Bien-être du cadre dirigeant : un sujet peu abordé qui influence pourtant les performances de l'entreprise

Par Melany le 2 juillet 2019

Cadres Statut cadre Savoir-être Environnement travail Performance entreprises Bien être travail
Partager cet article

Dans un contexte où le digital transforme nos habitudes, bouleverse l'organisation des entreprises et le management, il est logique que cela génère de temps à autre un climat quelque peu stressant. Depuis quelques années, le sujet du bien-être au travail est vraiment d'actualité. Les entreprises amorcent un virage à 180° pour replacer le facteur humain au cœur de leur stratégie business. Aujourd'hui, nous parlons beaucoup du bien-être des salariés et c'est une bonne chose, mais qu'en est-il de celui des cadres dirigeants ? Ce facteur dont on parle finalement peu, se révèle pourtant avoir un impact direct sur les performances de l'entreprise. Alors quelles difficultés rencontrent les cadres dirigeants à l'heure actuelle ? Et que peuvent-ils bien faire pour améliorer leur bien-être au travail ?

Un contexte où les changements organisationnels sont un facteur de stress pour les dirigeants

Les nombreux changements organisationnels qui touchent les entreprises depuis la révolution du digital, causent parfois anxiété et incertitude. En toute logique, les salariés peuvent ressentir un certain stress par rapport à tout cela, mais rappelons-nous qu'ils ne sont pas les seuls, car en haut de la pyramide se trouve le dirigeant de l'entreprise. Pourquoi ne serait-il pas lui aussi impacté par ces changements ? Il est bien évident que l'on obtient un effet cascade. Tout part d'en haut puis vient se répercuter sur l'ensemble de la chaîne de travail. En ce sens, il est légitime de parler également du bien-être du cadre dirigeant au travail. On doit aussi se questionner sur l'impact des changements organisationnels sur le bien-être des cadres et faire la jonction avec les performances de l'entreprise car tout est inter-connecté.

Aujourd'hui, les cadres et les dirigeants ont une charge de travail importante. Le Groupe Soregor et Harmonie Mutuelle ont mené une étude en sondant plus de 400 dirigeants d'entreprise pour savoir comment était réparti leur temps de travail et dans quel indice d'activité économique se situait leur entreprise. Le sondage permettait ensuite de faire le lien avec le facteur performance dans un premier temps. Le résultat est représenté sur ce graphique par un pouce vert lorsque le ratio (temps de travail / indice d'activité économique / performances) est bon, et par un pouce rouge lorsque le résultat des performances est défavorable. L'étude révèle que travailler plus de 59 heures par semaine est anti-productif pour l'entreprise et que pour les dirigeants qui ne peuvent pas s'arrêter en cas de problème de santé, l'indice d'activité économique chute.

Source image capture écran : tgs-france.fr

Quelques statistiques pour cartographier les performances et le bien-être des dirigeants au travail

D'après l'Observatoire, le temps de repos en dehors des heures de travail, la pratique d'une activité sportive, les loisirs et les congés, sont les facteurs clés qui influencent le plus le bien-être du dirigeant et les performances de l'entreprise.

  • Selon l'Observatoire, les dirigeants qui dorment au moins 7h permettent à leur entreprise d'enregistrer de meilleures performances économiques que ceux dont le temps de sommeil est inférieur à 6 heures.  

  • Ceux qui font 3 heures de sport par semaine ont une activité économique plus performante que ceux qui pratiquent seulement 1 heure d'activité physique par semaine. 

  • Un cadre dirigeant qui utilise ses 5 semaines de congés par an obtient de meilleurs résultats que celui qui n'en prend que 3 par exemple. 

  • Les chefs d'entreprise consacrant au moins 1 heure de leur temps par semaine aux loisirs sont plus sereins et aptes à prendre le recul nécessaire dans leurs prises de décisions.

Source image capture écran : tgs-france.fr

Quelles volontés ont les dirigeants pour améliorer leur bien-être au travail ?

Cette étude de l'Observatoire s'est penchée sur la question et a permis de mettre en lumière certaines de leurs aspirations :

  • La moitié des cadres dirigeants interrogés (50%) souhaiteraient avoir plus de temps pour faire du sport ou s'adonner à leurs loisirs.

  • 36 % d'entre-eux voudraient pouvoir prendre leurs 5 semaines de congés par an à minima, et en avoir un peu plus idéalement.

  • 34 % ressentent le besoin de "déconnecter" plus souvent.

  • 27% manifestent l'envie d'effectuer moins d'heures de travail dans la semaine.

  • 21% voudraient avoir plus de temps de sommeil. 

Source image capture écran : tgs-france.fr

Cette étude nous montre clairement que les dirigeants qui équilibrent leur temps entre leur travail et leur vie privée, affichent de meilleures performances dans leurs activités d'entreprise. Consacrer du temps au sommeil, aux loisirs et prendre ses congés est donc primordial pour le bien-être des chefs d'entreprises et les résultats économiques de la société.

Quand le facteur stress influence négativement les performances de l'entreprise

Si le bien-être des salariés est régulièrement abordé, celui des dirigeants est un peu moins évoqué. Pourtant, un dirigeant qui se sent bien permet à l'entreprise de bien se porter. De ce fait il est important de comprendre quel facteur influence le plus négativement le bien-être du cadre dirigeant au travail. Sans réelle surprise et tout comme pour les salariés, c'est le facteur stress qui impacte négativement les chefs d'entreprise et du coup l'activité.

Au quotidien, le dirigeant fait face à de nombreuses tensions dans le cadre de ses fonctions. En fonction du caractère personnel de chacun et des aptitudes à gérer les situations de crise, le facteur stress est plus ou moins pesant. Généralement un dirigeant est performant dans la gestion des imprévus, toutefois cela ne l'empêche pas de ressentir de l'angoisse ou d'avoir des incertitudes quant à la bonne croissance de son entreprise. En découlent parfois des problèmes de sommeil, une difficulté à lâcher prise, une difficulté à se régénérer, une certaine irritabilité, etc. Tout cela se répercute bien évidemment sur les équipes et les performances de l'entreprise s'en trouvent amoindries.

Alors que faire pour bien gérer le facteur stress ? Comment augmenter son bien-être au travail quand on a beaucoup de responsabilités ?

La combinaison gagnante des dirigeants heureux qui savent performer

Pour performer dans sa direction d'entreprise, quelques bonnes pratiques doivent être adoptées :

  • On évite tout d'abord de travailler plus de 60 heures par semaine, comme le font 39% des dirigeants aujourd'hui. L'idéal est de se maintenir en dessous de 45 heures.

  • On fait en sorte de dormir plus de 7 heures par nuit.

  • On prend ses 5 semaines de congés annuels (En moyenne, les cadres dirigeants prennent entre 3 et 4 semaines de congés par an à l'heure actuelle).

  • On pratique une activité physique, idéalement 3 heures par semaine.

  • On délègue en répartissant les tâches

  • On optimise ses processus métiers grâce au digital

  • On manage en plaçant le facteur humain au premier plan

Remettre en question sa vision de la performance pour plus de bien-être au travail

Source image : Pixabay

Et si on vous disait que ce n'est pas la performance qui créé de la valeur mais plutôt l'inverse ? Que ce n'est pas parce que vous avez des résultats que vous êtes plus heureux, mais parce que vous êtes heureux que vous avez plus de résultats ? En y réfléchissant bien, tout cela se tient à la perfection. Bonne nouvelle, vous pouvez lâcher prise un peu !

Il est important de voir la performance comme une conséquence et non comme un simple objectif.

Aujourd'hui, le management d'entreprise qui génère les meilleurs résultats tant sur le plan social qu'économique, est un management transversal où le facteur humain tient la première place. Il faut savoir travailler en équipe, valoriser les compétences de chacun et installer un climat de confiance durable. En définitive, être trop focus sur la performance est anti-productif car dans ce contexte on ne peut pas être détendu et libérer tout notre potentiel.

Rester fidèle à ses principes et ses valeurs : une autre clé pour plus de bien-être et de performance

Vivre ses journées de travail en étant pleinement soi-même, un peu utopique ? Pas vraiment. Tant que l'on a un minimum de savoir-vivre bien évidemment.

Aucun être humain n'est parfait et ce n'est pas parce que nous nous trouvons au travail que l'on doit jouer à l'être. On fait une erreur ? On l'assume, ça peut arriver. On dit une parole un peu déplacée ? On y réfléchit, on en discute et on s'excuse. C'est aussi simple que cela ! En s'autorisant à être tel que l'on est, on se libère du poids du jugement, de la critique et on dégage enfin cette belle authenticité qui permet de tisser des liens durables entre collaborateurs pour avoir des équipes vraiment efficaces.

Parce qu'il y a plus de tolérance et plus d'humanité, le travail est alors abordé d'une autre manière dans un contexte plus épanouissant. Et les résultats de l'entreprise sont finalement bien meilleurs. En se posant cette simple question, on peut faire un pas de géant.

Qu’est-ce qui rend une équipe de travail vraiment performante ?

Et à contrario on peut se questionner sur les freins qui empêchent une équipe d'être efficace. En étant soi-même on invite l'autre à faire de même, et au final tout le monde est gagnant. Le climat serein installé permet alors à chacun d'exprimer sa créativité, de libérer son intelligence émotionnelle, de donner le meilleur de lui-même. Quand un membre de l'équipe est en difficulté, tout le monde l'aide et personne ne se permet de le juger. L’échec devient une source d'apprentissage qui fait évoluer toute l'entreprise.

Revoir ses pratiques managériales pour changer la culture de son entreprise est possible. Vous voulez plus d'équilibre et plus de bien-être au travail pour mieux diriger ? On vous a livré la recette ! Aujourd'hui, de nombreuses formations de management à l'ère du digital sont disponibles. Très enrichissantes, elles vous permettent d'aborder la direction d'entreprise sous un œil neuf pour plus de bien-être au travail. Combinée à une hygiène de vie satisfaisante, la formation vous donne tous les outils pour manager à l'ère du digital et vous permet d'aller au bout de votre démarche de quête de sens et de bien-être.

Partager cet article

A la recherche d'un job dans le Marketing, la Relation Client et le Digital ?

Guide cpf
Publicité
Map jobibou

Plus de 119 300 offres d'emploi !