Nos 10 conseils pour bien se préparer à un entretien d'embauche !

Par Laure le 9 novembre 2021

Savoir-être Valorisation-des-experiences Montee-en-competences Competences Recrutement Entretien d'embauche Cv
Partager cet article

Vous avez enfin décroché un entretien pour le poste visé ! Vous êtes rempli d’énergie et de volonté. Bien joué, car selon une étude de Glasdoor, seulement 2 à 3% des candidats ayant envoyé leur CV sont sélectionnés pour passer le sacro-saint entretien !

Cependant, restez terre à terre, car c'est maintenant que tout se joue. Gardez en tête qu’un entretien est le premier véritable contact que vous aurez avec l‘entreprise et votre recruteur : c’est un moment unique où vous devez prouver que vous êtes le bon candidat pour le poste à pourvoir. Le recruteur se fait très rapidement une opinion de vous. C’est pourquoi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous ne pouvez pas vous présenter les mains dans les poches, surtout que vous aurez potentiellement à passer plusieurs fois l'épreuve du feu avant d'obtenir votre proposition d'embauche. Certaines entreprises font en effet passer jusqu'à 4 entretiens !
 

Nos 10 conseils pour bien se préparer à un entretien d
Source 
 

Le maitre mot de réussite ? Vous préparer avec méthode et organisation, car un entretien bien préparé est un entretien en partie réussi ! Voici nos 10 clefs pour assurer le jour J.

 

1. Renseignez-vous sur l’entreprise et le poste proposé

Il est indispensable de vous informer en amont sur l’entreprise : son fonctionnement, les différentes missions de celle-ci, son organisation, ses valeurs et sa culture. Accumulez certaines informations précises en visitant le site web de l’entreprise : listez précisément les différents produits et services qu’elle propose, consultez son organigramme, retenez les noms des principaux responsables et consultez leur profil LinkedIn. Selon le poste pour lequel vous postulez, sachez situer l’entreprise par son chiffre d’affaires ou le nombre de ses filiales. N’hésitez pas non plus à consulter la presse spécialisée. Pour ce qui est du poste visé, reprenez bien l’annonce d’offre et retenez les points importants du profil recherché : expériences, formations ou diplômes requis, qualités recherchées.

Ces informations recueillies en amont vous permettront d’être davantage réactif lors de l’entretien, de valoriser vos motivations et de connaitre précisément le secteur et le poste pour lequel vous candidatez.

 

2. Entrainez-vous à soigner votre discours

Préparez votre futur entretien en prêtant attention aux tics et fautes de langage. Vous devez supprimer de votre discours les mots de liaison intempestifs comme « quoi », « au jour d’aujourd’hui »,ou l’infernal « heu », qui irritent votre interlocuteur. Préférez un silence ou une légère pause dans votre exposé, plutôt qu’un mot de liaison sans intérêt.

Lorsque vous préparez l’oral de votre entretien, évitez les mots et expressions qui alourdissent votre discours. Les « vous voyez ce que je veux dire ? » ou les « voilà » sont de mauvais réflexes. Rappelez-vous qu’un entretien d’embauche est un véritable échange avec la personne qui vous recrute.

Enfin, bannissez de votre discours les fautes de français. Si votre interlocuteur peut comprendre que l’utilisation forcenée de tics de langage est due en partie au stress, les fautes de langue et de vocabulaire ne pardonnent pas. Ce sont souvent de petites fautes bêtes, comme se tromper entre « à » et « de » pour l’appartenance d’un objet, qui font tiquer la personne qui vous écoute. Sachez que si vous éprouvez des difficultés à vous exprimer en face à face ou en public, ce n'est pas une fatalité, des formations existent pour vous accompagner sur ce point et ainsi booster vos chances de faire de votre entretien d'embauche un succès ;)

 

3. Nuancez vos propos et posez les questions adaptées !

Ne soyez pas dès le début trop confiant, voire arrogant. Votre surestime de vous vous fera perdre toute crédibilité ! Le candidat confiant en ses capacités saura rester modeste. Lors de la préparation à l’entretien, ayez recours à des exemples pour illustrer vos propos et optez pour des tournures de phrase humbles du type « j’ai eu la chance de travailler avec telle personne qui m’a permis de développer mes capacités » plutôt que de clamer « grâce à mon travail et mes compétences j’ai pu faire ceci ou cela ».

Lorsque vous listez les questions à aborder, soyez attentifs à quel moment les poser ! Les questions du type « quel sera mon premier salaire ? » ou « combien de jours de vacances est ce que je pourrais poser » trahissent un excès d’aisance. Ces questions ont leur importance, mais doivent intervenir dans un contexte précis. Elles sont à proscrire lors d’un premier entretien. Comme le mentionne à juste titre le magazine Bilan :

"Lors d’un entretien d’embauche, c’est vous, le candidat, qui êtes censé répondre aux questions. Vous vous efforcez de vendre au mieux vos compétences, de correspondre au profil requis et de souligner ce que vous pouvez apporter à l’entreprise"

 

4. Travaillez en amont la communication non verbale 

Lors de vos essais avant le jour fatidique, vous devez être soucieux de vos gestes et faire attention à la manière dont vous regardez votre interlocuteur. Pensez à l’intonation de votre voix, elle doit être posée et aussi « mélodieuse » que possible. Une voix dissonante et mal posée peut être agaçante pour votre interlocuteur. Lors de vos essais, maitrisez votre débit de parole et entrainez-vous à poser les accentuations aux bons endroits pour un discours cohérent. Contrôlez également votre posture, entrainez-vous à vous tenir droit, mais soyez à l’aise pour ne pas paraitre « coincé ». Avoir de bonnes compétences en communication interpersonnelle peut être inné pour certaines personnes, mais cette soft skill peut également s'acquérir en travaillant sur soi ou en se faisant accompagner avec une formation par exemple.

Ayez toujours en tête de faire correspondre votre comportement au message que vous souhaitez faire passer : rigueur, calme, dynamisme, volonté,…  Ces soi-disant « détails » ne sont pas à négliger, car ils participent de manière implicite à la réussite de votre futur entretien !

 

Nos 10 conseils pour bien se préparer à un entretien d

 

5. Prévoyez le bon speech pour exposer votre CV

Lors de l’entretien d’embauche, vous devrez reprendre les points majeurs de votre CV et n’en conserver que les grandes lignes. Lorsque vous préparez votre entretien, évitez à tout prix de réciter votre CV par cœur comme s’il s’agissait d’une leçon. Rien de plus rébarbatif qu’un entretien « scolaire » ! La reprise dynamique du CV à l’oral permet aussi de contourner la lourdeur de l’écrit. N’hésitez pas non plus à travailler votre discours et à exposer les points importants de votre CV en fonction de la personne en face de vous, de l’entreprise et du poste requis. Lors de votre préparation à l’entretien, mettez en valeur votre cursus avec un certain intérêt et une prise de recul. Décelez la partie de votre CV qui correspond le mieux aux attentes énumérées par l’offre d’emploi. Il est bien évidemment proscrit de mentir sur son CV, un mensonge finit toujours par se savoir et a de lourdes conséquences !

 

6. Entrainez-vous à valoriser vos expériences 

Sortir d’une école prestigieuse ou avoir fait de longues études n’est pas une fin en soi ! Ce qui compte le plus aux yeux du recruteur, ce n’est pas seulement votre niveau d’études mais vos expériences réussies dans le monde du travail ! Lors de votre préparation à l’entretien, optez pour la mise en valeur d’une ou plusieurs expériences professionnelles antérieures positives en lien avec l’offre d’emploi. Prenez le temps de bien expliquer votre rôle, le contexte de la mission, les résultats positifs obtenus, les challenges relevés et les compétences mises en œuvre.

En entreprise, le travail en équipe est primordial. Montrez au recruteur que vous avez une bonne capacité d’adaptation. Le recruteur cherche aussi à connaitre votre pouvoir de prise de décision. Choisissez donc de préférence une expérience où vous avez dû exprimer votre décision même si la personne ou le groupe en face de vous ne pensait pas comme vous. Vous montrerez alors simultanément votre capacité d’adaptation au sein du groupe et votre degré d’autonomie.

 

7. Apprenez à rebondir sur vos faiblesses !

Comment répondre à la question fatidique : « quels sont vos points faibles ? » Il est important de travailler en amont les réponses les plus convaincantes et les mieux appropriées. Tout candidat à un poste doit justifier certaines « zones d’ombre » : échecs, expériences insatisfaisantes ou manque d’expérience pour le poste. Ne vous laissez pas déstabiliser ni ne vous voilez pas la face. Anticipez la meilleure réponse à apporter sans dissimuler la réalité. Assumez certaines faiblesses et montrez que vous arrivez à prendre du recul sur vous-même : mentionnez les mesures que vous avez mises en place pour corriger vos défauts et rebondissez sur du positif ! Vos faiblesses seront alors gommées grâce à l’exposé de vos différents axes d’amélioration.

Préférez un « oui je n’ai pas d’expérience dans le domaine du numérique, mais mon expérience dans la communication m’a permis de développer d’autres qualités » plutôt qu’un « je n’ai aucune expérience dans ce domaine ».

 

8. Anticipez les questions embarrassantes

Plusieurs réorientations, une parenthèse de quelques mois sans travailler, plusieurs changements de postes successifs en peu de temps… Il est indispensable de répondre à toutes ces questions épineuses sans jamais perdre la face ! Il faut prouver au recruteur que vous êtes volontaire. Préparez votre entretien en anticipant ces questions pièges. Optez alors pour des arguments positifs qui font de vos instabilités professionnelles des atouts. Ainsi, « le chômage m’a permis de remettre mon anglais à niveau en m’inscrivant à une formation pro ». « Mes fréquents changements de postes ont été utiles pour découvrir et expérimenter de nouveaux secteurs d’activités ».

Autre variante : le recruteur peut vous interroger sur les difficultés que vous auriez pu rencontrer lors d’un précédent poste : les problèmes en entreprise sont courants (manque de moyens financiers, relations compliquées avec l’équipe…) C’est alors à vous de réagir et de montrer à votre interlocuteur que vous avez réussi à surmonter ces obstacles. Entrainez-vous donc à argumenter vos réponses pour être parfaitement à l’aise le jour de l’entretien. Le recruteur discerna alors votre capacité à réagir !

 

9. Adoptez la tenue vestimentaire idéale

Lorsque vous vous préparez pour le grand jour, souvenez-vous que vous ne connaissez pas votre recruteur ni le dress-code de l’entreprise. Évitez donc les tenues extravagantes, la personne en face de vous appréciera une certaine retenue vestimentaire. Il convient de respecter un style « passe-partout » qui peut s’adapter à tous types d’entreprises. Pour les femmes, pas de bijoux voyants ou de maquillage soutenu. Restez dans la discrétion en revêtant un « look » soigné. Pour les hommes en général le costume classique est de mise, rehaussé pourquoi pas par une cravate, tour en respectant la même sobriété que chez les femmes. 

 

Nos 10 conseils pour bien se préparer à un entretien d

 

10. Les derniers préparatifs avant le jour J !

Afin d’optimiser vos chances de réussite, repérez précisément le lieu où se situe l’entreprise et anticipez le temps de trajet afin d'éviter d'arriver en retard pour ce premier entretien. Pensez aussi à vous munir de quoi écrire pour noter les informations essentielles concernant l’entreprise qui vous recrute et le poste à pourvoir. N’oubliez pas de préparer les documents essentiels à votre entretien : plusieurs copies de votre CV au cas où vous auriez à le donner à d’autres collaborateurs, un press-book pour exposer vos réalisations si vous candidatez pour un poste créatif. Vous pouvez être sujet au stress ou au trac le jour de l’entretien : c’est normal ! Utilisez le stress comme une énergie positive qui vous confère du dynamisme. Vous pouvez en amont gérer votre stress par des exercices de respiration et de relaxation. Enfin préparez votre tenue vestimentaire : vous êtes prêt !

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 12 500 offres d'emploi !