Partager cet article

La pandémie de Covid a accentué l’instabilité et la fragilité du modèle actuel de travail. Les actifs ont dû s’adapter, notamment en apprenant à télétravailler.

Le présentiel en entreprise a repris timidement pour certains et à plein tube pour d’autres. Toutefois, de nombreux salariés, tous secteurs d’activité confondus, ont choisi de changer de métier.

En cette fin d’année, le désir de mobilité professionnelle chez les cadres est au plus haut. Les entreprises sont optimistes et ont des besoins accrus de recrutement. En effet, les intentions de recrutement pour le 4e trimestre 2021 progressent nettement pour les grandes entreprises et se maintiennent pour les PME.

La France connaît une situation de quasi plein emploi des cadres et les recrutements vont poursuivre leur croissance dans les mois à venir. Ainsi, les perspectives d’emploi pour 2022 paraissent plutôt bonnes. Examinons-les de près !

 

Les intentions de recrutements cadre des entreprises françaises

Selon l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres), le marché de l’emploi des cadres bénéficie du rebond de l’économie. En effet, sur le site de l’APEC, le nombre d’offres d’emplois cadre est en train d’atteindre le niveau d’avant crise. Pour la première fois depuis le début de la crise, le volume trimestriel d’offres d’emploi cadre a dépassé celui de 2019.

 

Quelles perspectives d’emploi pour les cadres en 2022 ?

L’enquête récente démontre que 61 % des grandes entreprises et 25 % des PME ont l’intention de recruter dans les mois à venir.

Par ailleurs, selon une étude du cabinet Robert Half dévoilée par Challenges, en 2022, la zone de recherche des recruteurs sera plus étendue qu'auparavant. En effet, 90% des dirigeants interrogés déclarent être prêts à chercher des candidats dans d'autres régions, voire dans d'autres pays.

 

Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de cadres ?

Transformation digitale

Les entreprises ont besoin de cadres capables de les accompagner dans leur transformation.

Pour être accompagnées au mieux, les entreprises ont besoin des compétences expertes des cadres. Ainsi, pour saisir les opportunités liées au digital, les entreprises doivent s’engager dans la mutation numérique, et créer de nombreux emplois pour les informaticiens par exemple.

En effet, les cadres sont recrutés pour accompagner les évolutions technologiques autour de la data, de la cybersécurité ou de l’intelligence artificielle.

Elles ont également besoin de les faire évoluer pour pouvoir résister à des crises futures. Les secteurs du digital et de l'informatique vont avoir plus que jamais besoin de personnel qualifié, du niveau bac +2 à bac+5.

 

Départs en retraite

Certains métiers vont recruter davantage, pour créer des emplois, mais également pour remplacer de nombreux départs en retraite !

En effet, les départs en retraite vont créer de grands besoins de cadres, notamment dans le commercial, l’administratif, la comptabilité et la finance. Ainsi, les cadres commerciaux, administratifs et financiers sont les métiers sur lesquels il y aura le plus de créations d'emploi.  

 

Comment les entreprises vont-elles s’y prendre pour attirer et recruter les talents ?

Le salaire : un facteur important pour les cadres

Il est probablement le critère principal pour attirer les cadres en entreprise. Les entreprises qui recherchent les meilleurs talents devront être généreux envers les candidats, car le marché connaît une pénurie de talents. Ainsi, compte tenu de la conjoncture économique actuelle, les cadres sont plutôt en situation de force vis-à-vis de l’emploi.  Cette situation de « quasi-pénurie » les favorise et tire ainsi les salaires vers le haut.

Toutefois, le salaire n’est pas le seul élément déterminant post crise !

 

Le télétravail : un levier de recrutement

Devenu un indicateur de bien-être, il permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Il s’agit d’un mode d’organisation que les entreprises ne peuvent désormais plus ignorer. En effet, il constitue à la fois un levier d’attractivité pour le recrutement, et un outil de fidélisation.

Le Ministère du Travail estime que le télétravail est la solution à mettre en œuvre de manière prioritaire en cas de rebond de l’épidémie. Par ailleurs, il encourage les entreprises à instaurer le télétravail progressivement et durablement pour un marché de l’emploi moderne, efficace et sécurisé.

Les opportunités d'emplois à distance s'étendent à de nombreux métiers et secteurs. Selon une étude du cabinet Robert Half dévoilée par Challenges, 42 % des dirigeants estiment que le télétravail sera un argument clé pour recruter des talents.  

Toutefois, permettre aux salariés de travailler 100% à distance restera exceptionnel (seulement 4% des dirigeants y sont prêts). En revanche, de nombreuses entreprises adopteront une organisation hybride dans les prochains mois.

Les cadres supérieurs sont intéressés par le télétravail et davantage de flexibilité. Ainsi, le « flex-office », un mix de travail à domicile et de travail au bureau, est une solution qu’ils apprécient de plus en plus. Désormais, si la possibilité de télétravailler n’est pas accordée aux collaborateurs, les chances de recruter des candidats compétents sont très minces ! Par ailleurs, les entreprises ayant des intentions de recrutement et étant localisées dans des zones peu attractives doivent absolument proposer le télétravail à leurs candidats.  

Comment trouver un emploi en télétravail ?

 

La culture d’entreprise : pour attirer et fidéliser les talents

La politique sociale de l’entreprise et les conditions de travail sont également des éléments déterminants pour attirer les cadres. Ils ne se contentent plus de chercher des emplois. Désormais, ils accordent une attention particulière à l’entreprise pour laquelle ils vont travailler.

L’Association nationale des DRH (Andrh) a annoncé que 47 % de ses entreprises adhérentes souhaitent faire grandir leurs équipes dans les prochains mois et que 37 % les maintiendront. Au-delà des propositions attrayantes de télétravail et de salaires, les employeurs doivent travailler sur leurs valeurs et leur culture d’entreprise pour recruter et fidéliser.

En effet, les entreprises doivent redoubler d’ingéniosité pour recruter les meilleurs éléments !

La culture d’entreprise ou culture organisationnelle, est un élément qui permet aux entreprises de se différencier. L’entreprise développe sa propre identité et son propre fonctionnement à travers ses valeurs, ses codes, son vocabulaire et ses méthodes de travail. Les candidats s’intéressent de plus en plus aux valeurs de l’entreprise qui les recrute.

Ainsi les valeurs personnelles du candidat doivent être en phase avec les valeurs de l’entreprise, qui doit vérifier qu’il y a une bonne adéquation entre les deux. Il est donc important que l’entreprise formalise ses valeurs auprès des candidats.

Une entreprise qui cherche à recruter les meilleurs talents devra démontrer beaucoup de flexibilité, des valeurs fortes et bienveillantes.

 

La Mobilité professionnelle des cadres

Le contexte économique favorable et le dynamisme du marché de l’emploi cadre engendrent une augmentation de la mobilité professionnelle des cadres.

 

Quelles perspectives d’emploi pour les cadres en 2022 ?

Source

« Pour la 1ère fois depuis le début de la crise sanitaire, le volume trimestriel d’offres d’emploi cadre a dépassé celui de 2019, année record pour les recrutements. Dans le même temps, alors que les entreprises affichent une confiance retrouvée, le désir de mobilité des cadres continue de progresser, chez les moins de 35 ans mais aussi chez les cadres en milieu de carrière, profils particulièrement convoités des recruteurs. » Gilles GATEAU, Directeur Général de l’APEC.

Selon un baromètre de l’APEC, 40% des cadres envisagent de changer d’entreprise dans les 12 mois. Cette volonté de changer d’employeur est en hausse. Les différentes motivations : découvrir de nouveaux horizons, avoir un meilleur salaire, développer de nouvelles compétences ou obtenir plus de responsabilités.

Enfin, l’étude de l’Apec démontre que la moitié des jeunes cadres ont créé, actualisé ou complété leur profil sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. Par ailleurs, plus d’un sur quatre dit avoir sollicité ses relations en vue de changer d’entreprise.

 

Quels sont les facteurs de mobilité professionnelle ?

La reprise de l’activité économique

Les cadres retrouvent enfin la mobilité perdue avec le Covid. Et ce désir de mobilité progresse à la fois chez les jeunes cadres mais également chez les cadres en milieu de carrière. Selon une enquête menée par l’APEC, si les jeunes restent les plus enclins à changer d’entreprise, cette progression est principalement le fait des cadres de 35 à 54 ans.

De nombreux actifs ont radicalement changé de point de vue sur le travail en entreprise depuis le premier confinement.

 

Le besoin de changement d’environnement de travail

La pandémie a engendré un bouleversement dans le monde du travail. L’explosion du télétravail a incité de nombreux travailleurs à déserter les grandes villes ou les pôles d’activité pour se réfugier dans des campagnes.

Par ailleurs, les projets de reconversion n’ont jamais été aussi nombreux !

La mobilité professionnelle est-elle un critère important pour les recruteurs ?

 

La recherche d’une augmentation de salaire

De nombreux cadres sont favorables à la mobilité professionnelle pour percevoir un meilleur salaire. Les entreprises le savent, si elles souhaitent attirer les meilleurs profils, elles ne devront pas hésiter à proposer des rémunérations attractives. Car même si la rémunération n’est pas le seul critère favorisant la mobilité professionnelle des cadres, il y contribue beaucoup !

D’après une étude sur les rémunérations effectuée par Deloitte : « Dans l’informatique, la vente, le juridique et la finance, les cadres sont mieux payés que leurs homologues des autres filières métiers, jusqu’à 5,5 % de plus pour un cadre évoluant dans la vente B to B. »

 

Comment trouver un emploi cadre en 2022

Que vous soyez tout fraîchement diplômé ou en quête d’une reconversion professionnelle, vous devez préparer correctement votre recherche d’emploi. Pour trouver le job de vos rêves vous pouvez postuler à une annonce, envoyer une candidature spontanée, vous faire approcher par un recruteur, ou encore activer votre réseau.

Quelles sont les étapes à réaliser pour optimiser votre employabilité ?

 

Définir votre projet professionnel

C’est évidemment la première étape d’une recherche d’emploi. Vous devez avoir une vision claire de votre projet professionnel. Est-ce que vous souhaitez obtenir une augmentation de salaire ? Changer de secteur ? Intégrer un secteur en particulier ?

Vous devez définir le périmètre de vos recherches :

  • Secteur d’activité
  • Salaire visé
  • Type de responsabilité
  • Mobilité

 

Personnaliser votre candidature

Pour être le plus pertinent possible, vous devez adapter votre candidature à votre recherche d’emploi.

Votre CV doit être clair et concis. Il doit contenir un titre et toutes les informations utiles aux recruteurs. Vos lettres de motivation doivent également être personnalisées. Vous pouvez expliquer votre projet professionnel et montrer vos motivations. Cela fera la différence avec une candidature classique.  

Comment faire la différence avec votre CV ?

 

Optimiser votre présence sur les réseaux

Le personal branding (identité numérique) doit être au centre de vos préoccupations lorsque vous êtes à la recherche d’un emploi, que ce soit pour une première expérience ou pour une reconversion.

LinkedIn est un réseau social professionnel qui peut avoir un réel impact sur votre identité numérique et sur votre recherche d’emploi en général. Il est certain qu’avec un profil bien optimisé, vous augmentez votre visibilité et vos chances d’apparaître dans les résultats de recherche des recruteurs intéressés par vos compétences !

Découvrez comment utiliser LinkedIn pour trouver un emploi.

Pour apprivoiser et maîtriser ce réseau professionnel, vous avez l’opportunité de suivre une formation courte LinkedIn. En effet, pour trouver un emploi en 2022, vous aurez sûrement besoin de vous former !

 

Vous former

Alors que le marché de l’emploi repart et que les offres se multiplient, on assiste également à une pénurie de talents ! Les recruteurs vont avoir des besoins spécifiques… Mais lesquels ? Quelles sont les compétences les plus recherchées ?

Ainsi, les perspectives d’emploi pour les cadres sont plutôt bonnes et si vous êtes à la recherche d’un emploi cadre, alors il est plus que jamais le moment de vous former pour acquérir de nouvelles compétences. Pour cela,vous pouvez vous former en digital learning, soit 100% en ligne, vous permettant ainsi d’adapter votre emploi du temps personnel et/ou professionnel.

Contactez des spécialistes pour découvrir les formations les plus adaptées à votre projet professionnel.

Enfin, rendez-vous sur les différents jobboards qui vous permettent de trouver des annonces et parfois même d’y postuler directement. Pensez à jeter un œil aux offres proposées par Jobibou pour compléter votre recherche d’emploi.

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 19 000 offres d'emploi !