Les méthodes de recrutement vont-elles évoluer après la crise sanitaire ?

Par Clément le 8 juin 2020

Valorisation-des-experiences Digitalisation-des-metiers Recrutement Entretien d'embauche Recrutement 2.0
Partager cet article

La crise sanitaire liée à la pandémie de Coronavirus a fortement impacté le quotidien des recruteurs. Malgré le confinement, certains recrutements ont continué, parfois avec des méthodes innovantes.

Quand le confinement modifie l’organisation du travail

Le confinement a poussé les entreprises à faire preuve de flexibilité et d’adaptabilité. La flexibilité était nécessaire pour réorganiser le travail en s’appuyant davantage sur les compétences et l’autonomie des collaborateurs en télétravail. Au niveau de l’adaptabilité, il s’agissait surtout de trouver de nouveaux outils, de pouvoir se les approprier et de s’en servir au quotidien.

 

Les méthodes de recrutement vont-elles évoluer après la crise sanitaire ?

 

La crise a donc mis en lumière qu’une nouvelle organisation était possible pour les métiers du numérique, notamment dans l’utilisation du présentiel et du distanciel, mais aussi pour certains services liés à l’organisation de l’entreprise comme le recrutement.

Il est fort possible qu’on assiste à de profonds changements dans le mode de fonctionnement des entreprises, notamment par rapport à la relation client, la relation au travail mais aussi au sens qu’on donne à son travail quotidien. Ces bouleversements, les recruteurs devront désormais les intégrer et possiblement les mettre en avant pour séduire de futurs collaborateurs.

L’impact du confinement sur les offres d’emploi

Si le Coronavirus a bouleversé la vie de la plupart des individus, il n’a pas touché tous les secteurs de la même façon. Certains métiers ont ainsi été durement touchés, notamment dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, tandis que ceux liés au conseil en marketing/communication ont simplement observé une légère baisse d’activité. Certains secteurs ont également continué de chercher des profils comme des techniciens de maintenance, des agents immobiliers et des infirmiers.

En cet instant post-crise, une reprise semble désormais se dessiner, notamment dans les domaines de la production d’énergie et du commerce de proximité. D’autres secteurs vont suivre et les entreprises auront désormais besoin des meilleurs talents pour s’adapter aux transformations que s’apprêtent à vivre l’économie et les modes de travail.

Ces transformations vont bien évidemment toucher les services de recrutement qui vont devoir ajuster leur stratégie d’acquisition de candidats.

Miser sur le marketing RH

Un recrutement réussi est le fruit d’une bonne compatibilité entre le candidat et l’entreprise. Dans cette période post-covid, de nombreuses personnes cherchent désormais à donner du sens à leur travail et à travailler dans une entreprise avec laquelle elles partagent des valeurs communes.

 

Les méthodes de recrutement vont-elles évoluer après la crise sanitaire ?

 

Pour trouver des personnes qui auront potentiellement envie de rejoindre leur équipe, et à défaut de pouvoir organiser des événements de recrutements, les recruteurs devront miser sur le marketing RH online en travaillant l’image de la marque employeur tout en mettant en avant la qualité de l’expérience collaborateur et de l’expérience candidat.

Pour mettre en avant ces critères, il est indispensable de permettre au candidat de s’immerger dans la culture de l’entreprise en offrant un aperçu des différents métiers de l’entreprise. Tout comme un service marketing présente un portfolio clients avec des études de cas, un site orienté « métiers de l’entreprise » permettra de valoriser les employés, d’expliquer l’importance de chaque métier dans l’entreprise et de mettre en avant des témoignages. Ce site peut être un nouveau canal de recrutement avec des Call-To-Action qui permettront aux visiteurs de postuler directement ou d’entrer en contact avec le(s) recruteur(s) via un outil de chat live.

L’entretien vidéo différé, élément central des nouvelles procédures de recrutement

Les applications de visioconférence ont vu leur usage exploser pendant la période de confinement. Les entreprises ont eu la preuve que l’organisation de réunions à distance était possible et permettait surtout de se concentrer sur l’essentiel afin d’éviter que ces moments ne s’éternisent.

 

Les méthodes de recrutement vont-elles évoluer après la crise sanitaire ?

 

La visioconférence a aussi été parfaitement intégrée aux processus de recrutement. En effet, avec l’impossibilité de rencontrer les candidats en personne, les entretiens à distance se sont généralisés. Alors qu’avant le début du confinement il paraissait difficile, voire impossible, de construire une relation entre un candidat et un recruteur avec uniquement des échanges virtuels, la crise est passée par là et a montré que les processus de recrutement en visioconférence pouvaient très bien fonctionner.

Toutefois, pour réussir un recrutement à distance, il est nécessaire de disposer des bons outils avec en premier lieu des solutions de visioconférence comme Zoom, Skype, Google Meet ou encore Whereby. Autant de logiciels en ligne qui ont fait leur preuve et ont grandement facilité le télétravail.

La véritable évolution se situe toutefois dans le déroulé de l’entretien. En effet, ces derniers demandent beaucoup de temps aux recruteurs (entre 20 et 45 minutes) et peuvent s’avérer difficiles à réaliser dans de bonnes conditions. Certains candidats ne peuvent pas s’isoler ou ne disposent pas d’un ordinateur chez eux. Pour fluidifier le processus de recrutement, l’entretien vidéo différé s’est imposé progressivement comme la solution idéale et a déjà été adopté par des entreprises comme Blablacar, Orange, Leroy Merlin ou encore Décathlon.

La différence avec un entretien vidéo classique est qu’il ne se déroule pas en direct. Le recruteur rédige les questions qui seront ensuite transmises au candidat. Ce dernier doit alors s’enregistrer en vidéo et répondre aux questions posées, sachant que le recruteur peut définir au préalable le délai maximum de réponse du candidat et du nombre d’essais maximum pour répondre à chaque question.

Les avantages de l’entretien vidéo différé pour le recruteur

Le recrutement vidéo peut faire gagner un temps précieux aux entreprises alors que selon une étude Glassdoor la durée des processus de recrutement ne cesse de s’allonger et atteint désormais une moyenne de 42 jours – dont 23 uniquement réservés aux entretiens. Cela joue bien évidemment sur la qualité des recrutements mais aussi sur la motivation des candidats : 70 % d’entre eux citent le temps de réponse des employeurs comme premier point irritant qui joue sur leur expérience candidat.

Pour le recruteur, la possibilité de pouvoir visionner de courtes vidéos de 2 à 3 minutes permet d’apprécier rapidement la motivation du candidat, sa personnalité mais aussi de distinguer certaines compétences qui n’auraient pas été mises en avant dans le CV. Compétences qui seront approfondies au cours d’un test effectué lors des étapes suivantes.

Ainsi, l’entretien vidéo différé permet aux entreprises qui doivent recruter rapidement d’évaluer de façon efficacement les candidats tout en limitant les déplacements qui ne sont pas indispensables, faisant gagner du temps au recruteur et au candidat.

Les avantages de l’entretien vidéo différé pour le candidat

Pour le candidat, l’entretien vidéo offre de nombreux avantages avec en premier lieu la possibilité de pouvoir enregistrer la vidéo lorsqu’ils le souhaitent, ce qui s’avère pratique lorsque le candidat est déjà en poste. Pendant le confinement, l’entretien vidéo différé était aussi très utile pour les personnes confinées avec de jeunes enfants.

De plus, il est possible d’enregistrer la vidéo depuis un smartphone, ce qui limite les besoins en termes de matériel ou de connexion internet.

Enfin, pour certains candidats particulièrement stressés pendant les entretiens en face à face, c’est une source de stress en moins et cela leur permet de se concentrer sur leurs réponses et de mieux se préparer.

Un outil de recrutement collaboratif

Dernier point important de l’enregistrement vidéo : toutes les personnes impliquées dans le processus de recrutement (directeur, manager, RH, collaborateurs, etc.) peuvent voir émettre un avis sur le candidat après visionnage. Le processus est donc également fédérateur et permet aux différentes membres de l’équipe de s’exprimer.

L’entretien vidéo différé est donc très utile pour effectuer une présélection mais ne doit pas remplacer un entretien en direct car le contact humain reste primordial à un moment du processus de recrutement. 

Des tests pour permettre au candidat de prendre la mesure de son poste

Une fois la bonne compatibilité entre le candidat et l’entreprise établie, il est important de vérifier ses compétences. L’une des meilleures façons de faire est de faire passer un test ou une étude de cas en rapport direct avec les missions du poste que le candidat convoite. 

Enfin, avec la démocratisation du freelancing, les entreprises peuvent dans un premier temps proposer des missions de courte ou moyenne durée avant d’entamer une procédure de recrutement. En effet, le télétravail étant destiné à se répandre au sein des entreprises, le fait de cibler des profils de type freelance permet de travailler avec des professionnels ayant déjà l’habitude de ce mode de fonctionnement.

Un recrutement plus qualitatif

Avec le confinement, de nombreuses personnes ont profité du chômage partiel pour remettre leur carrière en perspective, se former, et se demander s’ils voulaient reprendre leur travail comme avant ou au contraire s’orienter vers un métier ou un secteur qui les intéressent davantage. Certaines ont même profité des problèmes économiques de leur entreprise pour postuler ailleurs.

 

Les méthodes de recrutement vont-elles évoluer après la crise sanitaire ?

 

Ces candidats sont généralement plus motivés, moins stressés et ont davantage confiance en eux. Ils souhaitent s’engager dans un projet qui les motive et seront donc davantage impliqués dans l’entreprise. 

Pour les recruteurs, échanger avec des candidats plus détendus permet de mieux discerner leur personnalité et surtout de détecter des personnes qui n’auraient pas été retenues si la barrière du stress avait été présente.

Vous l’aurez compris, la crise sanitaire a amené les recruteurs à revoir leurs méthodes de pré-sélection. La mise en place de solutions d’entretiens à distance permet de fluidifier le processus de recrutement et de faire gagner du temps au recruteur et au candidat, il y a donc fort à parier qu’il va devenir un outil central pour les services RH qui pourront réaliser des pré-sélections beaucoup plus rapides et pertinentes grâce au CV mais aux courtes vidéos des candidats. Ainsi, il faut garder en tête pour votre recherche d'emploi que le CV continuera d’être important, mais qu'il sera désormais possible de cerner beaucoup plus rapidement votre personnalité, motivation, faculté d’adaptation, et enfin vos compétences. Un processus de sélection plus juste donc, mais ces vidéos ne doivent en aucun cas remplacer totalement les échanges en direct et en présentiel car le contact humain doit rester le plus important.

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 21 400 offres d'emploi !