Période d'essai non renouvelée, licenciement : comment parler de ses échecs en entretien ?

Par Marie le 03 mars 2020

Recrutement Entretien d'embauche Bonnes pratiques
Partager cet article

Votre entretien d’embauche approche et vous en redoutez certaines questions. Et si l’on vous demandait pourquoi vous avez quitté si vite votre dernier emploi, oserez-vous dire que votre période d’essai n’a pas été renouvelée ? Si la question du terme de votre précédent poste venait dans la conversation, avouerez-vous que vous avez été licencié ? Afin de ne plus avoir peur d’affronter certaines réalités, et de même les assumer, Jobibou vous donne quelques conseils. A partir de maintenant, on parle de ses échecs la tête haute !

Assumez vos échecs

Vous êtes tenté de pratiquer la politique de l’autruche et d’oublier ce licenciement ou cette période d’essai non renouvelée aussi vite que possible ? Pourtant, les recruteurs font rarement l’impasse sur les questions concernant votre dernier emploi et les raisons qui ont fait que vous l’avez quitté. Alors autant se préparer, et éviter de perdre ses moyens en entretien.

Ne mentez pas

Si vous êtes tenté de mentir ou de trouver de fausses excuses à votre licenciement : ne le faites pas ! Il y a en effet de fortes chances pour que votre recruteur :

  • se soit déjà renseigné sur vous et les raisons de votre départ,

  • s’apprête à se renseigner sur vous,

  • ai déjà entendu parler des raisons de votre départ par son réseau,

  • vous demande une lettre de recommandation de votre ancien employeur à la fin de l'entretien.

Evitez donc une humiliation certaine en mentant, et préférez assumer les faits, tels qu’ils se sont réellement produits. Votre honnêteté ne peut que jouer en votre faveur. Qui plus est, mieux vaut pour vous que l'employeur ait votre version des faits plutôt que d'avoir uniquement celle de votre ex employeur. 

Ne restez pas vague

Si le recruteur vous pose des questions, et il le fera sans doute, ne restez pas vague. Etre flou dans vos réponses pourrait en effet donner à votre interlocuteur l’impression que vous essayez de cacher quelque chose. Soyez clair et franc.

Ne focalisez pas non plus sur le sujet

Certes, il est préférable que vous vous prépariez à aborder la question de votre licenciement ou du non renouvellement de votre période d’essai, mais n’en faites pas pour autant un point de fixation. N’abordez pas le sujet de vous-même, et laissez le recruteur en parler le premier. S’il vous pose des questions, répondez simplement, sans épiloguer, en étant clair et concis.

Rappelez-vous aussi que cette question est légitime et que la personne en face de vous cherche simplement à mieux vous connaitre et à comprendre les circonstances de votre départ. Ne perdez pas confiance en vous, le recruteur n’essaie pas de vous piéger ou de vous mettre mal à l’aise. 

 

Période d
Source image : groupehumanova

Ne vous dévalorisez pas

Inutile de vous flagellez ou de vous dévalorisez. Un licenciement ou un non renouvellement de période d’essai ne veut pas dire que vous êtes un mauvais candidat ou un piètre employé. Il y a mille et unes raisons qu’une relation employé / employeur ne fonctionne pas. Comme pour toute relation, divers éléments entrent en jeu. Restez confiant et positif, et présentez la meilleure image de vous possible.

Affinez vos réponses 

Vous savez regarder la vérité en face : vous avez été renvoyé. Mais si vous savez vous y prendre, vous saurez transformer cette expérience et en ressortir un storytelling positif qui vous mettra en valeur. 

Choisissez bien vos mots

Maniez votre narration avec habileté. Choisissez un vocabulaire positif, nuancé, indirect.

  • Au sujet de votre licenciement, ne dites pas « J’ai été viré », mais préférez dire «Mon employeur a mis fin à notre collaboration ».

  • Au sujet d’une période d’essai non renouvelée, ne dites pas « Je ne convenais pas pour le poste », mais plutôt « Mon employeur et moi avons réalisé que la magie n’opérait pas. »

  • Essayez de n’être ni trop excessif ni trop dans l’émotion. Vous ne direz pas « J’ai été extrêmement triste/déçu/découragé par ce licenciement », mais plutôt « La situation était décevante mais constructive ».

  • Il va sans dire que vous ne parlerez pas en termes négatifs de votre ancien patron ou de votre ancienne entreprise. D’ailleurs, comme tout bon professionnel, vous avez quitté vos anciens collaborateurs en termes cordiaux.

Vous avez appris de vos échecs

On peut tous un jour ou l’autre échouer, n’être pas à sa place, avoir une période creuse. Le tout est d’en tirer des leçons de vie, d’intégrer ses erreurs, d’en sortir plus mure. Partagez ces apprentissages avec le recruteur :

  • « Mon licenciement m’a permis de travailler sur mes faiblesses et d’en faire des atouts. Ex : … » . 

  • « J’ai compris lorsque ma période d’essai n’a pas été renouvelée, que je n’étais pas fait pour tel environnement de travail. »

Montrez que vous ne restez pas bloqué sur un échec mais que vous allez de l'avant : vous focalisez sur le présent et sur le futur.

Période d
Source image : pinterest

Transmettez votre énergie

Montrez votre motivation 

Cet échec vous a permis de faire le point, de vous recentrer, de vous retrouver même. Vous avez depuis une motivation décuplée et l’envie de réussir. C’est le moment de montrer à votre recruteur que vous savez rebondir, que vous avez de l’énergie à revendre. Rien n’est plus convaincant chez un candidat que son envie de rejoindre un projet, son dynamisme et son besoin de bien faire.

Montrez vos qualifications

Votre expérience ne se résume pas à cet échec qu'a été votre licenciement/non renouvellement de votre période d'essai. Vous êtes passés par d'autres postes concluants, votre CV est riche, vous avez laissé une empreinte positive dans une autre entreprise. Parlez de tout ça et étoffez tous les moments positifs de votre carrière et de votre éducation, mais aussi tous vos atouts personnels, vos softs skills, vos engagements, etc... 

Evoquez une éventuelle formation

Votre précédent échec vous a permis d'ouvrir les yeux sur un manquement possible à votre curriculum ou sur une envie de vous former pour aller plus loin, et pour reprendre confiance en vous. C'est un effort que tout recruteur pourra saluer. 

Formations courtes ou longues, en présentiel ou en digital learning, quel que soit votre choix, une formation est toujours un plus sur un CV. D'ailleurs, n'hésitez pas à vous renseigner sur l'intégralité des formations disponibles sur VISIPLUS Academy. Entre autres vous trouverez des possibilités de formation en Marketing et communication, Digital, Commercial et Relation Client, Management, Ressources Humaines. Nous proposons différents types de cycles de différentes durées. 

Bon à savoir :

Les différents types de licenciements

  • Le licenciement pour faute :

- le licenciement pour faute simple

- le licenciement pour faute grave

- le licenciement pour faute lourde

  • Le licenciement en cas d'insuffisance professionnelle, de refus d’une modification du contrat de travail, ou encore d’inaptitude physique.

  • Le licenciement économique

Période d
Source image : sagan-avocats

Paré pour affronter toutes les questions, même les plus gênantes ? Il n'y a dès lors aucune raison pour que cet entretien d'embauche de débouche pas sur quelque chose de positif. Et rappelez-vous, ce licenciement, ou cette rupture de votre période d’essai, n’étaient que le premier jour du reste de votre carrière sans tâche !

 

 

 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 19 700 offres d'emploi !