Quels sont les métiers d’avenir dans le secteur du marketing et comment recruter ces talents ?

Par Clément le 28 juin 2018

Profil professionnel Competences-digitales
Partager cet article

Le big data et le digital ont entraîné la création de nouveaux métiers dans le marketing et la communication.

Que vous soyez spécialisé dans le recrutement marketing ou en recherche d’un poste, les termes de DPO, growth hacker ou encore inboud marketeur doivent faire partie de votre vocabulaire.

 

1 - La tendance est au webmarketing

Alors que le monde compte 3,81 milliards d’internautes, 2,81 milliards utilisent les réseaux sociaux et plus de 2 milliards y ont accès depuis leur smartphone.
Chaque minute, ce sont 7 millions de messages envoyés sur Snapchat, 216 millions de photos aimées sur Facebook et 2,4 millions sur Instagram, 400 heures de vidéos consommées sur YouTube ou encore 350 000 tweets envoyés : le mobile et les réseaux sociaux font désormais partie de notre quotidien.

Vous l’aurez compris, pour communiquer vous devez faire appel aux professionnels du webmarketing, un secteur qui ne cesse d’évoluer tout comme les métiers qui y sont liés. Pour suivre les tendances du marché et répondre aux besoins de votre entreprise en matière de recrutement, voici quelques profils-type à suivre de près et quelques conseils sur la façon de les attirer.

 

2 - Le Data Protection Officer

Le Data Protection Officer, ou DPO, est la personne en charge de la protection des données personnelles des utilisateurs. Ce poste est d’autant plus important depuis l’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du règlement sur la protection des données personnelles (RGPD) qui impose aux entreprises de nommer un DPO lorsque le traitement de données à caractère personnel est appliqué, dans un but commercial ou non. Le non-respect de cette règle peut faire risquer à la marque des amendes de plusieurs millions d’euros.

Le DPO met donc en place les actions nécessaires à la protection des données des utilisateurs et joue aussi un rôle de conseil, de contrôle et de coopération auprès de l’autorité de contrôle. Il possède des connaissances juridiques, marketing et techniques.

Au sein d’une entreprise, le DPO n’est pas obligé de remplir cette fonction à plein temps. Il peut être en charge de missions de marketing plus « classiques ». Il peut aussi travailler en tant que conseiller externe au sein d’une agence.

 

3 - L’Inboud Marketeur

Le principe de l’Inboud Marketing est d’attirer le client avec du contenu personnalisé et pertinent plutôt que d’aller le démarcher via des campagnes marketing intrusives (publicités sur les réseaux sociaux, bannières animées sur les blogs, vidéos diffusées sur YouTube, etc.).

L’Inboud Marketeur est donc la personne, au sein d’une entreprise ou d’une agence, qui collecte, analyse et utilise à bon escient les données sur ses prospects et clients. Cette connaissance lui permet de diffuser du contenu adapté à ses besoins sur les canaux de communication qu’il utilise quotidiennement.

L’Inboud Marketeur possède donc de grandes qualités de rédaction, que ce soit pour écrire des articles ou des storyboards de vidéo, de bonnes connaissances en SEO pour optimiser la visibilité de la marque mais aussi une bonne maîtrise des réseaux sociaux et quelques notions de code. Bien entendu, des bases marketing sont indispensables puisque l’Inboud Marketeur doit positionner l’entreprise comme experte sur son domaine d’activité.

 

4 - Le Growth Hacker

Difficile de définir le métier de Growth Hacker car il ne s’agit pas véritablement d’un poste mais plutôt d’un ensemble d’aptitudes couplées à une bonne dose de créativité. Le Growth Hacker est en effet une personne qui aime utiliser un ensemble de techniques et d’outils marketing afin d'accélérer rapidement la croissance du chiffre d’affaires de l’entreprise. Il va donc mettre à profit ses connaissances en matière de publicité en ligne, de référencement, de réseaux sociaux, de rédaction, de développement, d’analyse du trafic ou encore de marketing automation pour parvenir à ses fins.

Ce terme très à la mode est utilisé dans la plupart des entreprises du web comme Airbnb, Facebook, Instagram ou encore Twitter. Un bon exemple de Growth Hacking est le parrainage utilisé par PayPal pour augmenter l’espace disponible d’un utilisateur chaque fois qu’il incitait une personne de son entourage à s’inscrire.

Le Growth Hacker est généralement un Freelance ou un professionnel du marketing travaillant en agence qui va s’acquitter de missions de court terme pour débloquer une situation compliquée.

 

5 - Le Social Media Manager

Le Social Media Manager est l’évolution naturelle du métier de Community Manager, avec une fonction plus stratégique et plus commerciale. Chaque réseau social a désormais ses codes et on ne communique pas de la même façon sur Facebook, Twitter ou encore Snapchat. De plus, il faut se tenir au courant des nouveautés proposées par chaque plateforme (publicité, modification du flux d’actualité, chatbots, etc.) et savoir les utiliser à son avantage.

Les missions du Social Media Manager concernent la présentation de la stratégie sociale aux collaborateurs de l’entreprise, le management, les tests de nouveautés, les relations avec les influenceurs et les agences, le social selling et enfin l'analyse des données et des performances de conversion. Issu d’une formation en marketing digital, le Social Media Manager est une personne curieuse, créative et à l’écoute des tendances.

 

6 - Le Trafic Manager

Le Trafic Manager est le responsable de la fréquentation des sites web. Il doit utiliser tous les leviers d’acquisition de trafic afin d’améliorer la visibilité d’un site web et attirer des internautes qualifiés. Toutes ces opérations ont pour objectif final d’augmenter les ventes et de recruter de nouveaux prospects. Les termes référencement payant, référencement naturel, e-mailing, affiliation, display, comparateurs de prix, liens sponsorisés et réseaux sociaux n’ont aucun secret pour lui.

Le Trafic Manager doit aussi faire preuve d'un grand sens de l’organisation et aimer les chiffres et les statistiques : nombre de visiteurs uniques, pages vues, parcours et durée des visites, nombre de clics, mots saisis dans le moteur de recherche interne du site, etc.

 

7 - Le chef de projet e-CRM

Le chef de projet e-CRM est chargé de la relation avec les visiteurs du site web de son entreprise. Il est doté de bonnes connaissances en marketing, maîtrise les codes d’Internet et a une excellente capacité d’analyse et de synthèse. Il connaît parfaitement le marché sur lequel il évolue et a pour objectif de fidéliser les visiteurs et de transformer chaque visite en action concrète : demande de devis, prise de contact, inscription à une newsletter. Il s’occupe également de l’envoi d’e-mailing ciblés et met en place des processus orientés client. Enfin, il relie le site web au CRM de l’entreprise afin de disposer des données les plus précises possibles sur les visiteurs, prospects et clients.

 

Comment recruter des talents dans le domaine du webmarketing ?

La mission d’un service RH est de pouvoir dénicher, attirer, embaucher et intégrer les meilleurs talents pour une entreprise en misant sur le capital humain, la complémentarité de chaque membre de l’équipe et en faisant en sorte que chaque personne s’adapte à la culture et l’environnement de l’entreprise.
Plus votre équipe apparaîtra soudée et compétente et plus les candidats souhaiteront en faire partie. Si vous souhaitez disposer de marketeurs digitaux talentueux, il va donc falloir vanter les mérites de votre entreprise mais aussi des équipes de travail.

Pour donner une image dynamique et moderne de votre entreprise, vous devez travailler avec les services marketing et communication. Cette image véhiculée sur le web et les réseaux sociaux donnera un avant-goût de la culture de votre marque. Beaucoup de candidats n’hésitent pas à rejoindre des startups, qui proposent pourtant un salaire moins élevé qu’une PME, tout simplement parce qu’ils souhaitent avant tout appartenir à une tribu, une famille qui partage les mêmes valeurs qu’eux.

Ne cherchez donc pas à survendre votre entreprise mais soyez le plus transparent possible sur l’ambiance de travail, sinon vous risquez de vous retrouver avec une équipe déçue, peu motivée et en désaccord avec vos valeurs. En revanche, faites en sorte que chaque employé se sente bien au travail et qu’il ne le voie pas comme une contrainte permanente.

Considérez chaque candidat comme un client : vous lui vendez votre entreprise au même titre qu’il vous vend ses compétences. Si vous croyez en lui, vous souhaiterez l’embaucher et s’il croit en vous, il sera motivé à l’idée de vous rejoindre.

Enfin, proposez un salaire à hauteur des tendances du marché et du poste proposé. Si le coût mensuel est trop élevé pour votre entreprise, vous pouvez aussi mettre en place un système de primes en fonction des objectifs.

Partager cet article
Cpf final 2
Publicité
Map jobibou

Plus de 14 300 offres d'emploi !