Les questions à se poser avant de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale

Par Julie le 12 février 2019

Tendances Reconversion Bonnes pratiques Opportunites-professionnelles
Partager cet article

Qui n’a pas un jour été tenté de se lancer dans la grande aventure de l'entreprenariat ? De travailler pour soi, d’être enfin son propre patron, de pouvoir gérer son temps comme on l’entend, d’avoir plus de liberté ?

Mais est-ce vraiment ça, l'entreprenariat ? Une liberté à toute épreuve, beaucoup plus de temps libre et de créativité ? Ce qui est certain, c’est qu’entreprendre est avant tout un mode de vie particulier.

L’aventure entrepreneuriale est souvent longue, semée d’embûches et il faut avoir l’âme d’un coureur de fond pour ne pas s’y perdre ou s’y épuiser. C’est pourquoi, avant de se lancer à corps perdu dans cette aventure, vous devez vous posez les bonnes questions quant à vos besoins, vos envies, votre environnement, votre vie personnelle, sans oublier le sujet financier qui reviendra souvent sur la table et pourra même devenir le nerf de la guerre.


De plus en plus d’entrepreneurs en France ?

Une vague entrepreneuriale a touché la France ces dernières années. L’explication précise est difficile à donner : est-ce un phénomène générationnel, un contexte économique et social plus favorable ou simplement un besoin de plus d’autonomie ? Ce qui est sûr, c’est que le nombre de créations d’entreprises a augmenté de 600 000 en France en 2017. Ainsi, selon l’INSEE les créations d'entreprises auraient augmenté de 7% par rapport à 2016.

La bonne nouvelle, c’est que les entreprises françaises se portent bien puisque 60% des entreprises créées en 2010 étaient toujours en activité cinq ans plus tard. (C’est plus que celles nées en 2006 après le même laps de temps) selon une infographie publiée par Creactifs, l’entrepreunariat en France, chiffres clés 2018.

Elles sont également attractives pour les investisseurs puisque les start-ups françaises ont, toujours selon l’étude de Créactifs, levé 2,5 milliards d’euros en 2017 ce qui place le capital risque à la 2ème place européenne. Enfin, les secteurs d’activité qui ont le plus attirés les investisseurs en 2018 sont le digital, qui représente 63% des fonds levés, les life sciences (15%) et la fintech (11%).

 

Les questions à se poser avant de se lancer dans l

Source infographie : creactifs.com - L'entrepreunariat en France - Chiffres clés 2018


Qui sont les entrepreneurs d’aujourd’hui ?

Selon une infographie de BNP Paribas, “la création d’entreprise en 10 chiffres clés” les créateurs d’entreprises sont jeunes, mais pas trop. 36% des moins de 30 ans sont aujourd’hui prêts à créer leur entreprise, contre 44% des 30-49 ans et 22% des 50 ans et plus (Selon l’Agence France Entrepreneur).

Les femmes elles aussi entreprennent puisque 4 créateurs d’entreprises sur 10 sont des femmes et cette tendance se stabilise.

Les entrepreneurs sont généralement seuls dans leur activité puisque 96% des nouvelles entreprises n’ont pas de salariés. En termes de statut, 40% des entreprises créées étaient des micro-entreprises en 2016 et 62% des jeunes de moins de 30 ans choisissent ce statut pour se lancer.

Il est intéressant également de se demander ce que recherchent les créateurs d’entreprises ? Pourquoi ont-ils décidé de se lancer dans l'aventure parfois insécuritaire de l’indépendance plutôt que de se laisser convaincre par la sécurité d'un CDI ? Le travail indépendant traduit-il le désir de se mettre à son compte et d'être le maître de son propre destin ?
Selon l'observatoire de l'Agence France Entrepreneur (AFE), qui a calculé l'indice entrepreneurial français, dans un amphithéâtre d’école de commerce, un étudiant sur quatre a déjà sa micro entreprise.

Alors est-ce un phénomène générationnel ou une lame de fond ?

Ce qui ressort chez de nombreux entrepreneurs est l’envie de lancer un projet, la quête de sens et le goût de l’indépendance.
 

Avant de se lancer dans l’entreprenariat, il est donc indispensable de vous demander pourquoi ? Qu’est-ce qui vous anime et vous pousse dans cette envie. Pour vous aider, la question suivante est la bonne.

Quel est votre pourquoi ?

Pour répondre à cette question, demandez-vous quelles sont les raisons qui vous poussent à vous lancer dans l’entreprenariat ? Qu’elles soient personnelles ou professionnelles, toutes les raisons, si elles vous appartiennent, seront les bonnes.

Le Pourquoi correspond pour chacun d’entre nous à un but profond, une cause ou une croyance qui nous portent et sont une source d’inspiration et de motivation.

Répondre à la question du pourquoi vous permettra également, quand les journées seront dures et que votre motivation sera mise à rude épreuve, de vous recentrer sur votre envie. De savoir pourquoi vous vous levez le matin, pourquoi chacune de vos journées compte. Gardez votre pourquoi en tête permet aussi de vivre des journées plus inspirantes, qui vous donneront de la satisfaction, personnelle et professionnelle.

Dans le livre Trouver Son Pourquoi : Guide Pratique pour découvrir son moteur et celui de son équipe, les auteurs Simon Sinek, Peter Docker et David Mead nous aident à partir à la découverte de notre Pourquoi, pour mieux comprendre ce qui nous embarrasse, ce qui nous motive et nous inspire. Une lecture indispensable pour bon nombre d’entrepreneurs en devenir.

Quel type d’entrepreneur êtes-vous ?

Il existe différents types d’entrepreneurs. Certains sont nés avec une telle quête d’indépendance et de liberté qu’ils ne s’imaginent pas une seule seconde en tant que salarié, à devoir rendre des comptes à un patron qu’ils ne sont pas.
D’autres ont connu une vie d’employés et ne s’imaginaient pas une seule seconde passer le cap de l'entrepreneuriat. Mais après plusieurs années d’expériences, des changements de carrière, parfois des accidents de parcours, cela finit par s’imposer à eux comme une évidence ou comme une solution.

Enfin, on rencontre aussi des entrepreneurs qui ont choisi l’indépendance pour se créer leur propre job : soit parce qu’ils ne parvenaient pas à trouver le job idéal, soit parce que ce sont des slashers ayant besoin de cumuler plusieurs activités pour s’épanouir dans leur vie professionnelle.

Êtes-vous multitâche ?

Si la vie d’un entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille, c’est aussi une vie qui nous demandera de porter tout un tas de casquettes, parfois très différentes, parfois en même temps.
En effet, entreprendre ne signifie pas seulement développer son propre projet mais aussi devenir chef de projet, chef de produit, responsable de la communication, comptable, directeur financier...

Évidemment, avoir toutes ces compétences relève de l’impossible mais certaines vous seront très utiles voire indispensables pour faire de vous un bon entrepreneur.

La formation est une solution idéale pour faire le point sur vos compétences et acquérir celles qui vous manquent. Se former aux fondamentaux du marketing digital et de la communication pourront par exemple vous faire gagner du temps en optimisant votre image ou vos outils de travail. Lorsqu’on est entrepreneur, chaque euro investi est important et réussir à piloter un tableau de bord et des KPI pour optimiser ses actions de communication et ses investissements est un véritable atout.

Selon une étude Opinion Way réalisée pour Facebook en janvier 2018, la maîtrise des outils digitaux est un acteur majeur dans le bon développement d’une entreprise. Aussi, selon les français interrogés dans cette étude, les compétences digitales sont indispensables à la réussite d’une entreprise : faire connaître son entreprise (90%), toucher davantage de clients (90%) et développer plus rapidement son entreprise (87%). Cependant, les Français se sentent encore peu à l’aise avec les nouvelles technologies.

Les femmes sont quant à elles plus confiantes sur la capacité des Français à s’approprier ces outils (61%) mais sont plus pessimistes quant à leurs capacités à elles. En effet, une femme interrogée sur quatre exprime la difficulté à s’approprier et à maîtriser les outils digitaux comme un frein à la création et au développement de l’entreprise. 50% déclarent ne pas suffisamment maîtriser le digital pour créer une entreprise, la gérer (49%) ou encore la développer (57%).

Les questions à se poser avant de se lancer dans l

Source infographie : Opinion Way pour Facebook

Enfin, pour être un bon entrepreneur, confiance en soi et détermination sont requises.


Êtes-vous bien entouré ?

Cette autre question est essentielle dans la vie d’un entrepreneur car son entourage pour être un atout comme un poids.

Vous ne devez pas négliger le fait que lancer un projet entrepreneurial peut avoir des conséquences sur votre vie de famille. Comme nous l’évoquions, les frontières entre vie personnelle et vie professionnelle ont tendance à s’amenuiser. Au départ, par souci d’économies, vous allez sans doute devoir investir une partie du salon pour vous en faire un bureau. Envisager de partir en vacances ne sera peut-être qu’un doux rêve durant vos deux premières années d’activité et faire des projets autres que professionnels pourrait bien s’avérer difficile. Or, il est important de vous assurez que vous votre famille est prête à vous soutenir dans cette aventure, quitte à en pâtir.

Vous devez donc vous demander si votre entourage vous soutient dans votre projet.

Un bon réseau professionnel vous aidera également dans votre vie d’entrepreneur.
Aujourd’hui, il n’existe pas encore à proprement parler “d’école de l’entreprenariat” et le partage d’expériences bonnes ou mauvaises, extrêmement précieux quand on créé une entreprise, ne peut se faire qu’à travers un réseau d’entrepreneurs. Vous y apprendrez beaucoup plus de choses, beaucoup plus rapidement que via n’importe quel cours sur l’entreprenariat. Échanger sur votre projet vous permettra aussi de palier à un sentiment de solitude souvent très présent chez les créateurs d’entreprise.

Enfin, pensez à élargir votre réseau en participant à des conférences ou des salons professionnels. L’une des erreurs commises par certains entrepreneurs est de ne pas oser parler de leur projet par peur de la concurrence. C’est une erreur dans la mesure où aujourd’hui, tout le monde peut vous apporter quelque chose dans le développement de votre projet. Parfois, des personnes insoupçonnées dans votre entourage peuvent vous mettre en relation avec de précieux contacts de leur réseau.

Un point important est aussi d’apprendre davantage des échecs que des réussites d’entrepreneurs. C’est notamment ce que nous explique Charles Pépin dans son livre “les vertus de l’échec”. Il nous montre comment chaque épreuve, parce qu’elle nous confronte au réel ou à notre désir profond, peut nous rendre plus lucide, plus combatif, plus vivant. Dans cet ouvrage, Charles Pépin prend en exemple de nombreuses personnalités qui ont su échouer, pour justement, mieux réussir.

 

Quel est votre rapport au temps ?

Cette question a elle aussi son importance car en tant qu’entrepreneur, votre rapport au temps risque d’être chamboulé. Dans la vie d’un créateur d’entreprise, il n’y a plus aucune routine. Aucune journée ne se ressemble, et si pour certains cela peut-être extrêmement motivant, pour d’autres cela sera plus stressant. Cela nécessite de travailler énormément, d’être en permanence sur le qui-vive, de garder un œil ouvert sur votre secteur et votre concurrence, mais aussi s’affranchir de ses obligations envers l’État pour continuer à exister.

Un bon entrepreneur devra ainsi être bien organisé pour être opérationnel sur tous les fronts. Pour cela, vous pouvez vous aider d’outils comme Trello qui vous permettent d’avoir une vision globale de tous vos sujets en cours.

Un bon entrepreneur sait aussi s’armer de patience.


Développer une entreprise prend du temps. Il faut parfois faire face à des désillusions alors qu’on était tout près du but.
Enfin, quelle est votre vision à court, moyen et long terme. Souhaitez-vous développer un projet ? Lever des fonds ? Revendre votre produit ou service ? Avoir cette vision vous permettra de vous fixer des objectifs clairs et de tenir un cap.

 

Quel est votre rapport à l’argent ?

L’argent est aussi un sujet crucial dans la vie d’un entrepreneur dans la mesure où entreprendre est souvent synonyme de sacrifices financiers. En général, les entrepreneurs ne se versent pas de salaire pendant plusieurs années, vivent parfois du chômage les deux premières et ont investi toutes leurs économies dans leur projet.

Qui dit entreprenariat dit souvent revoir son rythme de vie à la baisse, ce qui peut parfois être compliqué pour certaines personnes.

Cela dépend évidemment de votre cadre familial puisque les contraintes des uns ne sont pas celles des autres, un père de famille n’aura pas les mêmes contraintes budgétaires ou la même disponibilité qu’une personne célibataire. Vous devez ainsi vous poser la question de votre capacité financière pour mener à bien votre projet sans vous mettre dans une situation financière délicate.

Aussi, pour rendre pérenne votre activité, il vous faudra établir un business plan clair et détaillé qui vous donnera une vision de vos revenus, nécessaires et générés, sur les prochains mois et années.  

 

Entreprendre est une prise de risque qui ne peut se prendre pas à la légère. C’est une décision qui peut chambouler votre vie à bien des niveaux : vie de famille, temps, argent. Mais si vous n’avez pas peur de laisser de côté votre routine, de vous challenger et de sortir de votre zone de confort, alors foncez. Cette aventure vous réservera quoi qu’il arrive de belles surprises.

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 21 100 offres d'emploi !