Reconversion professionnelle en 2021 : près d’un français sur deux concernés !

Par Valentine le 14 juin 2021

Profil professionnel Secteur d'avenir Reconversion Montee-en-competences
Partager cet article

Pour la deuxième année consécutive, VISIPLUS Academy s’est associée à BVA et LHH pour produire une enquête sur les pratiques des actifs français en matière de reconversion professionnelle. En juin 2021, les résultats sont encore une fois édifiants : 49% des actifs français envisagent, effectuent ou ont déjà réalisé leur reconversion professionnelle ! Et c’est d’autant plus vrai pour les demandeurs d’emploi qui sont de plus en plus nombreux à vouloir sauter le pas… Si la tendance était déjà amorcée en 2020, l’empreinte que laisse la crise du Covid-19 sur la durée n’a fait que l’accélérer. Mais comment la crise a-t-elle bouleversé les pratiques françaises en matière de reconversion professionnelle ? Quel est le profil de ces actifs ? Quelles raisons les ont poussés à envisager leur reconversion ? Quels sont les parcours professionnels les plus enviés ? On répond à toutes vos questions dans cet article :) 

 

Pourquoi les actifs français veulent changer de voie ? 

Si, comme nous le verrons dans un second temps, la crise sanitaire a poussé de plus en plus de Français sur la voie de la reconversion, il faut savoir qu’il s’agit d’une tendance plus ancienne. En effet, par rapport à l’enquête sortie en 2020, les chiffres sont relativement stables avec 49% des actifs français envisageant ou ayant déjà amorcé une reconversion professionnelle. 

Et pour cause, certaines raisons évoquées proviennent de véritables questionnements de fond. D’ailleurs, certaines raisons reviennent plus souvent que d’autres dans les résultats de l'enquête VISIPLUS, avec en trio de tête : 

  • « l’ennui et le manque de sens au travail ». Cette raison est en effet citée par 44% des répondants : 28% d’entre eux en font même leur raison principale ;
  • « la pression dans le job actuel » (36% des répondants dont 18% en raison principale) ;
  • « les problèmes de santé » comme un burn-out par exemple (23% des répondants dont 13% en raison principale). Un résultat qui n’a malheureusement rien de très surprenant avec les nouvelles études pointent du doigt l’augmentation des cas de burn-out en France. 

 

L’impact de la crise du Covid-19 sur le désir de se reconvertir 

Si la reconversion professionnelle est de plus en plus envisagée, et que la flexibilité du monde du travail permet des changements de carrière tout au long de sa vie active, la crise sanitaire que nous traversons n’a fait qu’accélérer cette tendance

 

Reconversion professionnelle en 2021 : près d’un français sur deux concernés !

 

En effet, entre la mise à l’arrêt totale puis partielle de l’activité de l’entreprise, le chômage partiel ou encore les interruptions de contrat : en l’espace d’un an et demi, la crise sanitaire a impacté directement la vie professionnelle de près d’un actif sur deux ! C’est à cette occasion que les Français qui n’avaient pas encore envisagé de reconversion ont trouvé l’opportunité de questionner leur parcours. Pour 20% de ces derniers, la période a d’ailleurs fait office de déclencheur en rompant leur routine quotidienne et en offrant une fenêtre de réflexion : pour la toute première fois, ils ont vraiment eu le temps de faire le point sur leur carrière, leurs conditions de travail et leurs envies d’évolution professionnelle. De nombreux projets de reconversion sont ainsi nés directement de la crise !

Dans les raisons principalement évoquées par les répondants au sondage, on retrouve sans surprise les éléments qui découlent de la réflexion offerte par une économie au ralenti :

  • ennui/manque de sens au travail
  • Mauvaises conditions de travail (trop de pression ou de contraintes) 
  • burn-out, dépression, stress, ou autres problèmes relatifs à la santé

Pour pallier à ces problèmes identifiés, les 49% d’actifs concernés par la reconversion expriment vouloir : 

  • changer de secteur d’activité (28%)
  • Apprendre un nouveau métier (24%)
  • Devenir indépendant (8%)

 

Reconversion professionnelle en 2021 : près d’un français sur deux concernés !

 

Alors si la crise vous a vous aussi permis de prendre le temps de réfléchir à votre carrière et à vos objectifs professionnels, sachez que vous n’êtes pas seuls ! En effet, vous êtes de plus en plus nombreux à exprimer votre souhait de gagner en liberté pour mieux concilier votre vie professionnelle et privée (23%), mais aussi à espérer une meilleure rémunération (22%) et à vous sentir utile en donnant du sens à votre travail (22%).

 

Les profils les plus enclins à entreprendre une reconversion 

En fonction des raisons invoquées dans le sondage comme motivation à changer de voie, on imagine que certains profils sont plus enclins à envisager une reconversion professionnelle de façon sérieuse. En effet, selon le Baromètre VISIPLUS en partenariat avec BVA et LHH, certaines catégories d’actifs sont nettement plus enclines à se reconvertir que les autres. Parmi elles figurent surtout :

  • les jeunes de 25 à 34 ans ;
  • les demandeurs d’emploi. Étant entendu que se reconvertir dans un métier porteur accélère la réinsertion professionnelle ;
  • les actifs issus de secteurs durement touchés par la crise sanitaire (ex. : commerce, restauration).

À l’inverse, les actifs qui sont entrés dans la phase de « fin de carrière » (les 50-64 ans) se montrent plus réticents sur le sujet de la reconversion avec 65% d’entre eux qui n’envisagent pas se reconvertir. 

Si certains d’entre eux sont tout simplement satisfaits de leur situation professionnelle, d’autres pourraient se laisser tenter par le changement, mais n’osent pas se lancer. Cette réticence peut s’expliquer notamment par crainte de se lancer trop tard ou de rencontrer des difficultés compte tenu de leur âge. Pourtant, cette crainte n’est pas nécessairement justifiée. 

En effet, il faut savoir qu’un projet de reconversion professionnelle, dès lors qu’il est mûrement réfléchi et bien mené pour répondre à ses objectifs peut être couronné de succès à n’importe quel âge. C’est d’autant plus vrai dans le cadre des demandeurs d’emploi qui ont tout intérêt à valoriser les carrières porteuses, surtout « sur le tard ». Cela permet de s’ancrer dans l’évolution du marché de l’emploi et d’en saisir les nouvelles dynamiques pour revenir sur le marché du travail plus sereinement ! 

De plus, sachez que vos expériences passées en ressources humaines, en vente ou en communication sera alors un véritable atout. Surtout si vous disposez d’un réseau suffisamment étoffé pour le tourner à votre avantage ;)

 

Les compétences indispensables pour une reconversion réussie

Si le désir de reconversion se fait de plus en plus grand, c’est aussi que certaines compétences sont jugées indispensables, au point que les actifs français sont de plus en plus désireux de les maîtriser. Qu’il s’agisse des hard skills ou des soft skills, certaines tendances émergent du e l'enquête avec certaines compétences particulièrement valorisées par les personnes concernées par la reconversion professionnelle. 

Reconversion professionnelle en 2021 : près d’un français sur deux concernés !

 

Du côté des hard skills, c’est sans trop de surprise que les compétences digitales sont mises à l’honneur ! Qu’il s’agisse de répondre au virage numérique des entreprises ou aux attentes digitales dues à la distanciation sociale, voici le top 5 des compétences métiers incontournables

 

Ce classement nous montre d’ailleurs que les actifs souhaitant se reconvertir sont conscients des tendances actuelles du marché de l’emploi puisque les compétences évoquées ici correspondent aux compétences les plus porteuses identifiées pour l’année 2021 !  

Voilà pour ce qui est des hard skills. Mais pour ceux d’entre vous qui nous suivez régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir l’importance des soft skills dans votre recherche d’emploi ! Et à ce niveau là, certaines compétences dites « douces » sont citées plus que d’autres dans le cadre de l’étude. En voici le top 5 : 

… Et la liste est encore longue. Avec certaines compétences comme le Leadership, le sens du service client ou encore la créativité qui arrivent plus loin dans le classement mais qui ne sont pas moins importantes ! N’hésitez pas à les développer, car les soft skills tiennent vraiment de plus en plus de place dans les campagnes de recrutement :)

 

Comment mener à bien son projet de reconversion ? 

Si comme un actif sur deux, vous êtes tentés par la reconversion professionnelle, mais que vous avez peur de vous jeter dans le grand bain, pas de panique ! Il existe différents leviers à activer pour développer les compétences de votre choix.

En cette période de crise sanitaire, où nous sommes tous et toutes incités à respecter les distances et les gestes barrières, vous pouvez opter pour une formation en ligne. De plus, le digital learning vous permettra de monter en compétences à votre propre rythme, tout en gardant votre activité professionnelle ou en continuant votre recherche d’emploi. D'ailleurs, plus de trois quarts des actifs (76%) étaient prêts à suivre une formation à distance dans le cadre de leur reconversion en 2020.
Pour trouver votre formation en e-learning, n'hésitez pas à utiliser un filtre « formation à distance » sur le site ou l’application Mon Compte Formation !

Et, bonne nouvelle, le panel de formations proposées est très large et la plupart d’entre elles sont accessibles en blended et digital Learning tout en étant éligibles au CPF.

Nous vous invitons à télécharger le guide VISIPLUS academy de la reconversion professionnelle. Vous y découvrirez notamment les témoignages de professionnels qui ont franchi le cap ! Enfin, vous pouvez également à télécharger gratuitement l’intégralité cette enquête et son infographie si vous voulez en savoir plus sur les tendances de la reconversion en 2021. En espérant que ces témoignages vous donneront l’envie de sauter le pas, bonne chance pour votre reconversion et votre recherche d'emploi :)

 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 20 400 offres d'emploi !