Partager cet article

La crise sanitaire aura été un véritable tournant dans nos visions du télétravail. Le Covid-19 a profondément bouleversé les pratiques des entreprises.

Jusqu’alors, il était plutôt occasionnel, voire complètement impossible à mettre en place dans certaines entreprises. Et puis du jour au lendemain il a fallu se confiner, continuer à travailler tout en restant à la maison.

Beaucoup se sont sentis délivrés de leurs attaches géographiques le temps du confinement. Et comme la situation était partie pour durer, certains se sont totalement projetés dans cette nouvelle vie à la campagne et ont décidé de déménager !

Après deux ans de pandémie, qu’est-devenu le télétravail ? Comment les entreprises et les collaborateurs s’organisent-ils ?

 

Le télétravail est-il devenu incontournable ?

En France, dans cadre de l'épidémie de Covid-19, le télétravail a été mis en place dans le protocole sanitaire, pour participer à la démarche de prévention du risque d'infection au SARS-CoV-2 et permet de limiter les interactions sociales sur les lieux de travail et sur les trajets entre le domicile et le travail.

Lors du grand confinement de mars 2020 et durant les confinements qui ont suivi, le télétravail avait été rendu obligatoire soit totalement soit 3 à 4 jours par semaine.

Depuis le 2 février 2022, il n'est plus du tout obligatoire. Toutefois, face à la reprise épidémique du Covid-19, il est toujours fortement recommandé lorsque cela est possible. Les employeurs doivent fixer les modalités de recours au télétravail.

Par ailleurs, les personnes « cas contacts » doivent privilégier le travail en remote lorsqu’elles le peuvent.

 

Les règles qui figurent dans le Code du travail

Le Code du travail ne fixe aucun critère ni condition particulière pour déterminer la possibilité ou l'opportunité de mettre en œuvre le télétravail dans une entreprise au profit des salariés.

Il ne s'agit pas d'un droit pour le salarié. Au sein d'une même entreprise, certains postes ne permettent pas le télétravail alors que d’autres peuvent en bénéficier.  

Par ailleurs, les employeurs peuvent décider de mettre en place le télétravail uniquement pour certaines catégories de personnels et ont le droit de refuser le télétravail à un employé en particulier (en justifiant leur décision).

Enfin, depuis la loi sur le renforcement du dialogue social, il n’est plus nécessaire de modifier le contrat de travail d’un salarié pour lui permettre de télétravailler. Il y a trois manières de mettre en place le télétravail :

  • Télétravail occasionnel : accord entre l’employeur et le salarié, par tout moyen (accord oral, par email ou par courrier)
  • Télétravail régulier : accord collectif
  • Télétravail régulier : charte élaborée par l’employeur après avis du comité social et économique

 

Télétravail : où en sommes-nous en 2022 ?

 

Distanciel ou présentiel, quel choix font les entreprises ?

Le 16 février 2022, le protocole sanitaire ré-autorisait les moments de convivialités professionnels en présentiel. Aussi, depuis le 14 mars, les mesures de distanciation physique ne sont plus applicables.

Bien que le télétravail ne soit plus obligatoire et que les mesures de distanciation et de masque aient été levées, le présentiel n’est pour autant pas vraiment de retour

En effet, de nombreux employeurs en ont profité pour pérenniser le principe du télétravail au-delà de la crise sanitaire, et mettent en place une organisation hybride, avec un à deux jours de télétravail par semaine.

Par ailleurs, une étude dévoilée par l'Apec et l'ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) montre que les cadres sont favorables à 91 % au télétravail. Toujours selon l’étude, 51 % d'entre eux souhaitent le pratiquer deux à trois jours par semaine.

Assistons-nous réellement à un changement de mode de travail sur du long terme ?

 

La révolution du télétravail

Mis en place pendant de longs mois pour faire face à la pandémie, le télétravail s'est installé durablement dans nos vies. Une étude réalisée par le cabinet Sia Partners pour « Les Echos » met en lumière l'ampleur de cette révolution dans l'organisation du travail. Le télétravail bouscule des entreprises à l’organisation encore souvent pyramidales.

On ne reviendra pas en arrière. Cette révolution s’impose désormais comme une réalité dans les entreprises.

Toutefois, si le télétravail ajoute plus d’autonomie et de confiance dans les relations sociales, il fragilise aussi le sentiment d’appartenance.

 

Quels avantages y-a-t-il à télétravailler ?

 

Télétravail : où en sommes-nous en 2022 ?

Source 

Le télétravail présente de nombreux avantages pour les salariés :

  • Plus d’autonomie : organisation personnelle
  • Plus de concentration : moins interrompu par les autres collaborateurs
  • Plus de productivité : moins de fatigue liée aux transports
  • Plus de flexibilité : possibilité de travailler partout
  • Plus d’économies : moins de frais liés au transport ou à la restauration
  • Un gain de temps : pas de temps de transport
  • Une meilleure répartition du temps
  • Un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

Il présente également de nombreux avantages pour les entreprises :

  • Des économies sur les locaux et les dépenses courantes
  • Une plus forte implication des salariés
  • Un accroissement de la production liée à l’augmentation de la productivité
  • Une amélioration de la qualité de vie au travail des salariés
  • Une plus grande motivation des salariés
  • Une diminution du taux d’absentéisme au travail

 

Quels sont les inconvénients du télétravail ?

Le télétravail ne présente pas que des avantages. Il peut également entraîner des risques pour le salarié :

  • Addiction au travail : Incapacité à la déconnexion
  • Isolement social : diminution de la sociabilité
  • Conflits familiaux : si l'équilibre vie professionnelle / vie privée est mal géré.
  • Difficultés d'organisation personnelle : séparer le professionnel du privé
  • Perte de concentration : si plusieurs personnes télétravaillent au sein du foyer
  • Absence de sentiment d'appartenance à un groupe : perte d’esprit d’équipe

Ainsi, s’il n’est pas bien défini, le télétravail peut générer de nouvelles inégalités. Car selon l’âge et la situation familiale des salariés, ainsi que selon leur type d’habitation, cela peut être un enchantement ou au contraire une malédiction. Par ailleurs, il peut être difficile de s’y retrouver entre vie professionnelle et vie privée.

Enfin, il serait intéressant de traiter plus en profondeur la question du droit à la déconnexion

 

Et l’hybride dans tout ça ?

Plus qu’un télétravail à 100 %, on se dirige plutôt vers des formules hybrides. En effet, le travail hybride s’impose aujourd’hui comme une nouvelle norme, et non une simple tendance passagère.

Il représente une solution entre contacts humains et outils de collaboration à distance, et permet ainsi une alliance du présentiel et du distanciel.

Par ailleurs, selon le baromètre Télétravail et Organisations hybrides 2022 de Malakoff Humanis du 24 février dernier, 38% des salariés déclarent recourir au télétravail, soit une progression de 8 points par rapport à l’année 2019. Aussi, près de la moitié des salariés affichent leur volonté de travailler en mode hybride.

De plus, face à ces attentes, le baromètre souligne que 84% des dirigeants se disent prêts à le déployer au sein de leur entreprise.

Enfin, 48% (63% pour les moins de 35 ans) envisagent un télétravail longue distance (en France ou à l’étranger). Et 58% des dirigeants se disent prêts à faciliter le télétravail pour les collaborateurs qui souhaitent habiter dans une autre région.

Ainsi, la collaboration en distanciel n’est plus réservée uniquement à des profils mobiles. Le temps de la présence obligatoire au bureau 5 jours sur 7 est bien révolu. Le retour en arrière n’est plus possible !

 

Est-ce que le télétravail est une solution pérenne sur le long terme ?

D’une manière générale, la digitalisation a fait évoluer notre mode de travail, jusqu’à démocratiser le travail en remote. La mise en place du télétravail au début de la pandémie de Covid-19 a eu le mérite de faire bouger davantage les choses et de vaincre les réticences que certains pouvaient avoir.

Par ailleurs, de nombreux employeurs ont compris que s’opposer au principe du télétravail revenait à prendre le risque d’aller à l'encontre d’une évolution sociale.

Cependant, la pérennisation du télétravail au-delà de la crise sanitaire doit être l’occasion de prévenir certaines situations et difficultés opérationnelles qu’ont pu rencontrer certains, lorsqu’il a fallu tout bouleverser du jour au lendemain.

Désormais les entreprises ont le recul nécessaire et peuvent un peu « contractualiser » le télétravail. Du moins, elles peuvent s’organiser de manière juridique dans les limites du possible.

Par ailleurs, l’entreprise peut se servir du télétravail pour mettre en avant un management moderne, en accord avec les attentes des générations Y ou Z, et ainsi promouvoir sa marque employeur.

Pour en savoir plus, lisez notre article télétravail - quels impacts sur notre quotidien ?

 

Est-ce que tout le monde est prêt pour ce nouveau mode de travail hybride ?

Aujourd’hui, il est impossible de télétravailler de manière efficace si l'on ne maîtrise pas un minimum les outils de collaboration à distance.

Il y a encore beaucoup d’aspects techniques à régler pour que la situation hybride soit réellement optimale, autant pour l’entreprise que pour le salarié.

Pourtant, il semble désormais que la capacité d’une entreprise à proposer un travail hybride soit devenue un critère aussi important que celui du salaire.

Toutefois, ce nouveau mode de travail nécessite une certaine organisation de la part de l’entreprise et un certain confort pour le salarié. Tous ne sont pas prêts à cette « nouvelle norme ».  C’est pourquoi les entreprises doivent réfléchir à une politique de travail hybride et ne surtout pas l’imposer !

 

Si vous pensez que vous n’êtes pas réellement prêt à télétravailler 1 ou 2 jours par semaine, ce n’est pas la fin du monde. Ce nouveau mode de travail se généralise mais n’est pas encore 100% la norme. Vous avez le temps de vous former à de nouvelles pratiques !

En revanche, si vous souhaitez travailler de manière hybride et que pour cela vous devez changer de job, pas de problème ! Consultez nos offres d’emploi pour trouver le poste de vos rêves en distanciel.  

 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 20 900 offres d'emploi !