Chômage partiel et prise en charge à 70% des formations : une opportunité pour maximiser ses chances de trouver un nouvel emploi

Par Melany le 14 décembre 2020

Montee-en-competences Financement de la formation
Partager cet article

Pour soutenir un peu plus encore les actifs face à crise du COVID-19, les dispositifs de formation professionnelle sont renforcés et adaptés. L'objectif ? Mieux répondre aux besoins en formation des salariés placés en activité partielle, chômage partiel. Il s'agit pour les concernés, de mettre à profit cette période pour développer des compétences et maintenir leur employabilité. Une démarche d'autant plus intéressante lorsqu'on songe à changer d'emploi afin de maximiser ses chances ! Pour les entreprises, c'est une aide pour continuer à investir dans le plan de compétences. Les mesures prises par le Gouvernement passent par un élargissement du dispositif FNE-Formation, afin que les entreprises ayant des salariés en activité partielle puissent en bénéficier. Pour les actifs en activité partielle qui veulent trouver un nouvel emploi, c'est aussi le moment de se former et de préparer l'avenir !

 

Prise en charge de 70% pour la formation des salariés en chômage partiel

Dans le cadre de la COVID-19, le dispositif d’aide à la formation du FNE est renforcé. Le dispositif permet le financement des formations des salariés en chômage partiel, à hauteur de 70% depuis le 1er novembre 2020. Cette mesure adaptée à la situation économique du pays, vient renforcer le plan de relance de l'emploi. 1 milliard d’euros sont alloués au FNE-Formation pour 2020 et 2021, afin de permettre à près de 250 000 salariés de se former en présentiel ou à distance. Ce financement à hauteur de 70% permet aussi aux entreprises de continuer à investir dans les compétences de leurs collaborateurs. 

 

Formation des salariés en chômage partiel : comment faire une demande de financement ?

Pour déposer une demande de financement FNE-Formation dans le cadre du chômage partiel et connaître les formations éligibles, il faut se rendre sur le site du Ministère du Travail. Le dossier devra être validé par la Direccte ou l'OPCO dont dépend le salarié, avant même l'étude de prise en charge. Veuillez noter que la prise en charge est de 100% jusqu'au 31 décembre 2020 pour les secteurs prioritaires comme le Tourisme, la Restauration, la Culture, etc. Pour les secteurs moins touchés, la prise en charge est de 70% maximum. Enfin, il faut savoir que pour les salariés dans le cadre de l'APLD (Activité Partielle de Longue Durée), la prise en charge des coûts de formation est portée à 80%.

 

À qui faut-il envoyer sa demande de prise en charge de formation ?

Pour faire une demande de prise en charge de formation, le salarié s'adresse à son entreprise. Cette dernière doit prendre contact avec son OPCO ou la Direccte. 

 

Quels documents fournir pour une demande de financement de formation ?

L'entreprise doit fournir une copie de la décision de chômage partiel, ou une copie d'activité partielle de longue durée quand c'est le cas. Elle doit aussi transmettre la copie du devis détaillé de la formation en question. L'organisme de formation doit préciser l'intitulé de la formation, l'objectif et le contenu, la durée, les modalités et les coûts.

 

Quels sont les secteurs et les salariés éligibles pour une prise en charge ?

Tous les secteurs sont éligibles à la prise en charge de formation dans le cadre du chômage partiel. Et tous les salariés placés en activité partielle ou activité partielle de longue durée sont éligibles également. En revanche, les étudiants en alternance ne sont pas concernés par ces mesures. 

A titre exceptionnel, le dispositif est ouvert aux salariés non placés en activité partiel si l’entreprise a placé une partie de ses salariés en activité partielle.

Pour plus d'informations, consultez le site Centre-Inffo

 

Quelles sont les formations éligibles à une prise en charge ?

Les formations éligibles à une prise en charge par le dispositif FNE-Formation sont celles énumérées dans l’article L. 6313-1, l’article L. 6314-1 et l’article L. 6113-6. Les actifs peuvent se diriger vers un titre ou un diplôme inscrit au répertoire national des certifications professionnelles, ou bien vers une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche ou d’un certificat de qualification professionnelle. Les formations pour le renouvellement d’une habilitation sont également éligibles. La formation en question doit permettre au salarié d'acquérir ou d'approfondir des compétences.

 

Quelle est la durée de formation acceptée pour une prise en charge avec le chômage partiel ?

Pour faire l'objet d'une prise en charge, la formation du salarié doit correspondre à la période de chômage partiel. Si un salarié est en activité partielle de longue durée, la formation peut dépasser la période mais ne doit pas excéder 12 mois au total. 

 

Quelle prise en charge des coûts pédagogiques dans le cadre du chômage partiel ?

Dans le cadre du chômage partiel, le dispositif FNE-Formation prend en charge des coûts pédagogiques comme les frais annexes ou le salaire du formateur. La formation est prise en charge à hauteur de 70% avec un plafond de 6000 euros par salarié.

Bon à savoir : 

50% de l'aide est versée à l'entreprise au démarrage de la formation du salarié, et les 50% restant en fin de formation.

 

Comment se passe la formation en cas de reprise d’activité du salarié à 100% ?

En cas de reprise d'activité du salarié à 100% pendant la formation, le salarié peut suivre la formation sur son temps de travail et il perçoit l'intégralité de son salaire dans l'entreprise. La prise en charge de la formation est toujours effective. En revanche, si la formation est interrompue l’aide est révisée au prorata du temps de formation réalisé.

Bon à savoir :

Plusieurs actions de formation peuvent être prises en charge pour un même salarié. Il faut cependant ne pas dépasser le plafond fixé. 

 

Quelles compétences acquérir pendant sa période de chômage partiel ?

Avec la crise sanitaire du Covid-19 et les deux confinements, le monde du travail a pu se rendre compte de l'importance du télétravail en de pareilles circonstances. Et qui dit télétravail dit utilisation d'outils numériques et collaboratifs. Si pour une part des actifs ces outils sont familiers, pour beaucoup d'autres il a fallu se les approprier. La situation a révélé un véritable manque en compétences digitales pour certains salariés et certaines entreprises. Ainsi donc, il est parfaitement approprié de se tourner vers des formations numériques afin d'élargir ses compétences digitales pendant sa période de chômage partiel. Mais quelles compétences digitales acquérir en période de crise sanitaire et de chômage partiel ? Quelques exemples !

  • Une formation pour apprendre à assure la promotion d'une activité sur internet. Pour éviter l'arrêt des activités d'une entreprise en cas de confinement et de fermeture au public, cette compétence est indispensable !
  • Une formation pour savoir comment animer une réunion à distance. Les salariés doivent pouvoir communiquer entre eux et avec leurs managers, même à distance !
  • Une formation pour apprendre à vendre par téléphone. Peut-être n'est-ce pas l'outil numéro 1 utilisé par les entreprises, mais avec la situation actuelle, former des salariés en chômage partiel à la vente par téléphone peut être un outil supplémentaire bien utile !
  • Une formation en culture et transformation digitale pour mieux saisir les nouveaux enjeux de ce monde !
  • Ou en création de sites web pour vendre et fidéliser sur internet.

Et bien d'autres formations au numérique encore :)

 

Formation digitale pendant le chômage partiel : une sécurité pour les salariés

Il faut bien l'avouer, en ces temps incertains, l'acquisition de compétences digitales est une sécurité supplémentaire pour les salariés. En effet, si le chômage partiel devrait être seulement une période temporaire pour la plupart, pour d'autres, l'inquiétude de se retrouver au chômage total est réelle. En ayant des compétences numériques, les salariés renforcent leur employabilité et leur capacité à se faire ré-embaucher si cela est nécessaire. 

En effet, aujourd'hui les compétences digitales deviennent incontournables, et les emplois dans le numérique sont nombreux ! 

La formation digitale permet :

  • Un meilleur maintien de l'emploi en période de crise économique
  • De renforcer l'employabilité des actifs en recherche d'emploi
  • De faciliter la reconversion professionnelle des salariés 
  • De se prémunir du chômage
  • De mettre à profit une période de chômage partiel 

Découvrez aussi toutes les offres d'emploi dans le secteur du digital !

 

Passer du chômage partiel à un nouvel emploi : la formation comme meilleur atout 

Comme vous l'avez déjà compris, le chômage partiel est une opportunité pour se former et acquérir plus de compétences. C'est encore plus important pour les actifs qui envisagent de quitter leur emploi pour en trouver un nouveau :) La plupart du temps, changer d'emploi nécessite des ajustements en compétences. Et plus l'emploi est différent de celui qu'on exerçait, plus le besoin en formation est important.

Ainsi, si un actif souhaite se reconvertir et changer de job, il doit acquérir les compétences de son nouvel emploi. Avec la prise en charge des formations pendant la période de chômage partiel, c'est le moment d'en profiter pour se former et préparer son avenir professionnel ! En effet, quelles meilleures conditions espérer pour amorcer une nouvelle activité professionnelle ? Pendant que vous êtes toujours salarié avec le chômage partiel, vous pouvez tranquillement vous préparer à votre nouvelle carrière. Vous n'avez pas le stress de devoir retrouver au plus vite un emploi pour des raisons financières. Vous vous formez le temps qu'il faut, puis vous activez la phase de recherche d'emploi. En choisissant un secteur porteur (comme le digital notamment), vous bénéficierez d'une sécurité de l'emploi plus importante. Alors faites le bon choix !

Partager cet article
Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 24 100 offres d'emploi !