Top 5 des compétences auxquelles se former pour booster sa recherche d'emploi en 2021

Par Valentine le 27 avril 2021

Digitalisation-des-metiers Secteur d'avenir Competences Recherche d'emploi Competences-digitales
Partager cet article

Crise économique, digitalisation, monde d’après, jeunesse en quête de sens… Tant de facteurs qui font que le monde de l’emploi évolue perpétuellement. Et l’année 2021 est particulièrement riche en nouveaux défis. Heureusement, vous pouvez vous former à de nouvelles compétences pour correspondre aux attentes des recruteurs et booster votre recherche d’emploi. Mais quels sont les métiers les plus en vue en 2021 ? Quelle formation choisir pour s’adapter avec pertinence aux évolutions du marché de l’emploi ? On fait le point.

 

Les facteurs de l’évolution du monde de l’emploi en 2021

La digitalisation des entreprises

Le virage numérique des entreprises n’est pas un sujet nouveau. En effet, depuis plusieurs années, de nombreux secteurs prennent le parti de la digitalisation pour correspondre aux nouveaux modèles économiques. Pour que tout le monde puisse profiter de la numérisation des activités, il convient de se former à de nouvelles pratiques pour ne pas louper le coche ! 

À ce propos, le Ministère du Travail nous alarme depuis 2018 : environ 15 % des emplois que l'on connaît aujourd'hui risquent de ne plus exister bientôt, et près de 60 % vont faire l'objet d'une transformation en profondeur. Ce sont là des conséquences directes de la montée en puissance du digital. Pour accompagner ces changements majeurs, les salariés et les entrepreneurs d'aujourd'hui et de demain, doivent continuellement apprendre de nouvelles compétences.

 

L’impact de la crise du Covid-19

Depuis 2020, ce phénomène tend à s’amplifier. Bien que la crise du coronavirus ait eu pour effet de repenser en profondeur les façons de produire et de travailler, elle tend à impliquer encore plus de digitalisation. 

 

 La crise du coronavirus a eu pour effet de repenser en profondeur les façons de produire et de travailler, elle tend à impliquer encore plus de digitalisation. 

 

Cette même année, BCG, cabinet international de conseil en management et stratégie, a réalisé une enquête auprès de 5250 personnes – managers et salariés – dans cinq pays (États-Unis, Chine, Royaume-Uni, Allemagne et France) afin de connaître leur ressenti par rapport à la « nouvelle » transformation digitale des entreprises.

Parmi les sondés, on note que les managers et salariés français sont respectivement 80% et 73% à estimer que la digitalisation de leur entreprise est indispensable pour relancer l’activité après la crise du coronavirus.

En effet, la crise du Covid-19 a plongé les entreprises dans une période d’incertitude et d’instabilité avec un arrêt quasi-total de l’économie. La relance s’annonce progressive et doit s’appuyer sur le digital et une écoute bien plus poussée des consommateurs.

Parmi les entreprises qui ont le mieux résisté aux périodes de confinement et au ralentissement économique, on retrouve principalement celles qui ont su faire preuve d’agilité et mettre en place des outils digitaux dans le pilotage de leurs activités. En favorisant le télétravail, elles ont investi dans de nouvelles technologies. Elles ont également mis en place des méthodes de travail bien plus adaptées au contexte actuel et aux besoins des collaborateurs.

Pour être sûr que cette transition soit suivie par les salariés, ces derniers doivent se former aux outils digitaux et aux nouvelles pratiques indispensables à la numérisation de son activité !

 

Des actifs français en quête de sens

Que ce soit pour correspondre aux attentes nouvelles du marché de l’emploi ou pour trouver un travail qui correspond à leurs valeurs, de plus en plus d’actifs français envisagent une formation, voire une reconversion

D’ailleurs, une enquête conjointe de VISIPLUS Academy et BVA, menée en juin 2020, interroge sur les pratiques françaises en matière de reconversion professionnelle. On y apprend que la période de confinement, et parfois le chômage partiel, a laissé un temps de réflexion aux salariés français qui ont pu penser leur parcours avec des perspectives nouvelles.

Ainsi, parmi les personnes ayant réalisé ou envisageant une reconversion, le premier déclencheur de changement identifié concerne l’ennui et le manque de sens dans leur poste actuel (40% des actifs en cours de reconversion et 45% des actifs qui l’envisagent). La quête de sens, suite à la crise sanitaire, apparaît alors comme une priorité pour de nombreux actifs français qui veulent accorder leur activité avec les valeurs qui les animent.

Cette volonté de donner du sens à son métier avait déjà été étudiée par Estelle M. Morin, professeure en psychologie à HEC Montréal, qui définit le sens au travail selon ces 3 critères : “la signification du travail, sa valeur aux yeux du sujet et la définition qu’il en a”, dans son livre Donner du sens au travail (2006). Sur cette base, envisager une formation vous permettant de développer les compétences nécessaires au job de vos rêves paraît comme une option tout à fait pertinente, et notamment en période de confinement, à l’heure où nous interrogeons nos manières de fonctionner.

 

 La quête de sens apparaît comme une priorité pour de nombreux actifs français qui veulent accorder leur activité avec les valeurs qui les animent.

 

Les compétences les plus prisées pour 2021

Les métiers en pleine évolution

Comme expliqué plus haut, il existe divers facteurs contribuant à l’évolution du marché de l’emploi. Qu’il s’agisse de la digitalisation de votre secteur d’activité, de la crise du coronavirus ou de votre volonté de trouver un emploi en accord avec vos valeurs, vous pouvez être tentés par une formation. Cette dernière peut vous permettre de mieux correspondre aux attentes d’un marché de l’emploi en mouvement et aux attentes de recruteurs toujours plus exigeants. Pour y voir plus clair dans le paysage de la certification professionnelle et s’adapter avec pertinence aux évolutions du monde du travail, France compétences (l’autorité publique de financement et de régulation de la formation professionnelle et de l’apprentissage) a recensé, pour la 2e année consécutive, une liste « des métiers émergents ou en particulière évolution » en 2021. Voici quelques exemples de ces métiers en plein boom, pour comprendre les grandes tendances qui en découlent : 

  • Assistant médical 

Ce poste a été créé par la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé. À l’horizon 2022 plus de 4000 assistants médicaux à temps partiel seront recrutés. À savoir que le plan Ma Santé 2022 met en avant la numérisation des outils de santé, avec le DMP (dossier médical partagé), notamment. 

  • Chargé de recyclage de production en plasturgie 

Compte tenu des engagements pris par les acteurs de la production de produits plastiques au niveau européen en termes de recyclage, de nouveaux postes vont être massivement créés. Il s’agit d’un métier d’avenir à la croisée des compétences techniques et d’une bonne connaissance des outils numériques.

  • Architecte internet des objets (IOT)

Avec le développement des objets connectés et la numérisation des entreprises, on a un besoin important de développement de plateformes logicielles de traitement de ces équipements et de la data. Un métier pour les plus friands d’innovation et d’intelligence artificielle. 

  • Data Engineer

C’est celui lui préconise et met en place toutes les ressources nécessaires à l’amélioration de la performance et l’analyse des data et de l’IA. Aujourd’hui, on considère que ces données sont omniprésentes et le développement de ce métier accompagne les transformations sociétales.

 

Les grandes tendances qui en découlent

Si les métiers de la liste développée par France Compétences sont pour certains très techniques, ils nous éclairent sur les grandes tendances générales du monde de l’emploi. En effet, si ces nouveaux métiers ne résultent pas de créations législatives, ils répondent aux grands enjeux actuels : la numérisation de la société et une croissance plus responsable et plus « verte ». 

Ainsi, peu importe le domaine dans lequel vous vous voyez évoluer, sachez qu’il est probablement soumis à ces tendances globales. De quoi vous motiver à vous former pour correspondre aux attentes du monde de demain !

 

Les métiers de demain sont portés par la numérisation de la société et une croissance plus responsable et plus « verte ». 

 

Les compétences associées

Pour répondre aux enjeux actuels et faire correspondre votre profil avec les grandes tendances, il vous faut maîtriser les compétences associées. Au travers des métiers listés plus haut, on voit émerger quelques compétences clés pour booster votre employabilité, et ce, peu importe le secteur ! Très largement tournées vers le digital, voici notre top 5 des compétences numériques auxquelles se former en 2021 : 

1. La DPO : gérer efficacement la protection des données

Les personnes maîtrisant la DPO sont capables de répondre aux enjeux de la réglementation relative à la protection des données personnelles et de la data en général. Dès lors, elles répondent aux exigences du Réglement général sur la protection des données (RGPD) en limitant l'impact opérationnel et stratégique sur les entreprises.

2. L’intelligence artificielle (IA)

Les employés et entreprises qui savent tirer avantage de l’intelligence artificielle et du machine learning peuvent proposer des produits et services plus personnalisés et innovants.

3. Le marketing d’affiliation

Le marketing d’affiliation consiste à travailler avec les influenceurs sur les réseaux sociaux pour associer une marque à l’histoire et à l’expérience de personnes qui exercent une influence sur l’audience cible. Pour saisir tous les enjeux du marketing d'affiliation, des formations en marketing digital / web markting existent !

4. La TECODI : Culture et transformation digitale

Il s'agit de la maîtrise des fondamentaux du digital et des d'analyse pour comprendre l'écosystème et les nouveaux usages technologiques liés à la digitalisation.

5. Le raisonnement analytique

Ces personnes sachant interpréter les données et en retirer des informations pertinentes pour la prise de décisions sont très recherchées. Pour cela, il convient de maîtriser certains outils, comme Google Analytics, et la mesure de la performance digitale.

Vaste projet que de rejoindre les attentes du monde de demain et les aspirations numériques des entreprises ! Pourtant, ces compétences sont assez transversales, et que vous souhaitiez évoluer dans la production, dans la vente, dans le design, dans le conseil, ou bien dans l’industrie textile ou navale, la maîtrise d’une ou plusieurs de ces compétences sera un atout énorme pour votre candidature. Alors n’hésitez pas à faire le tour des dispositifs à votre disposition pour financer votre projet jusqu'à 100%, comme votre Compte formation (CPF), et lancez-vous ! 

Par ailleurs, sachez que la plupart de ces compétences sont accessibles via des formations 100% digitales. De quoi mettre un premier pied dans la numérisation de votre savoir-faire ;) 

Partager cet article
Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 30 300 offres d'emploi !