Période de chômage : comment en faire un atout auprès des recruteurs ?

Par Julie le 27 septembre 2018

Entretien d'embauche Recherche d'emploi
Partager cet article

Le chômage reste pour beaucoup d’entre nous associé à quelque chose de honteux qu’il faut nécessairement cacher, à tel point qu’on préfère souvent mentir à ce sujet plutôt que d’en parler.

Pourtant, il est possible de transformer une période de chômage, quelle que soit sa durée, en atout auprès des recruteurs. Voici pour cela quelques précieux conseils.
 

Chômage et idées reçues

Aujourd’hui encore, le chômage est victime de tout un tas de préjugés négatifs. Être ou avoir été au chômage génère de la honte. Pire, il peut devenir un handicap lorsque l’on rédige son CV ou que l’on se retrouve dans un entretien d’embauche. Vous vous mettez alors à la place du recruteur et vous vous dites :

  • Qu’il doit penser que vous êtes resté chez vous toute la journée en pyjama à regarder des séries et à vous apitoyer sur votre triste sort

  • Que si vous vous êtes retrouvé au chômage, c’est que vous êtes mauvais, que vous avez commis une faute grave et que vous vous êtes fait licencier

  • Qu’une personne en poste a forcément un profil plus attrayant puisqu’elle est en poste…

  • Que puisque vous êtes au chômage, vous n’êtes plus en phase avec le marché du travail, puisque vous ne travaillez plus

Période de chômage : comment en faire un atout auprès des recruteurs ?

source : Pixabay

Bref, c’est un cercle vicieux ou chaque explication vous parait plus valable que la précédente alors qu’au fond, aucune n’est justifiée ! Pas toujours simple de garder des pensées positives.
 

N’appelez plus ça « chômage ».

Quelque chose vous gêne dans ce que renvoie le mot « chômage » ? Pas de problème, nommez-le autrement !

Période de chômage : comment en faire un atout auprès des recruteurs ?

source : Pixabay

Vous avez profité de cette période pour voyager ? Parlez de « tour du monde », détaillez votre parcours et ce que cela vous a apporté. Personne ne vous reprochera d’avoir eu envie d’aller parcourir le monde pour découvrir de nouveaux horizons.
De même, après des années, il n’est pas étonnant d’avoir voulu faire une pause professionnelle ou d’avoir pris un congé sabbatique pour envisager un changement de carrière ou d’autres évolutions possibles.

Enfin, si vous avez voulu lancer un projet entrepreneurial mais que vous êtes de nouveau à la recherche d’un emploi, dites-vous que c’est justement le type d’expériences intéressantes aux yeux d’un recruteur.

Ainsi, sur votre CV, privilégiez des termes positifs plutôt que celui de « chômage ».


Valoriser le temps que vous avez eu à disposition

Quand on pense au chômage, on a tendance à penser « perte de temps ». Une période où nous n’avons rien fait de plus que d’envoyer des CV et d’attendre patiemment des réponses en espérant que l’une d’elles finira par être positive.

Pourtant, ce temps disponible peut être utilisé à bon escient, notamment si on en profite pour se former. Cela permet aussi de se prouver à soi-même et aux recruteurs, que ce n’est pas parce que l’on a été longuement au chômage que l’on est obsolète sur le marché du travail.

De même, grâce aux formations en ligne, profitez-en pour apprendre une langue ou un logiciel. Les actions de bénévolat qui vous auront permis de développer de nombreuses compétences sont aussi à mettre en avant, pensez-y.
 

Ne mentez pas !

Même si cela peut paraître évident, rappelons-le tout de même, mentir au sujet d’une période de chômage ne vous rendra pas service.
Si vous n’avez ni voyagé ni tenté l’aventure entrepreneuriale, d’autres éléments sont à mettre en avant. Vous avez par exemple sans doute réfléchi à votre futur projet professionnel.

Sachez que c’est un véritable atout à mettre en avant auprès des recruteurs. Puisque vous avez eu le temps de faire le point sur ce que vous voulez précisément, vous lui éviterez sûrement l’erreur de casting du candidat qui se rend compte au bout de quelques mois que ce n’est finalement pas exactement ce qu’il recherchait.

 

Période de chômage : comment en faire un atout auprès des recruteurs ?

source : Google Images

A contrario, si le recruteur à l’impression que vous essayez de lui cacher quelque chose, il pensera que vous n’êtes pas digne de confiance et vous n’aurez, de toute évidence, pas le poste.
Dites-vous également que le recruteur a forcément repéré le « trou » dans votre CV mais que s’il vous a fait venir en entretien, c’est que vos compétences et autres expériences l’intéressent.
 

Préparez-vous à en parler

Comme vous le redoutez sans doute, il y a de fortes chances pour que lors de l’entretien, le recruteur en face de vous vous pose quelques questions à ce sujet. Pour évitez de paniquer, une seule solution, préparez-vous ! 

Envisager les questions et remarques potentielles en ne mettant en avant que l’aspect positif. Qu’est-ce que cette période vous a apporté ? Vous avez appris à vous connaître, vous avez travaillé sur votre développement personnel, vous avez fait une pause professionnelle. Soyez concret dans les actions que vous avez pu mettre en place : formations, mooc…

Enfin, quand vous en parlerez, ne vous dévalorisez pas. Même si la grande majorité des recruteurs sont bienveillants, certains peuvent aussi être moins bien attentionnés et insister sur votre période de chômage pour vous déstabiliser. Cela ne veut pas dire que votre profil ne l’intéresse pas, au contraire. C’est surtout un moyen pour pouvoir ensuite négocier à la baisse le salaire qu’il vous proposera, en vous faisant douter de vos compétences.

  

Pour faire de votre période de chômage un atout, pensez avant tout à en tirer le positif car oui, il y en a. Et si vous trouver que cette période de chômage fait tâche dans votre CV, n’hésitez pas à aller consulter notre article pour vous aider à valoriser votre expérience professionnelle.

Partager cet article
Cpf final 2
Publicité
Map jobibou

Plus de 14 500 offres d'emploi !