mieux cette fois-ci” ou focalisez-vous sur la rencontre avec vos interlocuteurs : “ce sont mes futurs collaborateurs alors je montre la meilleure image de moi”. 

 

Se projeter de manière positive

Les situations de blocage sont souvent liées à des croyances négatives, notamment la peur de ne pas être à la hauteur de la situation. Dans ces cas-là, on peut se reconnecter avec des situations de stress similaires que l’on a réussi à surmonter, les imaginer précisément ainsi que les sentiments positifs qui y sont associés. Il s’agit de se rassurer, mais aussi d’éprouver les sensations corporelles liées à ce bien-être.

En mettant en place ces actions simples pour changer de paradigme, il est fort à parier que vous saurez tirer tous les bénéfices de votre stress pour en faire un moteur lors de l’entretien d’embauche. En effet, nos conseils ont pour but de vous aider à améliorer votre regard sur la situation et de tirer pleinement parti de l’adrénaline sécrétée par le stress. Ces conseils ne sont pas applicables seulement dans le cas d’un entretien d’embauche, et vous pouvez les appliquer à divers moments de votre vie professionnelle, comme pour le job dating, par exemple. En espérant que cet article saura vous rebooster avant l’entretien, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance ! ;)

 

 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 16 300 offres d'emploi !