Partager cet article

Lorsque vous êtes au bureau vous passez votre temps à regarder votre montre et battez des records en allers-retours à la machine à café ? Il est fort probable que vous fassiez partie des salariés qui s’ennuient au travail.

Le sentiment d’inutilité au quotidien peut devenir insupportable et engendrer une perte de confiance et un désengagement, menant à l’isolement ou encore à la dépression. Cette souffrance professionnelle souvent encore méconnue est nommée le « bore-out ».

Ce syndrome touche de plus en plus d’actifs. En effet, selon un sondage Opinion Way réalisé en octobre 2021, neuf salariés sur dix s’ennuient au travail !

On fait le point sur ce phénomène.

 

Les Français s’ennuient au travail 

En 2019, Qapa.fr a mené une étude sur l’ennui au travail auprès de 4.5 millions d’actifs Français. 63 % d’entre eux considéraient alors avoir un travail ennuyeux. En 2022, ils sont plus de 70% à faire ce constat !

 

Ennui au travail et phénomène du "Bore-out" : quelles solutions pour s

 

Certains estiment avoir un job superficiel ou inutile, faisant des tâches sans intérêt. D’autres peuvent finir par s’épuiser du manque de motivation et en souffrir. D’après l’étude, ils sont 80% à en souffrir, et 62% à faire comme si de rien n’était avec leur entourage, pour faire bonne figure.

Par ailleurs, selon l’étude, 54% des salariés interrogés se disent prêts à revoir leur salaire à la baisse pour un travail moins ennuyeux. Autrement dit, ils sont vraiment prêts à quitter leur job ! Après tout, ont-ils signé pour ça ?

Ce phénomène touche davantage les grandes entreprises que les PME et les TPE. Les salariés dans les grandes entreprises sont souvent assignés à une tâche précise, tandis que dans les entreprises de plus petite taille, les salariés sont souvent amenés à effectuer des tâches diverses et variées.

Par ailleurs, l’étude de Qapa révèle que le télétravail ne permet pas de rompre avec la monotonie professionnelle, puisque 62 % avouent s’ennuyer en télétravail. 29 % d’entre eux s’ennuient autant qu’au travail et 33 % encore plus !

 

Comment reconnaître l’ennui professionnel ?

Vous connaissez sûrement déjà le « burn-out », cet épuisement professionnel lié à un trop plein d’activité. Cette souffrance fait l’objet d’une lente démarche de reconnaissance en tant que maladie professionnelle. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas reconnu le burn-out comme maladie professionnelle mais elle le considère depuis 2019 comme un « phénomène lié au travail ».

L’ennui professionnel, défini de « bore-out » dans les années 2000 par Peter Werder et Philippe Rothlin, deux consultants d’affaire suisses, a été reconnu comme forme de harcèlement moral pour la première fois en France le 2 juin 2020 par la Cour d’Appel de Paris.

Ainsi, passer ses journées à s’ennuyer serait aussi mauvais pour la santé que trop travailler ! Et comme l’ennui au travail demeure toujours tabou dans notre société, certains ont du mal à l’avouer. Comment peut-on se plaindre alors que beaucoup souffrent du chômage ?! C’est ce que pensent bien souvent les victimes de bore-out, qui préfèrent ne rien dire. Selon l’étude de Qapa, 91 % des Français cachent leur ennui au travail.

Et pourtant, occuper un poste où il n’y a rien à faire peut devenir un véritable calvaire. Le manque de stimulation intellectuelle peut être très dévalorisant et très stressant. Il s’agit d’une souffrance pouvant dépasser le cadre psychique.

Alors comment savoir si on s’ennuie au point de déprimer et de diminuer son estime de soi ?  

Les chercheurs en psychologie de Moodwork, nommément le Docteur Clément Poirier et la Docteure Margaux Gelin, ont récemment développé une échelle de bore-out au travail.

Cette échelle permet d’évaluer son niveau de risque face au bore-out grâce à 15 éléments qui prennent en compte les dimensions suivantes :

  • la sous-charge de travail
  • la sous stimulation
  • la culpabilité reliée au travail
  • l’inadéquation de valeurs

 

Quelles sont les causes du bore-out ?

Il existe plusieurs causes possibles de bore-out, selon votre poste, votre caractère et de la manière dont vous gérez les tâches qui vous sont confiées. Toutefois, plusieurs situations peuvent engendrer l’ennui professionnel :

  • Une surqualification : vous êtes surqualifié par rapport aux tâches qui vous sont confiées, ainsi vous avez l’impression d’être inutile
  • Moins de sollicitation de la part de votre employeur
  • Des tâches répétitives : vous ne supportez plus la routine dans vos missions
  • Un manque de challenge : vous n’êtes pas stimulé par de nouveaux challenges
  • Pas d’évolution professionnelle en perspective malgré votre implication

 

Quelles conséquences peut avoir l’ennui professionnel ?

Vous avez sûrement déjà connu une période de baisse d’activité qui vous pousse à faire autre chose que les missions qui vous sont confiées. Mais bien souvent, ce moment ne dure pas longtemps, et fort heureusement ! Toutefois, lorsque la situation s’éternise, l’ennui se fait progressivement ressentir et peut engendrer de graves conséquences.

En effet, le bore-out peut avoir des conséquences irréversibles. Certaines personnes peuvent prendre des habitudes dites « palliatives » telles que le grignotage ou encore les pauses cigarettes excessives, voire le recours à l’alcool. Selon une étude anglaise intitulée « Bored to death », que les salariés qui s’ennuient au travail présentent un risque deux à trois fois plus élevé d’accidents cardiovasculaires que ceux dont l’emploi est stimulant.

 

Comment sortir de l’ennui professionnel ?

Il est important de commencer par identifier les raisons pour lesquelles vous souffrez de bore-out, car les causes peuvent être multiples. Une fois que vous aurez identifié les causes, il est préférable d’en parler autour de vous, à vos collègues, amis ou à votre famille. Vous pouvez également en parler à un professionnel, un médecin généraliste ou à un médecin du travail, afin d’obtenir un arrêt de travail, le temps de vous rétablir et peut-être de réfléchir à votre carrière professionnelle. Pouvez-vous continuer dans cette entreprise ? Devez-vous au contraire en changer pour vous sauver ?  

 

Évoluer au sein de l’entreprise

Vous aimez l’entreprise dans laquelle vous travaillez et n’avez pas forcément envie d’en partir.

Mais vous avez envie de donner du sens à votre vie professionnelle.

Peut-être est-ce le moment de demander un entretien avec votre supérieur hiérarchique afin de lui demander plus de missions, voire une évolution ? Vous êtes en droit de demander à avoir des tâches diversifiées ou encore de demander à avoir plus de responsabilités.

Enfin, vous avez peut-être l’opportunité de changer de job tout en restant dans la même entreprise. Il est temps d’explorer toutes les possibilités qui s’offrent à vous ! Il y a peut-être des solutions auxquelles vous n’avez pas déjà pensé.

 

Démissionner pour vous reconvertir

Essayez de vous interroger sur vos aspirations. Peut-être que vous n’êtes pas vraiment fait pour ce job et que vous seriez bien plus épanoui si vous en faisiez un autre ? Oui, mais lequel ?

Vous êtes prêt à quitter votre entreprise pour engager une reconversion professionnelle afin de retrouver une réelle activité professionnelle, et qui plus est, en phase avec vos ambitions et vos valeurs. Lisez notre article : Démissionner pour se reconvertir est aujourd’hui possible.   

Il n’est pas toujours facile de sauter le pas, mais parfois cela reste la meilleure solution. Si votre entreprise ne vous satisfait plus et qu’aucune solution en interne n’est possible, c’est le moment de chercher à rejoindre une entreprise en phase avec vos motivations.

Par ailleurs, peut-être qu’au-delà de l’entreprise, votre job en tant que tel ne vous convient plus ? Vous avez l’impression d’être inutile ? Une impression sans doute accentuée par la crise sanitaire, qui a mis en avant la quête de sens au travail.

Prenez le temps de la réflexion et laissez libre cours à votre imagination. Imaginez le job qui vous ferait vraiment vibrer. Ce n’est pas un choix facile mais si vous avez des idées, alors il est temps de se demander, comment passer de la simple envie à une recherche active et efficace ?

 

Ennui au travail et phénomène du "Bore-out" : quelles solutions pour s

 

Se former pour développer de nouvelles compétences

Vous avez décidé de vous reconvertir mais vous pensez que vous avez besoin de développer certaines compétences. Commencez par faire le point sur vos hard skills (compétences techniques) et soft skills (compétences comportementales). Lisez notre article sur la confiance en soi au travail et consultez notre catalogue extra skills, qui peut vous permettre de suivre la formation dont vous avez besoin pour vous lancer.

Avant de vous lancer dans une formation, demandez-vous quelles sont les compétences les plus recherchées par les recruteurs ?

Contactez des spécialistes pour découvrir les formations les plus adaptées à votre reconversion.

 

Chercher un nouveau job

Une fois votre projet clair, c'est à vous de vous lancer pour le concrétiser. Si la situation est de plus en plus intenable, alors vous devez prendre les devants et de chercher un job avant de démissionner. Comment rechercher un emploi lorsque l’on est en poste ?

Avec Visiplus, vous pouvez vous former en digital learning, soit 100% en ligne, vous permettant ainsi d’adapter votre emploi du temps professionnel. Contactez des spécialistes pour découvrir les formations les plus adaptées à votre projet.

 

Insomnies, tensions, irritabilité, baisse de motivation et d’estime de soi, sont la sonnette d’alarme d’un bore-out. N’attendez pas d’être au bout du rouleau pour réagir. Ce sont des émotions qu’il faut absolument écouter et surtout entendre ! Parfois certaines émotions sont utiles pour opérer des changements salvateurs.
Le marché du travail est bel et bien reparti à la hausse et les offres d’emploi se multiplient. Si vous vous ennuyez dans votre job et que vous avez fait le tour de votre entreprise, peaufinez votre CV et actualisez votre profil sur les réseaux sociaux professionnels. C’est la première étape à effectuer pour vous motiver à partir vers d’autres horizons !

Enfin, pensez à jeter un œil sur des jobboards comme Jobibou, qui vous permettent de trouver le job de vos rêves !

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 20 100 offres d'emploi !