Postuler après 50 ans : tous nos conseils pour être embauché

Par Marie le 4 décembre 2019

Réseaux sociaux Experience-professionnelle Valorisation-des-experiences Competences Recrutement
Partager cet article

Commençons par remettre les choses à leur place : en 2019, passé 50 ans, on n’est plus « trop vieux », et on n’est pas forcément dépassé par la technologie. On est encore dynamique, parfois même plus qu’à 20 ans, on a un compte Facebook, parfois même un profil LinkedIn, et un smartphone comme tout le monde. Et surtout, on a plein d’atouts à mettre en avant : de la maturité, de l’expérience, des contacts. Alors ne vous laissez pas dire le contraire. Pour vous donner de l’assurance, lisez tous nos conseils pour être embauché passé la cinquantaine. 

Postuler après 50 ans : tous nos conseils pour être embauché
Source image : Adecco

Modernisez votre CV et votre lettre de motivation

On ne fait plus son CV en 2019 comme on le faisait ne serait-ce qu’en 2010. Prenez le temps de voir ce qui se fait et inspirez-vous-en. Vous n’êtes pas obligé de refaire entièrement votre CV, mais vous pouvez mettre certaines choses en avant, ou le moderniser un peu. En-tête soignée, deux colonnes, courte présentation : n’hésitez pas à adopter les nouvelles tendances. Ici des idées de CV modernes et élégants à copier avec modération. En effet, ne choisissez pas un CV trop moderne qui ne vous ressemble pas du tout. Si vous n’êtes pas un pro de la mise en page, faites un tour sur Word qui propose divers exemples de mises en page modernes de CV. De même, n’oubliez pas de vous renseigner sur les dénominations actuelles de vos diplômes. Certains ont, en effet, complètement changé de nom et n’évoqueront rien aux recruteurs.

Quelques exemples : 

  • Le bon vieux DEUG n’existe plus, et la Licence telle que vous l’avez connue non plus. On fait désormais une licence en 3 ans. 

  • On ne fait plus une maîtrise, mais un master 1 (bac + 3) et un master 2 (bac + 4).

  • A bac + 5, on peut faire un mastère spécialisé (MS) ou un MBA.

Qui plus est, les recruteurs conseillent de focaliser le CV sur les 15 dernières années de travail. Il s’agit donc de synthétiser les premières expériences ou de ne pas les mentionner du tout si elles ne sont plus adaptées au marché de l’emploi actuel. A vous ensuite de vous raconter plus avant lors d’un éventuel entretien. En ce qui concerne la lettre de motivation, nous vous recommandons d’éviter d’être trop pompeux et de vous adapter à la modernité de l’entreprise. Privilégiez un discours simple et direct, allez droit au but et évitez les tournures pédantes et surannées. 

Postuler après 50 ans : tous nos conseils pour être embauché
Source Image : modele-curriculum-vitae

Faites jouer l’expérience

Après des années passées sur le marché de l’emploi, les travailleurs plus âgés ont une expérience, des savoirs faire, une connaissance du terrain que les jeunes n’ont pas. Dans leur livre Viré à 50 ans, Tucker Mays et Bob Sloane citent quatre domaines dans lesquels les séniors se distinguent : l'orientation solution, la capacité d’évaluation, le management de personnes et les capacités de leader.

"Les travailleurs expérimentés peuvent en général identifier les problèmes et trouver comment les résoudre plus rapidement que les jeunes. En entretien, ils peuvent donc revenir sur les succès qu’ils ont déjà remportés", écrivent-ils. De même, les séniors peuvent se targuer d’être plus résistants au stress, de prendre des décisions avec assurance, de savoir prendre du recul, de faire leur travail avec précision.

Faites jouer le réseau

IRL (In Real Life)

Lorsqu’on a 50 ans ou plus, il est fort à parier que l’on s’est construit, au fil des années, un réseau très important. En l’utilisant de la bonne manière, cela peut s’avérer très utile pour retrouver un emploi. Les gens qui vous connaissent bien sauront vous vendre auprès de potentiels employeurs, ou pourront peut-être eux-mêmes vous proposer un travail ! Alors à vos téléphones !

Sur les réseaux sociaux

Si les séniors sont souvent adeptes de Facebook, nous vous recommandons de plutôt accorder du temps à votre profil LinkedIn si vous en avez déjà un. Sinon, nous vous recommandons d’en créer un sur le champ ! Grâce à ce réseau social professionnel, vous pourrez en effet retrouver tous les contacts faits lors de votre carrière, et y ajouter les nouveaux. Vous serez impressionné par le nombre de personnes que cela représente, et le nombre d’opportunités que cela entraine. Qui plus est, l’utilisation de LinkedIn vous permet de rester au fait de ce qui se fait dans votre domaine professionnel.

Et n’oubliez pas, votre carnet d’adresses est un véritable atout à mettre en avant lors d’un processus de recrutement. Vos contacts pourraient en effet servir à l’entreprise pour laquelle vous postulez. 

Faites jouer votre flexibilité

A 50 ans et plus, vous avez tout le dynamisme des trentenaires et des quarantenaires, la flexibilité en plus. Et pour cause, il est loin derrière vous le temps des enfants en bas âge à la maison, des maladies infantiles, et des vacances scolaires. Vous avez du temps, vous dormez la nuit, bref vous êtes une perle rare. Avec un peu de chance, vous avez même un jeune adulte sous la main qui vous met régulièrement à jours sur les avancées technologiques. N’hésitez donc pas à mettre en avant cette grande disponibilité, qui vous fera gagner des points face à un jeune parent. 

Démontez les préjugés 

On entend souvent dire que les séniors sont plus chers que les juniors, voire qu’ils sont trop chers. La raison ? Votre expérience vous permet généralement d’exiger un salaire plus élevé que vos collègues plus jeunes. Toutefois, même si, en effet, votre expérience mérite d’être rémunérée à sa juste valeur, votre présence peut s’avérer être un gain de temps et d’argent pour votre employeur. En effet, en embauchant une personne expérimentée, une entreprise peut tirer profits de ses savoirs faire et la désigner comme mentor pour coacher les plus jeunes. Cette façon de travailler reviendra in fine beaucoup moins cher que de devoir envoyer certaines personnes en formation. De même, vos conseils et avis auprès des jeunes salariés feront gagner un temps précieux à vos supérieurs qui n’auront plus à tout superviser. 

Postuler après 50 ans : tous nos conseils pour être embauché

Source : giphy

Visez les PME

Selon Tucker Mays, l’un des deux auteurs de Viré à 50 ans, les petites entreprises ont en général moins de problèmes avec l’âge de leurs employés que les grandes entreprises et il est donc plus intéressant d’y postuler. "Dans la plupart des cas, ils préfèrent engager quelqu’un avec beaucoup d’expérience qui peut vraiment apporter quelque chose à leur entreprise" dit l’auteur. "Il peut donc être intéressant de se focaliser sur les PME au lieu des grandes entreprises internationales". Alors, pourquoi ne pas tenter sa chance dans une petite entreprise qui saura reconnaître et utiliser votre expérience à bon escient, plutôt que de se noyer dans une multinationale qui aura plutôt tendance à pousser les séniors vers la sortie, et où les plus jeunes vous laisseront sans doute peu de place pour vous exprimer.

Faites le point et actualisez vos compétences

N’hésitez pas à passer par les possibilités offertes par l’Etat afin de faire le point et d’actualiser vos compétences. L’ANPE propose diverses façons de vous situer sur le marché du travail.

La validation d’acquis

Tout au long de votre carrière, vous avez acquis de nombreuses compétences professionnelles qu’il serait bon de faire reconnaître officiellement. Cela est rendu possible par la Validation des acquis de l’expérience. Celle-ci vous permet, en effet, de valoriser votre expérience et de la faire reconnaitre par les entreprises en obtenant un diplôme ou un titre à finalité́ professionnelle.

Le Bilan de compétences

Grâce au bilan de compétences approfondi, faites le point sur vos expériences et votre parcours professionnel. Identifiez vos compétences, vos atouts, vos motivations.

L’évaluation en milieu de travail 

Situez-vous, et vos chances, sur le marché de l’emploi grâce à L’évaluation en milieu de travail. Celle-ci aide à vérifier vos compétences et capacités professionnelles par rapport à un emploi recherché ou à découvrir les conditions d’exercice d’un métier envisagé.

Formez-vous

Le vrai inconvénient de la cinquantaine passée : on n’est peut-être pas formé à certaines nouvelles technologies, aux métiers du digital. Ainsi, n’hésitez pas à retourner sur les bancs de l’apprentissage. Il n’est jamais trop tard pour s’instruire et cela vous permettra de vous sentir complètement à l’aise dans votre secteur mais également de mieux appréhender le travail de certains jeunes collègues. Idéales pour les séniors, les formations Visiplus vous proposent des cessions courtes ou longues, très efficaces pour vous mettre à jour sur le digital. Que vous travailliez dans le marketing, les RH, le management, la relation client, ou encore la com, Visiplus vous offre une vision plus large de votre métier, de nouveaux outils. Qui plus est, la rencontre avec d’autres élèves vous permettra de vous ouvrir à des visions différentes du métier, et également de vous faire des contacts. Certaines de nos formations se font même à distance, grâce à notre plateforme digital learning. Cette dernière regroupe de nombreux outils et ressources pour faciliter votre montée en compétences. N'hésitez pas à vous renseigner davantage afin de trouver la formation et le format qui vous correspondent le mieux.

Postuler après 50 ans : tous nos conseils pour être embauché
Source Image : formationsenior

Testez les sites dédiés aux séniors

Pas mal de sites internet dédiés à la recherche d'emplois se focalisent davantage sur les jeunes diplômés que sur les personnes plus expérimentées. Ne perdez pas votre temps et rendez-vous directement sur les pages qui font la part belle aux séniors.
Retrouvez par exemple nos offres d'emplois ouvertes à tous sur Jobibou. Et pourquoi ne pas également jeter un oeil à Seniors à votre service, où vous trouverez quelques offres en marketing, de même que sur Senior job. N'hésitez pas non plus à consulter la page sénior de Pôle emploi. Enfin, ne passez pas à côté des offres de l'APEC. Dédiées aux cadres, elles sont parfaitement adaptées à des candidats séniors.

Soignez votre apparence

C’est valable pour tous les âges bien sûr, mais vous devrez, afin de démonter les préjugés, avoir l’air dynamique. Choisissez une tenue élégante, moderne, souriez, soyez engageant. N’essayez pas pour autant de vous rajeunir en adoptant un langage, une tenue ou une attitude qui ne soit pas en adéquation avec vous ou avec votre âge. Assumez votre âge, restez-vous-même, tout en redoublant d’énergie. C’est le meilleur moyen de rassurer votre interlocuteur, et de le convaincre de vous embaucher !

Faites preuve de patience

Chercher un travail, c’est difficile pour tout le monde ! Pour les jeunes, comme pour les moins jeunes. Il faut être patient, et persévérant ! Ne baissez pas les bras trop vite. Croyez en vous, en vos qualités, en votre expérience. Quand on veut, on peut, et toute personne de plus de 50 ans ayant la volonté de persévérer trouvera un travail !

Partager cet article
Cpf final 4
Publicité
Map jobibou

Plus de 22 500 offres d'emploi !