Quelle est la bonne attitude à adopter quand un recruteur vous contacte pour la première fois et par téléphone ?

Par Clément le 17 octobre 2018

Recrutement Entretien d'embauche Bonnes pratiques
Partager cet article

Vous avez envoyé des candidatures pour trouver un emploi et gardez votre téléphone près de vous au cas où un recruteur vous contacte ? Voici nos conseils pour éviter de commettre des impairs lorsqu’un employeur potentiel vous appelle pour la première fois.

Dans les processus de recrutement d’entreprise, il arrive qu’un recruteur vous appelle à l’improviste, que vous soyez en période de recherche active ou bien déjà en poste. Ce premier échange téléphonique ne dure généralement pas plus de 5 minutes et n’est pas à proprement parler un entretien d’embauche. Cependant, il doit être minutieusement préparé afin de faire bonne impression car le recruteur peut s’en servir pour vous « tester ». Réussir cette première approche permet bien entendu d’augmenter vos chances d’être convoqué pour un entretien physique ou en visioconférence, il faut donc éviter certaines erreurs et adopter quelques bons réflexes.
 

Ayez conscience de l’intérêt que vous suscitez

Vous devez avoir à l’esprit que si le recruteur vous appelle, c’est qu’un ou plusieurs éléments lui ont plu dans votre profil, c’est donc un premier bon point.

Si vous êtes un candidat passif, c’est-à-dire que vous ne recherchez pas un emploi activement, il y a également des chances qu’un employeur s’intéresse à vous et vous appelle. Il y a deux raisons pour lesquelles les recruteurs s’intéressent aux candidats en veille : ils sont performants, puisqu’ils évoluent toujours dans l’entreprise au sein de laquelle ils ont été embauchés, et ils sont fidèles puisqu’ils ne cherchent pas à changer d’employeur. Autre détail qui a son importance : le candidat passif ne va pas gonfler son parcours pour être recruté à tout prix puisque c’est le recruteur qui l’a contacté en premier.

Appeler les candidats est une pratique de recrutement qu’on appelle aussi la chasse de têtes.  En effet, la pré sélection téléphonique est utilisée par 52% des entreprises. Que vous soyez en recherche active ou passive, être appelé est un très bon premier point qui va vous permettre d’aborder les étapes suivantes avec confiance.

 

Quelle est la bonne attitude à adopter quand un recruteur vous contacte pour la première fois et par téléphone ?

Le chasseur de têtes cible les meilleurs profils pour un poste vacant (source Getty Images)
 

N’hésitez pas à rappeler si vous n’êtes pas disponible

Avant de laisser la discussion s’installer, assurez-vous d’être dans les meilleures conditions pour cet échange. En effet, ce premier contact permet au recruteur de déterminer s’il doit continuer à investir du temps et de l’argent pour s’entretenir plus longuement avec vous, vous rencontrer et peut-être vous recruter. Pour bien comprendre les besoins du recruteur et pouvoir négocier au mieux cette première approche, il est nécessaire d’être dans un environnement calme. Autrement dit, si vous êtes en réunion, en voiture, dans les transports en commun, que vous venez de vous réveiller ou que vous êtes en train de vous occuper de vos enfants, proposez à votre interlocuteur de le rappeler un peu plus tard. Cela peut aussi être une stratégie à adopter pour vous donner les moyens d’être bien préparé pour cet entretien téléphonique.

 

Quelle est la bonne attitude à adopter quand un recruteur vous contacte pour la première fois et par téléphone ?

Mettez-vous dans les meilleures conditions pour répondre au téléphone et prenez des notes (source : VisualHunt)

Lorsque le recruteur vous appelle, il a l’avantage du lieu et du moment et se place donc automatiquement en position de force dans l’échange. Or, tout comme l’employeur potentiel doit juger s’il doit investir du temps et de l’argent pour poursuivre les entretiens, vous devez juger si ce recruteur mérite de votre temps pour continuer la discussion. De plus, vous montrer disponible immédiatement n’est pas un bon signal à envoyer au recruteur, qui préférera toujours un candidat actif et plus difficile à joindre. Si vous êtes en recherche d’emploi, être occupé signifie que vous avez des activités, que vous vous formez ou que vous êtes déjà en contact avec d’autres entreprises.

En revanche, si vous êtes disponible et dans un endroit propice à la discussion, n’oubliez pas de soigner votre entrée en matière. Utilisez un langage professionnel, des formules de politesse et gardez à l’esprit que le recruteur est peut-être votre prochain patron.
 

Faites preuve de curiosité

Lorsque le recruteur vous appelle, écoutez attentivement tout ce qu’il a à vous proposer avant de prendre une décision. En effet, ce n’est pas parce que vous êtes en poste que l’herbe est forcément plus verte ailleurs ni parce que vous êtes en recherche d’emploi que vous devez prendre le premier job qui se présente à vous, surtout si vous avez un projet professionnel défini. En revanche, vous pouvez aussi être agréablement surpris par le discours du recruteur et pourquoi pas trouver l’emploi qui vous correspond.

 

Quelle est la bonne attitude à adopter quand un recruteur vous contacte pour la première fois et par téléphone ?

Gardez votre CV près de vous pendant l'entretien (source : Etsy)

Votre interlocuteur peut tenter de vous déstabiliser en ne précisant pas sa demande immédiatement, aussi après les présentations n’hésitez pas à lui demander s’il a besoin d’informations complémentaires ne figurant pas sur votre CV ou de détails concernant votre candidature. Si vous souhaitez avoir des informations sur l’entreprise, il est possible que pour ce premier échange le recruteur souhaite taire le nom de la société pour laquelle il prospecte, en revanche il peut vous donner des indications sur les produits et services vendus ou le secteur.

Enfin, essayez de savoir pour quelles raisons le poste est vacant : s’agit-il d’un nouveau poste créé, d’un recrutement suite au départ d’un employé ou encore du remplacement d’un collaborateur peu performant ? Demandez ensuite la date d’entrée en poste pour savoir s’il doit être comblé rapidement ou si la sélection va durer quelques semaines. Cette information est capitale pour pouvoir négocier votre salaire.
 

Soyez poli et gardez le contact

Certains recruteurs ont une approche très commerciale et cherchent un peu trop à vous vendre leur entreprise, si bien qu’ils n’ont parfois pas pris le temps de bien se renseigner sur votre profil et vous proposent un poste qui ne vous correspond pas du tout. Dans ce cas, dites poliment au recruteur qu’il s’est trompé, la remarque sera bienveillante et professionnelle et évitera à d’autres candidats de se retrouver dans la même situation, ce qui représentera un gain de temps pour tout le monde.

De plus, c’est un excellent moyen de garder le contact et d’élargir votre réseau professionnel. Si le courant est bien passé, il est possible que le recruteur pense à vous pour un poste correspondant davantage à votre personnalité et vos compétences. Vous pourrez donc compter sur sa collaboration si votre situation professionnelle évolue… on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

Tous ces conseils devraient donc vous permettre de passer à l’étape suivante, c’est-à-dire l’entretien d’embauche, qu’il va aussi falloir préparer pour le réussir et ainsi décrocher le poste qui vous intéresse.

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 20 500 offres d'emploi !