Soigner son e-réputation : désormais indispensable pour trouver un emploi

Par Valentine le 14 janvier 2021

Réseaux sociaux E-reputation Candidatures Recrutement 2.0
Partager cet article

Chercher un emploi à l’ère du numérique nécessite une certaine discipline, notamment en ce qui concerne nos activités en ligne (même privées). Si l’on pense à soigner son CV, sa lettre de motivation ou sa tenue le jour de l’entretien, nous sommes encore trop nombreux à sous-estimer l’impact de l’e-réputation sur l’embauche. Et pourtant, une très large majorité des recruteurs prennent la peine de lancer une recherche en ligne sur les candidats… Alors ne vous mettez pas en porte-à-faux et apprenez dès à présent à soigner votre e-réputation, comme un paramètre indispensable pour trouver le job de vos rêves ! On vous dit tout :) 


L’é-réputation en quelques lignes

Selon Pôle Emploi, l’e-réputation ou réputation en ligne correspond à “l’image que vous véhiculez sur internet et sur les réseaux sociaux”. Jusque là tout paraît normal. D’ailleurs, surtout depuis l’apparition des réseaux sociaux, nous alimentons quotidiennement cette image avec nos publications, nos photos, nos commentaires, nos inscriptions sur divers sites, etc. Cette image peut être positive, mais elle pourrait tout autant vous porter préjudice si vous ne portez pas attention à ce qu’un recruteur pourrait trouver en ligne à votre sujet. Ainsi, pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez veiller à ce qui est accessible sur vous, et vous assurer que votre nom soit associé à vos réalisations ainsi qu’à une image positive de votre personne :) 


L’importance de soigner sa e-réputation dans votre recherche d’emploi

Tout comme la réputation IRL, vous pensez très certainement à l’image que vous renvoyez de vous, et notamment auprès des recruteurs. Et vous avez tout à fait raison ! En effet, à ce sujet les chiffres sont édifiants. On considère que 90% des recruteurs tapent les noms des candidats sur Google, selon une grande enquête menée par RégionJob en 2015. Il se peut d’ailleurs que depuis cette date, le pourcentage ait encore augmenté. Vous saisissez donc l’importance primordiale de soigner son e-réputation pour vous assurer la réussite dans votre recherche ;)

Si la notion de réputation a toujours existé, elle a opéré un véritable changement d’échelle avec l’avènement du digital. En effet, ce qui donne de l’importance à l’image que vous renvoyez de vous, c’est son audience. Là où cette audience était limitée à un lieu et un moment donné, ses limites se sont considérablement étendues sur internet. Une audience décuplée est également synonyme d’effets et conséquences amplifiés. Pour mieux comprendre, nous pouvons nous appuyer sur les paroles de Christophe Alcantara, spécialiste en e-réputation et enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la communication à l'université Toulouse 1 Capitole.

“ Dans la notion d’e-réputation, on trouve en plus l’instantanéité, l’ubiquité et la viralité des réseaux sociaux. La puissance médiatique en démultiplie les effets. (...) En fait, ce que l’on publie sur Internet devient non pas une information privée, mais une information publique, et potentiellement l’audience peut devenir vite énorme”. 

 

Vous voyez déjà l’impact que peut avoir un mauvais tweet ou une erreur de jugement sur internet, et le bad buzz très vite créé pour les personnalités publiques. Alors si bien sûr votre nombre de followers est moindre, sachez que les recruteurs gardent toujours un œil sur vos activités en ligne. Mais pas de panique ! On a plein de conseils à vous donner pour vous assurer une réputation positive :) 


Le B.A- Ba de l'e-réputation : nos 5 conseils pour en prendre soin

1. Mettez-vous dans la peau du recruteur 

La première étape pour prendre conscience de ce qui est accessible à votre sujet en termes de e-réputation, c’est bien sûr de vous Googler vous-même ! Vous aurez ainsi accès à tous les résultats sur lesquels peuvent tomber les recruteurs souhaitant investiguer vos activités en ligne.

Si le recruteur ne regarde les résultats seulement dans la phase de recrutement, nous vous conseillons de procéder régulièrement à cette opération pour guetter les contenus indésirables qui pourraient apparaître. 

Aussi, profitez d’avoir sous les yeux toutes les informations accessibles à votre sujet pour les trier : lesquelles vous présentent réellement à votre avantage, lesquelles sont tendancieuses, surtout dans le cadre professionnel, etc. A partir de là, supprimez ce qui vous présente à votre désavantage. Une fois le tri fait, vous pouvez définir votre "ligne de conduite digitale”. A la manière d’une ligne éditoriale, en fonction du domaine et du poste que vous convoitez, identifiez les publications que vous souhaitez mettre en avant. Désormais, vous ferez attention à chacune de vos publications, en vous basant sur cette ligne directrice, ce qui rendra vos tris beaucoup plus faciles à l’avenir ;) 


2. Gardez un oeil sur ce qui est publié 

Il se peut également que votre e-réputation soit ternie par un tiers, même inconsciemment. En effet, si un de vos contacts (amis, famille, etc.) publie des données que vous estimez gênantes pour votre réputation, demandez immédiatement de les supprimer. Si cette personne refuse ou que vous êtes face à un contenu que vous ne parvenez pas à supprimer vous-même, il faut savoir que vous êtes légalement en droit d’exiger la suppression de ces informations par les sites qui l’hébergent. 

Ce droit est octroyé depuis 1978 par le biais de la loi informatique et liberté. Pour le faire valoir, il vous faut (sans tarder) contacter les administrateurs du site en question. N’oubliez pas non plus de remplir le formulaire Google permettant de supprimer l’information compromettante des résultats de recherche. En dernier recours, si vous n’arrivez pas à faire supprimer le contenu indésirable, vous pouvez vous pouvez le signaler auprès de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). Il s’agit de l’autorité française garante du contrôle et de la protection des données personnelles. 


3. Utilisez les réseaux professionnels à votre avantage

On a tendance à penser que pour s’assurer de ne pas avoir de mauvaise réputation en ligne, il est préférable de supprimer toute trace de nos activités sur les réseaux sociaux. Pourtant, disparaître totalement de la toile n’est pas forcément la meilleure solution. Comme l’explique Christophe Alcantara:

“Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas présent sur Internet que les autres ne le sont pas pour vous !”.

En effet, vidéos de nouvel an arrosées, photos de classe oubliées, autant d’informations que des tiers peuvent publier à votre propos. Alors le meilleur moyen de les communiquer reste de communiquer soi-même pour garder la mainmise sur ce qu’il se passe. A cela le professeur ajoute :

“on peut se cacher, mais il est pour moi plutôt intéressant d’avoir une présence cadrée sur les réseaux. Pour le recruteur, cela humanise la candidature”.

Alors évidemment, on ne vous dit pas là d’alimenter votre feed Facebook ou Instagram de vidéos de chatons ou de vos dernières vacances en maillot, mais pensez à mettre en avant des informations pertinentes à votre sujet qui peuvent séduire le recruteur. Pour cela, appuyez-vous sur les réseaux sociaux professionnels ! En France, on estime qu’un tiers de la population active a un profil LinkedIn, quand 3,5 millions d’entre eux sont inscrits sur Viadeo. Et les recruteurs sont bien conscients du développement de ces réseaux. D’ailleurs, plus de 50% d’entre eux les utilisent pour leur recherche en ressources humaines, de quoi vous donner envie de créer un compte ;) 

Soigner son e-réputation : désormais indispensable pour trouver un emploi


4. Restez actif ! 

Vous l’aurez donc compris, l'enjeu est de trouver un juste milieu sur Internet : ne pas disparaître complètement de l’espace numérique, tout en respectant la ligne éditoriale que vous vous êtes fixé. Ainsi, il convient de mettre régulièrement à jour votre profil, particulièrement sur les réseaux sociaux professionnels. N’hésitez pas d’ailleurs à y ajouter votre CV et une photo “professionnelle” qui rassurera le recruteur sur votre humanité ;) 

Au-delà de votre profil, il est important de créer une base de contacts sur ces sites, qui montreront non seulement que vous y êtes actifs mais aussi que vous êtes en mesure de créer un petit réseau autour de vous. Identifiez les personnes à recommander en fonction du poste visé et du milieu dans lequel vous évoluez. Et faites-vous recommander en retour ! Cette technique, certes basique, permet d’augmenter votre audience et donc votre visibilité, mais elle illustre également votre motivation !


5. Appliquez les techniques de référencement à vous-même

N’oubliez pas que 90% des recruteurs tapent le nom des candidats sur un moteur de recherche, et plus particulièrement Google, alors attention aux résultats qui sortent en premier ! Comme pour un site internet, essayez d’appliquer les techniques de SEO à vous-mêmes ;). Si vous n’êtes pas familier avec ce concept, le SEO (“Search engine optimisation”, optimisation pour les moteurs de recherche en français) définit l’ensemble des techniques mises en œuvre pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche. 

L’une des premières choses à faire pour associer le SEO à votre nom est d’identifier les mots clés employés dans la description du poste visé, ou les mots revenant régulièrement dans le secteur qui vous plaît. Pour cela, n’hésitez pas à consulter les sites internet des entreprises et les fiches de poste qui vous intéressent. Vous identifierez plus clairement les mots qui reviennent le plus. Maintenant que vous les connaissez, vous n’avez plus qu’à compléter vos différents profils pour y intégrer ces termes. En googlant votre nom les recruteurs auront ainsi beaucoup plus de chance de tomber sur du contenu professionnel et cohérent plutôt que sur vos dernières photos de soirées ! 

Enfin, sachez qu’un profil bien rempli, témoignant de votre motivation, avec des formations cohérentes en fonction du poste visé sera un atout non négligeable. Ainsi, sachez qu’il est tout à fait possible de vous former régulièrement, et notamment pour suivre l’évolution des outils numériques et technologiques qui feront de vous un candidat à la pointe. 

Par exemple, si vous souhaitez évoluer dans le marketing, il est tout à fait possible d’envisager une formation sur les stratégies web marketing pour vous familiariser avec les nouveaux outils utilisés dans ce secteur. Cela vous permettra également de pouvoir le noter sur votre profil et d'améliorer plus encore votre référencement ;) 

Vous connaissez maintenant les petites astuces pour vous assurer une bonne e-réputation, alors bonne chance ! 

 

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 20 700 offres d'emploi !