Période d’essai : 8 conseils pour la valider avec succès

Par Clément le 15 octobre 2018

Recrutement Bonnes pratiques Contrat de travail Evolution professionnelle
Partager cet article

Vous venez de signer votre contrat et vous préparez à prendre vos nouvelles fonctions. Toutefois, la partie n’est pas finie, il va falloir convaincre votre employeur pendant la traditionnelle période d’essai. Voici nos conseils pour bien la réussir.

La période d’essai est un moment important pour un candidat qui souhaite obtenir un poste mais aussi pour une entreprise qui veut avant tout miser sur la bonne personne. Il n’est d’ailleurs pas rare lors d’un processus de recrutement que la période d’essai soit rallongée avec un ou plusieurs CDD et que des missions difficiles vous soient confiées. Il va donc falloir mettre toutes les chances de votre côté et éviter les erreurs afin de signer votre CDI.

Le recrutement, un processus long et coûteux

Bien qu’étant non obligatoire, la période d’essai est une étape presque incontournable dans la plupart des entreprises. « Seuls certains profils chassés, rares et à responsabilités y échappent » explique Adeline Christophe, consultante au sein du cabinet Eotim. Elle dure normalement quatre mois mais peut être renouvelée jusqu’à huit mois pour les cadres. 

 

Période d’essai : 8 conseils pour la valider avec succès

Les étapes de recrutement (source : Bpifrance)

Pour une entreprise, le recrutement d’un nouveau collaborateur coûte cher. Par exemple, si un salarié nouvellement embauché perçoit un salaire  annuel de 30.000 € brut et rompt sa période d’essai au bout de 2 mois, on estime le coût total de ce mauvais recrutement à 13.500 €, auquel il faudrait additionner le nouveau coût de recrutement et d’intégration de son remplaçant. Le recrutement est donc un moment stratégique comptant une importante part de risque, d’où la multiplication des périodes d’essai.

 

Période d’essai : 8 conseils pour la valider avec succès

Coût d'un recrutement (source : exclusiverh)

Avertissez les entreprises chez qui vous avez postulé

Lorsque vous cherchiez un emploi, vous avez très certainement été en contact avec d’autres entreprises. Maintenant que vous entrez en période d’essai, il est temps de clore cette procédure de recherche auprès de ces sociétés en les rappelant pour leur faire part de votre nouvelle situation. Cela vous permettra de conserver une image professionnelle et surtout de ne pas couper les ponts de façon brusque. Vous pouvez également informer toutes les personnes qui vous ont accompagné dans votre démarche.

Avertir les autres entreprises avec qui vous avez eu des échanges est aussi un excellent moyen de ne pas les mettre de côté tant que votre période d’essai n’est pas terminée, car il peut arriver que vous ne conveniez pas à votre nouvel employeur ou que les missions qui vous sont confiées ne vous plaisent pas. D’ailleurs, 6 fois sur 10 ce sont les candidats qui mettent fin à la période d’essai, souvent car ils préfèrent finalement rejoindre un autre employeur. Garder le contact avec les entreprises que vous avez déjà démarchées est donc une excellente façon de rester attentif aux opportunités éventuelles.

Imprégnez-vous de la culture de l’entreprise

Avant d’envoyer votre candidature et lors de la préparation de l’entretien, vous vous êtes normalement déjà intéressé aux dernières actualités de l’entreprise et aux produits et services qu’elle commercialise. Maintenant que vous en faites partie, temporairement pour l’instant mais avec l’objectif de la rejoindre pour un bon moment, vous devez vous imprégner de sa culture. Essayez de repérer les différents types de relations : rapports entre collègues, attitude adoptée pendant les heures de travail, rapports avec la hiérarchie, repas, utilisation du tutoiement ou du vouvoiement, tenue vestimentaire, etc. Si vous êtes quelqu’un d’assez solitaire, il va falloir forcer un peu votre nature et aller discuter avec vos collègues. Si certains ont l’habitude de déjeuner ensemble au restaurant du coin ou d’aller boire un verre à la fin de la journée, n’hésitez pas à vous joindre à eux s’ils vous le proposent.

 

Période d’essai : 8 conseils pour la valider avec succès

Qu'est-ce que la culture d'entreprise ? (source : e-marketing.fr)

Vous pouvez poser des questions à propos de ces habitudes au cours de vos entretiens préalables à votre première journée de travail pour pouvoir démarrer en toute tranquillité. 

Adaptez-vous à l’organisation interne 

Le meilleur moyen pour faire partie d’une équipe est que les autres personnes vous connaissent. Dès votre premier jour, votre supérieur hiérarchique vous présentera aux autres collaborateurs mais vous devez aussi faire la démarche d’aller à leur rencontre, de connaître vos nouveaux collègues de travail et de savoir ce que les personnes à qui vous parlez font au sein de l’entreprise. N’hésitez pas à discuter avec elles lors des moments de pause et à poser des questions à votre référent lorsque vous ne savez pas à qui vous adresser pour un besoin particulier.

Démontrez votre motivation

Il est bien entendu acquis que vous ne pouvez pas tout savoir et tout faire lors de vos premiers jours. Lorsqu’un nouveau collaborateur arrive dans une entreprise, il faut compter quelques mois avant d’être pleinement opérationnel. Durant les premiers jours, vous allez devoir assimiler beaucoup de nouvelles informations, vous adapter à de nouvelles procédures et acquérir de nouvelles compétences. Votre employeur sait parfaitement que cela nécessite du temps et ne s’attend donc pas à ce que vous maîtrisiez tout dès le début.

Toutefois, un des facteurs sur lequel votre employeur va s’appuyer pour savoir si la collaboration continuera au-delà de la période d’essai est votre motivation. Le meilleur moyen d’afficher votre motivation est de poser des questions afin d’éviter de commettre des erreurs. Pensez aussi à prendre des initiatives s’il y a des tâches urgentes à exécuter.

Soyez fiable

Même si les missions confiées peuvent s’avérer difficiles, ne cédez surtout pas au stress ou à l’agacement si quelque chose ne fonctionne pas comme vous l’aviez prévu. Soyez le plus réactif possible en répondant rapidement à vos e-mails et aux demandes formulées par vos collègues de travail. Si une tâche n’est pas réalisable, proposez des solutions alternatives plutôt que de rester sur un refus.

Enfin, si vous prenez un engagement, respectez-le et n’hésitez pas au début à y consacrer des heures supplémentaires. Il est tout à fait normal de passer un peu plus de temps au travail lors de l’arrivée dans une entreprise, il faut le temps de prendre ses marques et d’atteindre son rythme de croisière.

Faites preuve d’enthousiasme

Un nouvel arrivant enthousiaste fait toujours plaisir à un employeur, n’hésitez donc pas à montrer que votre nouveau travail vous plaît, sans toutefois en faire trop au risque de paraître prétentieux. Quelque soit votre ancien poste, restez humble en tout circonstance et faites preuve de bienveillance. N’oubliez pas que vos nouveaux collègues ne vous connaissent pas et, tout comme votre nouveau supérieur, vous testent du point de vue de l’attitude.

Effectuez des points réguliers avec votre supérieur hiérarchique

Demander des points réguliers avec votre responsable vous permettra de voir si vous répondez aux attentes placées en vous lors de la signature du contrat de période d’essai. C’est aussi l’occasion de lui montrer vos réalisations et de faire un bilan des missions qui vous ont été confiées. Tout comme le fait de poser des questions, solliciter des entretiens à intervalles réguliers est l’occasion de montrer votre motivation.

À la fin de la période d’essai, avant de savoir si celle-ci est renouvelée ou si vous signez directement votre CDI, faire un point avec votre N+1 peut vous permettre d’évoquer avec lui vos axes d’amélioration, la façon dont vous vous sentez à ce nouveau poste ou encore votre place dans l’entreprise.

Partager cet article
Cpf final 2
Publicité
Map jobibou

Plus de 14 700 offres d'emploi !